24/04/2017

Johnny Stark

johnny stark,presse,1989

Johnny Stark : né le 29 août 1922, décédé le 24 avril 1989
Voyez aussi Wikipédia (cliquez ici)

johnny stark,presse,1989JOHNNY STARK tp1.jpg

JOHNNY STARK tp2.jpgjohnny stark,presse,1989

Documentation Paris-Match transmise par le site "Aujourd'hui je reviens".
johnny stark,presse,1989johnny stark,presse,1989

21:23 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : johnny stark, presse, 1989 |  Facebook |

21/11/2016

21 novembre 1965 - Une seconde naissance

dyn006_original_336_514_pjpeg_2586430_008289a45679288c83d61f562729012e.jpgEn juillet 1965, presque un an après son succès au concours d’Avignon, Mireille passe en lever de rideau dans un gala de variété dont Enrico Macias est la vedette. Elle chante « Jézabel». Johnny Stark demande ses coordonnées et puis… l’oublie !

A la mairie d’Avignon décide de payer les frais permettant à Mireille de se rendre à Paris pour tenter sa chance à « Télé-Dimanche ». Un rendez-vous est pris pour une audition, le 18 mars 1965. Arrivée dans la capitale, Mireille logera chez la fille du professeur de chant de la première lauréate d’Avignon, Michèle Torr.

Mireille arrive donc en taxi au studio 102 de la " Maison de la Radio". Il y a Raymond Marcillac, Nanou Taddei la première femme de Johnny Stark) et Roger Lanzac, le présentateur du "Jeu de la chance".
Après l’audition, Mireille rentre à Avignon pour attendre la réponse. Elle attendra ainsi huit mois avant de recevoir la convocation pour participer à « Télé-Dimanche », le 21 novembre 1965.

Cette année-là, le général De Gaulle prépare son élection présidentielle et Johnny Hallyday, qui revient du service militaire, sa rentrée à l’Olympia. Le 20 novembre, la veille donc du passage de Mireille au "Jeu de la chance ", Johnny qui préparait le "Palmarès de la chanson" de Guy Lux entend Mireille Mathieu pour la première fois et déclare : "Elle a une belle voix, mais Piaf est encore trop proche."

La vraie date de naissance de "Mireille Mathieu grande vedette", c’est donc à Paris, sur un écran de télévision, deux ans, un mois et dix jours exactement après la mort de Piaf. Dix millions d’inconnus devant leurs postes de télévision vont croire la grande Edith Piaf ressuscitée dans cette petite gamine d’Avignon âgée de 18 ans qui chante "Jézabel".

Georgette Lemaire MMAV.jpgMireille est effrayée par tous ces gens de la télévision qui s’agitent autour des caméras. Et puis, elle est impressionnée par Georgette Lemaire "parce qu’elle est de Paris et qu’elle n’a pas d’accent", dira Mireille. Car Georgette Lemaire est là et depuis quatre semaines elle est la première, l’idole, la vedette de ce "Jeu de la chance". Elle chante Piaf, elle aussi !

Dès les premières notes, quand elle apparaît sous les projecteurs, Mireille fait frémir ces dix millions de téléspectateurs anonymes qui enregistrent son nom comme on s’accroche à une étoile. Elle a peine fini de chanter "Jézabel" que c’est l’explosion. Le coup de foudre pour tous ceux qui ont la nostalgie de la voix de la grande disparue qu’est Edith Piaf. En trois minutes, de toute la France, les coups de téléphones affluent. Pour les un ce seras un cas, pour d’autres, un miracle, voire même une réincarnation. Pour les sceptiques - il y en a aussi - ce n’est qu’un feu de paille. Mais personne ne reste indifférent à cette apparition, à cette voix.

Roger Lanzac, le présentateur et annonce Mireille Mathieu et Georgette Lemaire à égalité... A l'instigation de Raymond Marcillac ? Mireille aurait-elle gagné avec 15 points d'avance comme l'avanceront certaines sources ? A ce jour personne n'a pu en apporter la preuve. Voyez à ce sujet l'article d'Avignon : "Jeu de la chance - Quand le cœur de la France balance" (cliquez ici).  

Le lendemain, le lundi 22 novembre 1965, Mireille trouve sa photo en première page de « France -Soir » accrochée aux kiosques à journaux ; la semaine suivante, Mireille Mathieu revient d’Avignon, cette fois avec Raoul Colombe.

A « Télé-Dimanche, Georgette Lemaire, parle d’abandonner. Roger Lanzac lui conseille de chanter, puis de se désister en faveur de Mireille Mathieu avant qu’il annonce les résultats. Il en sera ainsi. Mireille passera cinq semaines de suite à « Télé-Dimanche » et il lui suffira de quelques chansons de Piaf avec sa robe noire pour mettre la France à genoux devant elle. Ce sera sa marche triomphale vers la consécration.

guy lux,johnny stark,maurice chevalier,georgette lemaire,le jeu de la chance,raoul colombe,roger lanzac,raymond marcillac,21 novembre 1965,1965Ce dimanche de novembre 1965, Johnny Stark est devant son poste de télévision comme tout le monde. Il regarde « Télé-Dimanche ». Lorsqu’il voit apparaître sur l’écran un visage avec une frange, il s’écrie : « C’est ma petite d’Avignon ! ». Il veut en faire une vedette et, sans plus réfléchir, saute dans un taxi et débarque à la la « Maison de la Radio » pour rencontrer Mireille. Avec lui, Mireille va rapidement devenir la plus grande de toutes !

Trois jours plus tard il l’accompagne chez ses parents à Avignon. Johnny Stark et Raoul Colombe se rencontrent et c’est ainsi que l’homme qui a découvert Mireille (Raoul Colombe) passera la main en la confiant à celui qui va, dorénavant, la façonner.

L’accord de Roger Mathieu, le père de Mireille, est également obtenu (Mireille est mineure). Johnny Stark se met aussitôt à l’œuvre et ne va pas hésiter à engager d’énormes sommes avant de gagner réellement de l’argent avec elle.

Comme ballon d’essai, Johnny Stark emmène Mireille pour une tournée de quatre jours avec Hugues Aufray et France Gall (du 6 au 9 décembre 1965). Le test est bon, mais Johnny Stark n‘est pas entièrement satisfait.

Maintenant tout ira très vite. Mireille passe à l’Olympia dans le spectacle du jour de l’an de Sacha Distel, avec les trois chansons d’un répertoire qu’elle n’a même pas : "Je sais comment", "Le Noël de la Rue" et "L’Hymne à l’amour."

Elle enregistre ensuite son premier disque avant de partir pour les Etats-Unis. Johnny Stark lui apprend à respirer, à parler, à chanter, à se tenir sur scène, à table et dans la société. Il lui enseigne comme s’habiller et faire vibrer les foules. Il y aura beaucoup de larmes, de crises de rage et de désespoir des deux côtés. C’est de là qu’est partie la légende de tyran et d’exploiteur de Johnny Stark. Bref, la crise de croissance sera terrible. Maurice Chevalier adopte Mireille sans hésiter et lui prédit : "Quand vous serez dégagée du fantôme de Piaf, vous deviendrez la reine du music-hall."

ligne rouge.jpg

Sources : les biographie "Oui, je crois " (J. Cartier) , "Mireille Mathieu" (Vick Vance), "Mireille Mathieu" (Christian Page), "La véritable Mireille Mathieu" (E. Bonini).
Adaptation : Ricochet "Avignon".

16/11/2016

"La Bedoule" de Johnny Stark

bedoule,johnny stark,vick vance,la bedoule

bedoule,johnny stark,vick vance,la bedoule

En janvier 2009, je me demandais ce qu'était devenue "La Bedoule", la célèbre propriété de Johnny Stark située près de Cassis. Océane nous apportait une réponse avec photos.

   "Je connais bien cette maison cette maison car j'y vais tous les étés. On a pied partout dans la piscine, sauf au milieu qui est à 2 m 40. Dans la chambre a coucher, les miroirs sont placée très bas étant donnée que Mireille est petite. En bas se trouvait le bureau de Johnny ; Mireille y a laissé sa collection de poupées provençales.

   A vrai dire , "La Bedoule" n'a pas changé. Quand mes grands-parents ont acheté cette maison aux enchères, elle était sale et la piscine vidée. Il n'y avait plus l'écran de cinéma au sous-sol. La cuisine étant sombre, on y a ajouté une fenêtre. Le barbecue sert toujours ainsi que le sauna. Quelques-uns des 28 postes de téléphone fonctionnent encore." 

bedoule,johnny stark,vick vance,la bedoule

bedoule,johnny stark,vick vance,la bedoulelb1.jpg

lb2.jpg"La Bedoule" de Stark, mini copie de la propriété américaine de John Wayne à Albuqerque.

Ce qui frappe le plus ce n'est ni le sauna, ni la salle de cinéma grand écran pour de 16 et du 35 millimètres, ni les postes de télévisions, ni les becs de gaz et les éclairages savant intérieurs et extérieurs, mais la multitude incroyable d'appareils téléphoniques. Il y en a dans tous les coins et les recoins de la propriété, même dans les endroits les plus intimes et la cabine de déshabillage de la piscine. Ce qui fait que lorsqu'on appelle M. Stark de n'importe quelle partie du monde, il n'a qu'à tendre un bras pour décrocher un appareil et répondre, quel que soit l'endroit où il se trouve.

La piscine a été conçue en fonction de Mireille : on y a pied partout, ce qui fait qu'elle ne court aucun risque de s'y noyer. Un superbe patio la longe, avec un coin bar-cuisine où Johnny prépare de savants cocktails et, avec l'aide d'un ami, Claude robin, fait griller sur un barbecue des langoustes et des écrevisses qu'il conserve dans un vivier, installé dans un coin du patio.

Il met des disques américains très gais sur un stéréo, tandis que Titus, un énorme berger des Pyrénées aux longs poils gris beige, vient se frotter contre sa jambe en remuant la queue. Tout autour de la piscine, des pins et une nature luxuriante. De la menthe pousse dans l'interstice des marches du patio. Il y a également une baby-foot, un terrain de pétanque, et bien entendu des matelas et des chaises longues aux couleurs gaies de l'été, autour de la piscine. La vue est dégagée et s'étend à l'infini sur des vignes et des collines, comme dans un décor de carte postale. Il fait très beau et des grillons chantent sans interruption comme pour célébrer la présence du soleil.

bedoule,johnny stark,vick vance,la bedouleC'est à la fois confortable et simple, à l'image de la vie de cette maison. Malgré la présence de José, l'homme de confiance et à tout faire de la propriété, ce sont les femmes qui mettent le couvert et servent à table, une table ovale de bois blanc. Les femmes, c'est-à-dire Mireille et sa tant Irène aux cheveux courts avec des mèches coups de soleil et deux perles à ses oreilles percées, la femme de Johnny Stark, Nicole, une poupée blonde et diaphane qui, bien que Parisienne avec des origines hongroises, parle fortement - avé l'accent -, comme tout le monde dans le coin. Il y a également la mère de cette dernière, blonde et rose, enrubannée, avec des yeux bleus et des sourcils noirs, qui ne parle pas beaucoup. Et puis, il y a l'autre jeune fille de la maison avec Mireille, Vincenze, treize ans, la fillette de Johnny et Nicole. Elle ne chante pas mais son hobby est dans un coin du patio : un chevalet. Elle est de la taille de Mireille qui est sa meilleure amie. Mince, élancée, sportive, Vincenze, qui est le portrait de sa mère, a l'aisance des fillettes élevées dans le luxe d'un cours privé. Tout l'oppose du côté sautillant, adorablement gauche de Mireille.

Nicole Stark s'est beaucoup occupée de Mireille à ses débuts. La petite Avignonnaise habitant chez elle les premiers temps, c'est elle qui lui a fait découvrir Paris, du Sacré-Coeur aux boutiques des grands couturiers. A Avignon, Mireille échangeait ses robes avec ses soeurs et ses amies. Aujourd'hui, ele leur donne celles qu'elle commande par douzaines chez Féraud.

lb6.jpgAvant le déjeuner, tante Irène, espiègle, pousse Johnny dans la piscine. Il n'a que le temps de hurler "Merde !" avant de boire une tasse. Malgré les langoustes grillées et le cadre hollywoodien, le repas est simple et sans prétention. Au dessert, Mireille raconte le repas de la veille, un lunch campagnard chez Emmunuel Bellini, un peintre-sculpteur, voisin de Lily Pons, qui vit dans une chapelle désaffectée dans le haut de Cannes. Margot, la bonne de leur hôte (une Provençale au "super-accent"), a accepté d'interrompre ses vacances pour servir à table : uniquement parce que c'était Mireille Mathieu dont elle est une inconditionnelle. "C'est une mémé typique du midi, conte Mireille. Elle a soixante-six ans, porte des lunettes, un tablier blanc ; elle a les cheveux gris, mais elle est encore très svelte et alerte. Elle était veuve à trente-quatre ans et nous a fait rire aux larmes en nous racontant qu'elle n'avait jamais trompé son mari, même après sa mort. Il l'avait prévenue sur son lit d'agonie : "Si tu me fais cocu, je viendrai la nuit te tirer les pieds du lit." "Il n'est jamais venu, a soupiré Margot. Si j'avais su, j'en aurais profité."

A ce moment, Coco, le perroquet de la maison interrompt Mireille en hurlant sa phrase clé : "Et alors ?" Tout le monde étouffe de rire.

La brave Margot a aussi avoué à Mireille qu'elle ignorait qui était Marilyn Monroe. En revanche, elle répète sans cesse : "Trouvez-m'en une qui chante mieux que Mireille !"

Emue par tant d'admiration, Mireille lui a promis un exemplaire de son prochain disque.
- Ah, ça alors ! Je ne dormirai pas de la nuit, mademoiselle Mireille.
Puis elle a précisé, avec candeur :
Pas cette nuit, mais demain, car je n'ai déjà pas dormi la nuit dernière à l'idée que j'allais vous servir à table aujourd'hui.

lb7.jpgPour l'étape des Saintes-Maries-de-la-Mer, nous faisons escale à la Bedoule, chez Johnny Stark, à Roquefort, dans le "Quartier des Crottes", à six kilomètres de Cassis. C'est une superbe propriété en ciment blanc et bois de pin bardée de fer forgé, mini copie de celle que John Wayne possède à Albuquerque, à la frontière de la Californie et du Mexique. Le style mexicain prime dans la décoration doute simple des pièces comme dans l'architecture des différents corps de bâtiment. Il y en a un en retrait, de l'autre côté de l'allée à gravier où sont garées la Mercedes 600 et une Cadillac, réservé à Mireille et sa tante qui possèdent ainsi toute leur indépendance bien que vivant au sein de la famille Stark. 

00:40 Écrit par JCF | Commentaires (1) | Tags : bedoule, johnny stark, vick vance, la bedoule |  Facebook |

13/11/2015

Souvenirs Souvenirs

Johnny Hallyay & Sylvie Vartan cb JJD JS.jpg

«Pendant quatre ans, il ne m'a donné que la moitié de ce que je gagnais (...).
Johnny Stark est le premier grand traître de mon entourage.»
(Johnny Hallyday, "Dans mes yeux", pp. 52 et 53)

Plus sérieusement - peut-être :

En 1960, Johnny Stark rencontre Johnny Hallyday à l'Alhambra. Après la rupture, en 1961, entre Hallyday et la maison de disques Vogue, Stark devient le nouvel imprésario du chanteur. Tous deux signent un contrat chez Philips. Plus tard, il deviendra également impresario de Sylvie Vartan et d'Hugues Aufray. Lorsque survient le « divorce » de Johnny Stark avec l'idole des jeunes (Johnny Hallyday), en 1966, on murmure dans les coulisses du show-business que cette fois Stark est fini...

Biographie de Johnny Stark sur Wikipédia (cliquez ici). 

23:03 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : johnny stark, johnny hallyday, sylvie vartan |  Facebook |

02/11/2015

Bruno Coquatrix & Johnny Stark

 bruno coquatrix,johnny stark,olympia,ricorétro,1966

bruno coquatrix,johnny stark,olympia,ricorétro,1966Bruno Coquatrix :

Voici une jeune fille qui a pris le contre-pied de tout ce qui se fait actuellement dans le métier de la chanson lorsqu'on veut devenir une vedette...
En effet, avant de se jeter en pâture aux foules, elle a travaillé, d'abord obscurément, puis par la suite avec tous les moyens techniques mis à sa disposition ; mais en tout cas, elle a travaillé sans amabilité pour elle-même, avec comme seul but  : apprendre !
Nous voilà bien loin de tous les jeunes gens qui, après l'euphorie d'un banquet de première communion, où "on" leur a dit qu'ils avaient une jolie voix..., ont décidé qu'ils avaient la gloire et la fortune à portée de la main.
Evidemment même le travail le plus acharné ne peut faire une vedette d'un débutant sans talent. Mais là encore la chance nous a souri en même temps qu'à Mireille Mathieu. J'ai en effet rarement rencontré de telles qualités réunies en une seule personne.
Je me souviens avoir dit lors d'une émission de télévision, dans la joie de son triomphe : "Il y a vingt ans que je n'ai pas rencontré pareil talent", j'ai eu peur d'avoir un peu exagéré.
En y repensant, je crois vraiment que ce cri qui sortait du coeur était celui de la vérité !
Alors que Dieu vous garde Mireille Mathieu, pour vous, pour nous et "pour la CHANSON" !

bruno coquatrix,johnny stark,olympia,ricorétro,1966

Johnny Stark :

"Au début de l'année, lors du premier passage de Mireille Mathieu à l'Olympia, j'ai surpris beaucoup de gens en disant qu'elle n'était qu'un diamant brut qu'il faudrait longuement tailler avant d'en faire le plus beau joyau de la chanson. Je n'ai pas changé d'avis.
Au cours de la saison, Mireille Mathieu a chanté dans plus de soixante dix villes. Elle est allée aux Etats-Unis, en Allemagne, etc. Partout elle a séduit, partout elle a gagné. Mireille poursuit sa carrière avec la régularité d'un métronome et il ne fait aucun doute que cet énorme travail a porté ses fruits. Je pense qu'aujourd'hui une des facettes du diamant est taillée.
Toutefois, il est de mon devoir de garder la tête froide et de ne pas laisser entraîner Mireille dans le tourbillon d'un enthousiasme trop rapide. Malgré la renommée qui entoure aujourd'hui le nom de Mireille Mathieu, je ne perds pas de vue qu'elle n'est encore qu'une débutante et qu'il reste beaucoup à faire. Je crois pouvoir dire que les nouvelles chansons que Mireille Mathieu a choisies recueilleront les suffrages de tous, les jeunes comme les adultes.
La rentrée de Mireille sur la scène de l'Olympia permettra au public d'apprécier les énormes progrès qu'elle a accompli, mais je suis en mesure de vous affirmer que c'est une artiste d'une toute autre dimension qui chantera dans six mois." 

(Source : programme de l'Olympia 1966)

bruno coquatrix,johnny stark,olympia,ricorétro,1966

03/09/2015

Johnny Stark et Mireille Mathieu (suite)

mmjsnbcbcb265.jpg

Rencontre avec Mireille MATHIEU et Johnny STARK. Interview réalisée dans un salon.
Photos de MIREILLE dont une photo avec la Reine Elisabeth II - MIREILLE avec JOHNNY STARK.
Images d'archive INA 

15:23 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : johnny stark |  Facebook |

02/09/2015

Johnny Stark et Mireille Mathieu - Cinéma Roma - Anvers

 Mireille_MATHIEU_12-C-ABILENE-e13493490155253.jpg

Johnny Stark, né le 29 août 1922 et mort le 24 avril 1989.

ligne rouge.jpg

Ciné Roma - Anvers (Belgique)

CinéRomaAntwerpen.jpg

Ciné Roma, Anvers (Antwerpen), mercredi 12 novembre 1969, 20 h 30.

Transcription du texte néerlandais (par Avignon-RicoSouvenirs)

Mireille Mathieu was vorige woensdag te Borgerhout in Ciné Roma. Het was zondermeer formidabel ! Daarom willen wij ook U getuigen laten zijn van de sfeer voor en achter de scène van de bomvolle Ciné Roma. Vooraleer het doek opging kreeg ze nog richtlijnen van manager Johnny Stark. Van de 28 liedjes die Mireille zou zingen waren er 6 splinternieuwe waarvan het Antwerpspubliek de première mochten genieten. En zoals de geruchten de rond doen is het ook best werkelijk zo dat Johnny Stark Mireille Mathieu helemaal in handen heeft. Zelfs de allerkleinste details zegt hij hoe het moet. Mireille Mathieu horen en zien is een heerlijke belevenis. De dagelijkse waarheden waarmee ze haar publiek confronteerd en de onvervalste poëzie van de liefde die in al haar liedjes doorklinkt gaan recht naar het hart. Haar kleine, fijne verschijning - waarvan ook 2 uur lang de duizende aanwezigen in vervoering - en het applaus dat telkens losbarstte bewees werkelijk dat Mireille Mathieu dè grote ambassadrice van het Franse chanson is.  Interessant om weten is misschien dat u de volgende maanden Mireille Mathieu hier op het scherm zult zien in gezelschap van John Wayne want na haar tournee begint ze met hem aan de opnamen van een grote Amerikaanse speelfilm.    

Traduction du commentaire

Mireille Mathieu a donné mercredi dernier un récital au Ciné Roma de Borgerhout [Belgique]. Elle y a été exceptionnelle, c'est pourquoi nous avons tenu à vous rendre compte de l’atmosphère qui régnait ce soir-là dans les coulisses et la salle comble du Ciné Roma. […] Avant que le rideau se lève, Mireille Mathieu reçoit les dernières directives de son manager, Johnny Stark. […] Parmi les 28 chansons interprétées par Mireille, 6 étaient toutes nouvelles. Le public anversois en a eu la primeur. […] Et conformément aux ont-dit, Johnny Stark est bel et bien cet homme maître de toutes les situations qui dirige Mireille Mathieu dans les moindres détails. […] Voir et entendre Mireille Mathieu offre de grands moments de bonheur. Les valeurs quotidiennes qu'elle transmet à son public et la véritable poésie de l’amour qui se dégage de chacune de ses chansons vont droit au cœur. […] Sa prestation tout en finesse durant les deux heures de ce récital a enthousiasmé les milliers de spectateurs qui l’ont fortement applaudie après chaque chanson. Mireille Mathieu nous a convaincus qu’elle était véritablement l’ambassadrice de la chanson française. […] Sans doute serez-vous intéressés d’apprendre que la prochaine fois que vous la verrez dans cette salle, ce sera sur le grand écran en compagnie de John Wayne avec qui elle tournera un grand film américain dès la fin de cette tournée.  (Traduction blog Avignon-RicoSouvenirs)

21:47 Écrit par JCF | Commentaires (1) | Tags : johnny stark, ciné roma, roma, cine roma, anvers |  Facebook |

27/07/2015

Johnny versus Johnny

1046041-archives-mireille-mathieu-avec-son-620x0-1.jpg

Dans son autobiographie, intitulée Dans mes yeux, écrite avec la complicité d'Amanda Sthers, Johnny Hallyday revient sur l'ensemble de sa carrière et 50 ans de show-business. Le rockeur entend dire sa vérité avec des mots qui parfois blessent.

Johnny Stark, le manager, un "escroc malin"

Nous en sommes en 1960. Johnny Hallyday vient de jouer à l'Alhambra en première partie de Raymond Devos. Un concert important au cours duquel Bruno Coquatrix, le très respecté directeur de l'Olympia, décidera de le programmer en tête d'affiche. Johnny n'a pas 18 ans et rencontre alors celui qui l'emmènera au sommet, Johnny Stark.

Dans le livre, Johnny écrit : "J'ai rencontré Johnny Stark qui était le manager de Line Renaud et est devenu le mien. Moi aussi j'ai eu ma 'Memphis Mafia', mon colonel Parker, c'était Johnny Stark. Pendant quatre ans, il ne m'a donné que la moitié de ce que je gagnais, il gardait l'autre moitié pour les impôts. Quand je me suis aperçu qu'ils les gardait pour lui, j'avais quatre années d'impôts impayés avec majoration. Qu'importe ! Il a sûrement compté dans ma carrière, un escroc malin pour lui et pour moi."

Dans Paris Match, le rockeur en rajoute un couche : "J'ai mis vingt ans à rembourser cette somme. Ce métier est rempli de gens pas corrects."

Ce court passage du livre a beaucoup choqué Vincence Stark, fille de Johnny Stark. Elle connaît très bien la star pour avoir été, de longues années, son attachée de presse. Sa réponse, recueillie par l'AFP, ne fait pas dans la dentelle : "Je trouve bien facile de salir la réputation de Johnny Stark, mort depuis 24 ans, qui par la force des choses ne peut se défendre. Il est aisé de refaire l'histoire, s'emporte-t-elle. Il faut croire que le supposé préjudice n'était pas si important puisque à l'été 1973, près de dix ans après les faits, M. Johnny Hallyday avait fait le pied de grue afin que Johnny Stark s'occupe à nouveau de lui. Peu de temps après mon père a eu un accident cardiaque et pour des raisons médicales il ne lui était plus possible de concrétiser ce rapprochement. Il a préféré s'occuper exclusivement de Mademoiselle Mireille Mathieu."

Source : Pure People

ligne rouge.jpg

johnny hallyday,johnny stark,pure people,emmanuel boniniQuelques avis:

Stark était un grand bonhomme (Roland Berger). Un grand bonhomme droit, solide, un type formidable. Il était le seul dans son domaine à posséder une pareille trempe. Rien à voir avec les vautours et les ignares qui jalonnent ce métier. Avec lui, Mireille Mathieu qui est une vraie pointure se trouvait dans les meilleures mains qui soient. (Roland Berger, l'homme qui a permis à Dalida de trouver son talent, bien avant Lucien Morisse).

Jean-Marc Thibault et moi avons longtemps collaboré avec Johnny Stark. Une certaine presse bien intentionnée lui a fait une asse mauvaise réputation, et, pourtant, nous serions prêts à retravailler avec lui sans contrat, sans garantie, ce que nous ne ferions pas avec d'autres organisateurs de spectacles. C'est un grand seigneur, assez demesuré dans tout ce qu'il entreprend. Pour tenter de vous faire baisser votre contrat de trois cents frans, il vous invitera à un repas somptueux qui lui coûtera le double. (Roger Pierre, dans "C'est pour rire")

Pendant de longues années je fus interdite des plateaux de télévision lorsque Mireille se trouvait dans les parages. Stark mettait comme condition à la venue de "son" artiste le fait que je ne fasse surtout pas partie des autres invités. En fait, Stark était vexé que j'aie osé décliner son offre. Du coup, il me snobait. Il faudra attendre mes premiers tubes , en 1973 et 1974, pour qui ce blocage disparaisse enfin. (Michèle Torr - Extrait) 

La 11e chambre correctionne de Paris condamne Johnny Stark à 18 mois de prison avec sursis pour fraude fiscale et douanière. Monsieur Stark devra verser aux douaniers 4 millions  554 000 frans à titre de rétribution, et la même somme à titre d'amende douanière. Le jugement sera publié au Journal Officiel et attaché à a porte de son appartement. ("Le Quotidien de Paris, 12 juillet 1977)

Mireille Mathieu aurait dû enregister chez "La voix de son maître". Johnny Stark a au moins l'honnêteté de s'occuper en exclusivité de la demoiselle d'Avignon. Il s'en occupe bien. Mireille et lui sont les gérants d'une société à irresponsabilité limitée. Elle est, grâce à lui, l'une des plus grands vedettes françaises internationales. Elle appelle Johnny "Pépé Jo". On ne sait lequel des deux est le plus gâteux de l'autre. Ils se partagent en tout cas une belle part du gâteux. (Thierry Le Luron)

C'est pour cela qu'on l'aime "Pépé Jo". Parce qu'il est classe et "régulier", comme disent les gens d'un certain milieu, parce qu'il sait encaisser comme un vrai mec doit être en mesure de le faire. Que nous voilà loin de la mentalité de certaines crapules en Golden Lady, producteurs malhonnêtes, lâches et pervers, toujours en course aujourd'hui, qui, délaissant un temps leurs gigolos, courent pleurer dans les jupons de la Justice au moindre bobo, à la recherche de nouveaux profits bien mal acquis. (Emmanuel Bonini)

Ca me fait sourire les sommes avancées. Tout à l'heure j'ouvre la radio et j'entends sur un poste périphérique parler de milliards. Même anciens, vous vous rendez compte de ces chiffres. Je ne suis pasune industrie, un secteur de l'activité du pays, comme fabricant d'avions, vous voyez ce que je veux dire... Je suis simplement un monsieur qui s'occupe d'une petite artiste. (Johnny Stark - France-Soir)

Stark est un habile homme. Hallyday, depuis qu'il est privé de ses services, a eu plus d'une occasion de s'en repentir. La jeune Mireille sera-t-elle plus avisée ? (Carrefour 21, 21.09.1966)

Enfin, à tout "seigneur" tout honneur... 

Si, dans le temps je parlais très peu aux journalistes, c'est parce que Stark me répétait sans cesse : "Le moins tu en dis, le moins t'as l'air con. Le jour où je l'ai quitté, je me suis débarassé de ce complexe." (Johnny Hallyday).

26/07/2015

Johnny Stark... avant Mireille

jsamlm.jpg

RicoSaga.jpgNom : Stark
Prénoms : Roger, Oscar, Emile (et non Johnny comme l'affirment certains)
Date de naissance : 29.08.1922, à 5 heures et 15 minutes (*) 
Date de décès : 24.04.1989

Johnny Stark est le plus dynamique des imprésarios, le plus grand des managers dans le show-business.
C'est un colosse aux yeux très vifs, gris, verts ou bleus, très bleus, selon les jours, avec des favoris un peu roux et une tignasse blonde légèrement argentée.
Quand on le verra arriver la première fois à Avignon, chez les Mathieu, les petits le prendront pour le héros de "Bonanza", la série qui passait à la télévision. Johnny Stark est tout simplement Cannois.
Il a vécu en Corse jusqu'à l'âge de11 ans, puis sur la côté d'Azur, entre Cagnes-sur-Mer et Antibes et principalement à Cannes où il fréquentait l'école de La Bocca.
Signe particulier : il a une envie sur la joue gauche, de naissance.

Il tient sa haute taille de son arrière-grand-père paternel, un géant de 1,92 m qui, bien qu'Alsacien, était maquignon au Texas (U.S.A.).
Son père qui, lui aussi dépassait le 1,80 m, était horticulteur. Il avait des propriétés à Cagnes. Il a créé un pois de senteur très long et unique au monde. Il travaillait avec les Américains. C'était un homme très dur qui criait beaucoup après son fils et le menaçait souvent :
"Il le fallait, reconnaît Johnny Stark. J'étais un petit monstre bagarreur, voulant toujours avoir raison. Je voulais toujours commander, sinon c'était la bagarre pour obtenir ce que je voulais."
Sa mère, également très grande - 1,72 m - était très douce et gentille.
Cette mère qu'il adorait est morte trop tôt à Nice, à l'âge de trente-trois ans. Il ne s'en remettra jamais.
Du coup, il devient un révolté, travaille beaucoup moins bien en classe et se dresse systématiquement contre tout. C'était un très mauvais élève, mais un garçon très débrouillard. Et puis, il était un excellent joueur de football, car, à quatorze ans, il avait déjà sa taille d'adulte et pesait 70 kilos, un poids qu'il a conservé jusqu'à ses trente ans.
Ce "dur" était, en revanche, et est resté un tendre. C'est également un grand timide : c'est pour cela qu'il paraît méchant et terrible.
A quinze ans, pour lui, c'est "jupons volent!" On le met à la porte de l'école. Alors son père déclare : "Vas-y, travaille".

JS&EP.jpgPendant un an il fera tous les métiers pour se faire de l'argent de poche : livrer des fleurs, presser des jus de fruits au "Pam-Pam" de Juan-les-Pins, s'occuper de l'entretien en jardinage de certaines propriétés, etc.

En 1941, il a 17 ans et s'engage comme volontaire en Afrique du Nord, dans les armées de la France libre. Il apprendra ce qui est devenu son métier au contact des troupes américaines et de leurs spectacles aux armées. Il apprendra du même coup à voir très grand... à l'américaine.
La paix revenue, il traîne entre 1944 et 1946 à Hong-Kong. Il y ramasse un peu de pécule et revient à Cannes en mai 1946. Johnny Stark a 22 ans. Il prépare cette année-là son premier gala intitulé : "La nuit des vedettes" au stade des Hespérides, à Cannes (15 août 1946). Il réunit le plus beau plateau du monde : Edith Piaf, Yves Montand, Lily Fayol, Reda Caire, Marie Bizet, Johnny Hess et l'orchestre d'Aimé Barelli, plus une partie sportive avec Marcel Cerdan, Laurent Dauthuille, Robert Charron, etc. Il n'a pas réfléchi au budget et l'addition se révèle très lourde. Il perd un million de l'époque. "On apprend ainsi le métier", conclut-il avec philosophie.

Il ne tardera pas à devenir le Bruno Coquatrix de l'époque. Il organise des tournées avec Tino Rossi, Luis Mariano, Roger Pierre et Jean-Marc Thibaut, Gloria Lasso, Dalida et Marino Marini. Il crée le Théâtre de Verdure de Cannes en séduisant François andré, le célèbre roi des casinos.

En 1947, il engage au Théâtre de Verdure de Juan-les-Pins et pour la Corse tout un programme avec Edith Piaf, encore en vedette, et Jil et Jean en vedette américaine. Marcel Cerdan, l'ami d'Etith Piaf, suivait la troupe partout.

Johnny Stark s'occupait aussi d'Yves Montant. Il s'était acheté un triporteur Peugeot et faisait son affichage lui-même avec l'aide de deux copains, un boxeur et un camarade de régiment. C'est ainsi que Loulou Gasté le découvre et lui demande de collaborer avec lui pour s'occuper de Line Renaud en 1949. (Line Renaud et Loulou Gasté se sont mariés le 19 décembre 1950. La première femme de Johnny Stark, Nanou Taddéi était témoin.)

Le succès de cette collaboration lui donne des ailes.  L'été 1950, Johnny Stark présente, à l'occasion de la grande tournée de Line Renaud avec l’orchestre de Loulou Gasté, une dizaine d’artistes parmi lesquels nous retrouvons Henry Salvador et Philippe Clay. De nombreuses villes de l’ouest et du sud de la France seront parcourues durant près de deux mois. Peu après, Johnny Stark décidera de voler seul.

En 1960 il rencontre Johnny Hallyday à l'Alhambra. Johnny Stark le prend en main et le catapulte vers le succès. Plus tard, c'est au tour de Sylvie Vartan et Hugues Aufray. Puis vient le divorce avec le couple Hallyday parce que Stark refuse de partager "avec les copains" la barre du navire (1965). Dans le show-business, on murmure que Stark est fini. Pour se prouver à lui-même et aux autres qu'il est toujours le plus grand et le meilleur, il cherche à faire quelque chose d'exceptionnel. Et c'est la rencontre avec Mireille Mathieu qui va signifier un nouveau départ et une nouvelle vie pour tous les deux, un conte de fées qui est loin d'être terminé...

Sources :
Vick Vance "Vedette à la une" - Librairie Saint-Germain-des-Prés. Revu et corrigé sur base de "Mireille Mathieu" (Christian Page), "Oui, je crois" (Jacqueline Cartier) et "La véritable MM" (Emmanuel Bonini).
(*) Emmanuel Bonini "La véritable MM" (p. 75).

Adaptation et vérification : Ricochet "Avignon - RicoSouvenirs"

18/06/2014

Un beau crack !

maurice chevalier,johnny stark,accident,1968,1922,lyon,emmanuel boninimaurice chevalier,johnny stark,accident,1968,1922,lyon,emmanuel bonini18 février 1968 (dimanche). Accident de voiture sur la route de Lyon.

Dans le livre "Môme à cheveux blanc", qui contient de nombreuses pages du "journal" de Maurice Chevalier, nous lisons :

Mireille Mathieu commence à subir les vents contraires à sa miraculeuse ascension. Pauvre chou si vallante. Lettres anonymes. Menaces de Mort, d'enlèvement. Les envies haineuses de tordus. Toute la gamme. Elle vient d'avoir un nouvel accident de voiture qui eût pu être fatal.
Elle est tout de même suffisamment blessée pour devoir se reposer plusieurs mois sur ordre des médecis. Je vais les voir dès ma rentrée de tourée, elle et Johnny Stark, son talentueux manager.
La gosse, si pure, si propre, si laborieuse, si belle, voit son destin commencer les croche-pieds. Elle encaissera bien, j'en suis convaincu. Elle a un joli menton énergique, décidé. Elle est très forte moralement et physiquement. Un beau crack...

(Maurice Chevalier : "Môme à cheveux blancs", p. 106, Presses de la Cité)

21/11/2013

Olympia 1965

1965,historico,sacha distel,dione warwick,olympia,henri byrs,charles aznavour,johnny stark 

HISTORICO43.jpgTous les débuts sont difficiles. C'est assez craintivement que Mireille se tient derrière le rideau de l'Olympia, le 28 décembre 1965, cinq semaines à peine après avoir été découverte au "Jeu de la Chance" (Télé-Dimanche).
Sacha Distel passe en vedette et assiste sa jeune "collègue" à faire les premiers pas dans le célèbre music-hall de Bruno Coquatrix.

(Photos : Dossier Ariola)

Extrait de "La véritable Mireille Mathieu" (Emmanuel Bonini) - Citation Danièle Lors (Marie-Claire)

L'Olympia !
Parce que Paris est l'épicentre, parce que c'est là que tout se passe, au fil des jours la pression monte et le Butch [n.d.r. Johnny Stark] se fait un sang d'encre. Fût-ce en lever de rideau, un passage chez Coquatrix revêtira toujours une influence stratégique que dix galas provinciaux en vedette. Cette première aventure de Mireille , boulevard des Capucines, dans le programme de Sacha Distel et Dione Warwick, a valeur de test pour la suite des bonnes affaires de "Pépé Jo". Sa pouliche ayant à concourir sans répertoire personnel, il puise dans celui de Piaf, suffisamment achalandé, et en extrait trois chansons : Je sais comment, Noël de la rue, L'Hymne à l'amour. Commencent alors les répétitions avec Henri Byrs, le pianiste attitré de Charles Aznavour. Elles vont bon train.  
[...]
Elle est entrée sur scène dans une mini robe de dentelle noire, à collerette, plus apeurée qu'un enfant grondé. Et puis, elle a relevé la tête. Et puis elle ouvre la bouche. Et puis, de ses lèvres, s'est élevé, venu on ne sait d'où, un chant qui n'avait pas de frontières.
 

1965,historico,sacha distel,dione warwick,olympia,henri byrs,charles aznavour,johnny stark
Mireille Mathieu et Sacha Distel chantent "Un homme et une femme" à la télévision
(FashionLiveTv - YouTube)
 

1965,historico,sacha distel,dione warwick,olympia,henri byrs,charles aznavour,johnny stark1965,historico,sacha distel,dione warwick,olympia,henri byrs,charles aznavour,johnny stark

07/08/2012

A Colmar Mireille Mathieu, c'était comme Madonna

colmar.jpg 

C’était « entrée gratuite » hier au Parc Expo pour les plus de 65 ans. Entre deux spectacles du cabaret colmarien, quelques-uns racontent leurs grands souvenirs de Foire, où apparaissent Mireille Mathieu ou Johnny Stark.

Derrière les pectoraux gonflés, il y a parfois des petits cœurs qui battent. Les balèzes à l’entrée de la Foire ont passé toute la journée la pommade aux seniors, avec des trésors de délicatesse.

Vous êtes sûres d’avoir 65 ans ?, interroge l’un des vigiles, sourire en coin. Malheureusement, s’esclaffe le groupe de retraitées. C’est le plus bel âge mesdames, entrez c’est gratuit aujourd’hui.

Les retraités étaient les invités d’honneur de la Foire, selon une tradition ancienne, avec une collation offerte au cabaret colmarien, et un spectacle de music-hall animé par Jean-Marie Arrus.

Dans la salle, les souvenirs foisonnent. Martine, 86 ans, se souvient encore de « l’antique » Foire des vins d’Alsace. C’était au début des années cinquante, au mois de juin, au centre-ville, avec une ambiance du tonnerre.

« Mireille Mathieu, c’était comme Madonna »

 On faisait la bringue comme les jeunes d’aujourd’hui, il y avait des stands de vin partout, raconte Joseph, 76 ans, une cinquantaine de foires au palmarès. C’était une époque où les gendarmes étaient aussi plus relax.

Mais c’était l’horreur pour arriver en ville pour nous qui venions de Mittelwihr, on garait la 2CV à trois kilomètres, soupire son épouse, qui se rappelle aussi s’être pliée de rire plus d’une fois au cabaret colmarien.

A l’époque plus récente du Parc Expo, Raymonde, 72 ans, permanente « du matin », garde un souvenir ému du passage de Mireille Mathieu. C’était l’émeute, quelque chose que les jeunes n’imaginent même pas. C’est comme votre Madonna aujourd’hui.

Son époux, taquin, raconte qu’elle avait aussi « le béguin pour Johnny Stark », le découvreur d’Hallyday. Il me plaisait bien à l’époque, avec ses lunettes noires, lui, c’était mon genre de bonhomme, même s’il n’était plus de première fraîcheur.

Beaucoup convoquent quelques soirées de concert mémorables. Josiane, 69 ans, a vu ici Sardou, Moustaki, Joe Dassin, Stéphane Collaro, Gilbert Bécaud, et même, elle insiste beaucoup,  la sublime Marie Myriam.

Sylviane, qui ne  dévoilera jamais son âge à un inconnu, garde une « image forte » de l’incendie de 1979. C’était en pleine nuit, je revois encore les flammes qui lechaient les bâtiments, c’était terrifiant. On a vraiment eu peur que notre fête meure ce jour-là.

Jean-Marie, lui, se remémore surtout les sorties en bande, avec quelques conscrits de la vallée de Munster. On ne faisait pas moins de bruit que les jeunes de maintenant. C’est peut-être juste la musique qui est différente.

Encore plus que « les chouilles », Gaby de Ribeauvillé se rappelle surtout l’achat de sa première télé couleur à la Foire. Je me demande, avec le recul, si ça n’a pas cassé quelque chose dans la façon de faire la fête, on a arrêté de sortir tous les soirs. 

Article de Philippe Vigneron (DNA Dernière Nouvelles d’Alsace 6 août 2012.

21:35 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : colmar, madonna, 6 août 2012, comar, vin, johnny stark |  Facebook |

30/08/2011

1966, une année importante

dyn004_original_324_400_pjpeg_2586430_66b8b8d4fd2a7536e498751e19c4082a.jpgRicoSaga 160.jpgLe diamantaire se met à l'oeuvre

Mireille habite alors un luxueux appartement à Neuilly, entouré d'un jardin et de silence. Il lui semblera qu'elle aura vécu trois vies en douze mois. De même qu'elle a conquis la France, elle a également conquis le reste de l'Europe. Ses disques deviennent des best sellers en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Suisse.

Mireille fera une tournée triomphale de plus de 20 000 km avec soixante galas en deux mois. Elle sera également la vedette de nombreuses émissions sur les chaînes française et allemande. La toute première fois que Mireille a chanté en Allemagne était à Berlin-Est, au Friedrichstadpalast.

Mireille s'envolera plusieurs pour les Etats-Unis. Elle fera un détour par Montréal où elle chantera au Palais des Sports devant plus de 20 000 personnes.

Cette année-là, la princesse Grace de Monaco l'invite à une croisière sur le nouveau paquebot "La Renaissance" et Mireille fera aussi un roman-feuilleton pour le magazine "Nous Deux".

Johnny Stark n'a pas tardé à tailler son diamant brut : Mireille prendra des cours de diction, des cours de chant et apprendra comme se comporter dans le beau monde qu'il lui faudra bien fréquenter.

mchetmmltddb.jpgMaurice Chevalier et premiers disques

Mireille se rendra à "La Louque", la propriété de Maurice Chevalier qui lui dira : "Il y a une grande différence entre vous et Edith Piaf. La môme Piaf marchait sur le trottoir de l'ombre et vous, Mireille, vous marchez sur le même trottoir que moi, celui du soleil."

Le 3 mars 1966, Mireille son premier 45 tours avec "Mon Credo".
1 335 000 copies seront vendues dans les cinq premiers mois. François Rauber, orchestrateur de Jacques Brel, a apporté sa contribution à ce vinyle qui deviendra "collector".

En fin d'année, son premier 33 tours suivra. Paul Mauriat, le célèbre chef d'orchestre, s'est chargé des arrangement musicaux de plusieurs chansons. Celles arrangées par François Rauber y figureront aussi.

Johnny Stark écrira sur la pochette de l'album : Mireille Mathieu a fait des progrès considérables aussi bien dans la maîtrise de sa voix que dans l'affermissement de sa personnalité, mais le chemin est encore long avant d'aboutir à l'extraordinaire perfection dont elle est capable. C'est dire que pour moi, Mireille Mathieu n'est qu'une débutante, il ne saurait d'ailleurs en être autrement après une aussi brève carrière. Ce disque est bon parce qu'il est vrai; il est émouvant parce qu'il est le fruit du travail acharné d'une jeune artiste parfaitement résolue à n'arriver que par son talent.

MEEPEA.JPGMireille en Amérique

Mireille passera à l'Ancienne Belgique de Bruxelles (du 25 février au 2 mars) toujours avec Sacha Distel et Dionne Warwick - avant de s'envoler pour New York. Elle s'y rendra quatre fois cette année.

Quand Mireille débarque à New York, pas un Américain ne connaît son nom.  Elle chantera en mars dans la prestigieuse émission "The Ed Sullivan Show". Les téléspectateurs tombent sous le charme de Mireille qui vient ainsi de faire la conquête de l'Amérique. Plus tard elle sera invitée au "Merv Griffin Show" et, à New York, au "Johnny Carlson Show".
Il y aura aussi Las Vegas, Los Angeles, Honolulu....

Mireille se rendra à Hollywood où elle rencontrera Elvis Presley dans les célèbres studios de cinéma. Elvis venait de tourner "Girls happy" préparait son nouveau film "California Holiday". Partout, Johnny Stark établi des contacts. Des projets se dessinent. On veut employer sa "nice face" au cinéma et au théâtre, mais Mireille renâcle, car ce qu'elle veut, c'est chanter.

Bonini illustré 1 006.jpgAccident et Olympia

Mireille sera victime d'un accident de la route. Sa D.S. dérape sur l'autoroute de l'Ouest, près de Mantes. Mireille souffre de contusions multiples. Elle tient à chanter le soir même au casino de Trouville. Johnny Stark interrompt cependant la tournée.
Malgré le repos forcé, Mireille veut être prête pour l'Olympia car Bruno Coquatrix a décidé de lui offrir la tête de l'affiche (*) à partir de la mi-septembre.
Georges Chelon, Roger Pierre et Jean-Marc Thibault sont affichés en première partie.
Le couturier Louis Féraud s'est chargé de sa garde-robes et Paul Mauriat dirigera l'orchestre.
L'Olympia est plein à craquer  et lui réserve un accueil de reine. Le Tout Paris est dans la salle : Maurice Chevalier, Aznavour, Eddy Barclay, Fernand Reynaud, Lucien Morisse (qui a découvert Dalida et tant d'autres), Jean-Claude Pascal et bien d'autres artistes. Elle reçoit des télégrammes de Frank Sina, Sammy Davis Jr, Bing Crosby, Fred Astaire, Joan Crawford, Sacha Distel, Adamo, Line Renaud, Dalida, Petula Clark, Hervé Villard et, bien sûr , de ses parents.
Quinze rideaux et des applaudissements frénétiques annoncent la consécration définitive de Mireille Mathieu qui n'imite plus Piaf, mais la continue.

(*) Confusion chez les biographes car le programme de l'Olympia indique que MM passait en vedette américaine du spectacle de Roger Pierre / Jean-Marc Thibault.

mdmis66.jpgParis en colère

En 2006, Mireille enregistre "Paris en colère" et "Soldats sans armes" et figure parmi les 500 invités au super-gala du film "Paris brûle-t-il ?" de René Clément. Gala se tiendra au 1er étage de la tour Eiffel, le 24 octobre. Le film raconte la libération de Paris en 1944. La musique est de Maurice Jarre, un grand compositeur de musique de films. Cette chanson est une des plus célèbres de Mireille Mathieu qui la chante régulièrement depuis 40 ans. Le soir du gala, Yves Montant chantera le fameux "Chant des partisans". Mireille ne chantera pas.

New York de nouveau.

Mireille repart à New York, cette fois avec François Reichenbach, le cinéaste et ses assistants. François Reichenbach va filmer Mireille dans tous ses déplacement. Le film,destiné à la télévision, sera diffusé le 25 décembre , le jour de Noël.

Mireille assistera à la grande soirée de Maurice Chevalier dans l'Empire Room du Waldorf. L'Empire Room est un cabaret avec des tables occupées par des personnes très fortunées. Maurice Chevalier a alors 78 ans et donne un spectacle qui fait honneur au qualificatif de "Frenchman Number One" que venait de lui attribuer le présentateur. Et puis tout à coup il parle de Mireille et descend près de sa table : "She is wonderfull..." Il entraîne Mireille sur scène et poursuit . "Permettez-moi de vous présenter ma petite fiancée française, Elle s'appelle Mireille Mathieu !". La salle de l'Empire Room, debout, ovationne le couple Chevalier-Mathieu. C'est ainsi que Mireille a gagné en quelques minutes ce que d'autres mettent des années à obtenir : la sympathie de tout ce que New York compte de VIP.

mcmapps.jpgA Los Angeles, Mireille préparera très rigoureusement sa participation au "Danny Kaye Show". Elle rencontrera Simone Signoret qui n'a pas manqué de lui donner de bons conseils. La cote de popularité de Simone Signoret était alors extraordinaire à Hollywood.. Mais il y a plus encore, car le crooner Andy Williams souhaite la faire participer à son émission télévisée : "The Andy Williams Show" .

Crise passagère

La fin de l'année qui a si bien démarrée se termine par un clash entre la "victime" et son "bourreau". Johnny Stark exige toujours davantage de Mireille et de plus en plus rapidement. De sérieux conflits surgissent et Johnny Stark parlent d'abandonner la partie car sa protégée ne lui donne pas entière satisfaction. Stratégie ou véritable coup de sang ? Heureusement la crise est passagère et tous deux reprendront ensemble la route qui a déjà été fleurie de succès.

ligne rouge.jpg

Sources : Vick Vance, J. Cartier, Christian Page, E. Bonini, Bob Rolontz, Denis Goise, www.europopmusic.eu
Adaptation : Ricochet, pour Radio CoCoon.

Les biographes se contredisent parfois et se font concurrence en imprécisions. 
Exemple : Jacqueline Cartier indique clairement que Mireille n'a pas chanté à la tour Eiffel (p. 287 "Je n'ai pas chanté ce soir"), Vick Vance et Emmanuel Bonini écrivent qu'elle y a chanté, citation à l'appui dans le dernier cas (p. 153), quant à Christian Page, il n'en dit rien. Imprécision également quant à la date du super-gala. Emmanuel indique l'heure mais pas la date. Jacqueline Cartier indique : sortie du film le 24 octobre. Etant donné "Qu'il était une fois..." de Denis Goise et "Oui, je crois de Jacqueline Cartier sont cautionnés par Mireille, je retiens que Mireille n'a pas chanté à la tour Eiffel cette année là, mais plus tard, à l'occasion de la sortie du film "La bataille d'Angleterre". Je retrouve deux fois le 24 octobre. C'est donc la date retenue.

IEP.jpg

Yves. - Je désire souligner deux imprécisions dans le récit des événements de 1966. D'abord, Mireille a chanté au Ed Sullivan Show en mars, soit avant de participer au Johnny Carson Show (Tonight Show), en juin. Ensuite, elle était la vedette américaine de Roger Pierre et Jean-Marc Thibault en septembre 1966. C'est donc eux qui passaient en deuxième partie, Mireille ayant clôturé la première. Cela étant dit, il est vrai qu'il existe des versions parfois contradictoires des événements de cette année."

Ricochet @ Yves 
1. MM a chanté le 6 ou le 15 mars dans le Ed Sullivan Show. Certains citent 50 millions de téléspectateurs, d'autres 98 millions ! MM dans "Oui, je crois" (p. 21) : "Ainsi voici le troisième géant de la télévision américaine : après Ed Sullivan, Merv Griffin, Johnny Carson m'accueille dans sa célèbre émission To Night Show". Le paragraphe a été adapté.
2. Vous confirmez ce que j'ai écrit sur ce blog précédemment (http://avignon.skynetblogs.be/archive/2010/08/04/les-olym...). Je vous présente ici le texte que j'avais préparé pour Radio Cocoon et qui est basé sur les biographies de MM. Aucune d'elles ne signale le passage de MM en première partie du spectacle de Roger Pierre et Jean-Marc Thibeault. Sur base du programme que je détiens, j'avais demandé à l'époque aux fans bien informés d'éclairer ma lanterne. Personne n'a été à même de le faire (où n'a osé le faire). Je n'ai donc pas insisté. Vous faites bien de me le rappeler, car il est utile de le signaler en bas de paragraphe. 

10/08/2011

3e CD allemand de Mireille Mathieu depuis 2007

028MATTHIASVilnius.jpg

Thomas de Düsseldorf nous écrit ceci :

Nouvelles d'Allemagne : Mireille est en train de préparer un nouvel album en allemand. Comme pour l'album "Nah bei Dir", elle va écrire quelques chansons par elle-même. C'est album va paraître l'année prochaine.
Le 24 septembre, elle sera à Magdeburg pour le grand show de samedi soir "Willkommen bei Carmen Nebel". On peut voir l'émission, qui sera "live", à la télé à 20:15h (ZDF).

Thomas confirme ainsi bruits qui couraient. A remarquer qu'il s'agit du troisième album de Mireille en allemand depuis l'année 2007. Il y avait "In meinem Herzen" en 2007 et "Nah bei dir" en 2009. On peut y ajouter les compilations "Herzlichts, Mireille" (2 CD - 2006), un coffret Reader's Digest "Meine Welt ist die Musik" (3 CD - 2007) et un coffret Shop24Direct "Die grosse Liebe zur Musik" (4 CD - 2008). 

Mireille bouderait-elle réellement la France ? Son dernier CD "Une place dans mon coeur" date de 2005 et le "best of" de chansons françaises (2 CD - 2010) n'a été vendu que dans les villes de sa tournée allemande "Die grossen Erfolge" de 2010. Après avoir été dans l'ombre d'Edith Piaf, la voici dans l'ombre de Marlene Dietrich. Voilà qui est wirklich toll !

Je vous soumets deux phrase glanées ces derniers jours et qui surprennent si l'on y réfléchit :

Site de l'Olympia : "Mireille Mathieu fait du travail de grande professionnelle, mais peut-être rien que cela..."
Johnny Stark  : "Je ne veux pas être faussement modeste. Le coup de chance a été pour Mireille Mathieu. Sans moi, elle serait retournée à Avignon et à son anonymat. J'ai joué sur elle le plus gros banco de ma vie. Au départ cela m'a coûté beaucoup d'argent, mais il faut savoir prendre des risques. J'ai joué et j'ai gagné." (Journal l'Aurore en 1967)

Et l'on s'étonne encore que Mireille Mathieu tire la langue...

cd,olympia,johnny stark,l'aurore

Jean-Yves. - Effectivement le fait que Mireille sorte un nouvel album allemand l'année prochaine est une bonne nouvelle... mais espèrons qu'il soit meilleur que le catastrophique "Nah bei dir" de 2009...
Dieu sait que j'aime Mireille et depuis toujours mais alors là ce n'est pas possible : musique synthétique, prononciation approximative (man au lieu de mein... ce qui n'est pas la même chose), mélodies tortueuses ou inexistantes... Bref c'est le plus mauvais album de toute sa carrière, mais bon tout le monde a le droit de se tromper et peut être que le cru 2012 saura nous faire oublier cette erreur.

Thomas. - Un bonjour à tous de l'Allemagne, Je ne comprends pas du tout pourquoi beaucoup de fans de Mireille n'aiment pas l'album "Nah bei Dir" de 2009. Pour moi personnellement c'est un album de grande qualité: de très belles mélodies, de bons textes, bref, un album qui me rappelle un peu les schlagers des années 70, comme par exemple "Mein Leben mit Dir", "Es war der Moment" ou "Und immer wieder Zärtlichkeit". Mais on y trouve également de grandes chansons comme "Nah bei Dir" et "Du bist die Zeit", des mélodies modernes comme, entre autres, "Höre gut auf Dein Herz" et "Sehnsucht ist ein Liebesbrief". De plus il y a le petit bijou "C'est l'amour" qui me rappelle un peu la mélodie de "Je t'aime avec ma peau" de Francis Lai. "Nah bei Dir" est un des meilleurs albums allemands de Mireille, mais comme on dit: "Chacun a son gout". Amicalement, Thomas".

Ricochet @ Thomas. - Sur base des réactions lues depuis 2009, je me demande si ce n'est pas la voix de Mireille qui est mise en cause plutôt que la qualité des chansons et de l'orchestration. Personnellement, c'est la balance voix/orchestre qui me déplaît.

Patrick. - Johnny stark donnait aussi souvent une impression de cynisme et d'arrogance. S'il a beaucoup misé financièrement au debut sur MM, il n a pas eu je pense à le regretter par la suite. MM a largement contribué a faire sa fortune à lui aussi et pendant des années, mais ce que je veux surtout saluer ici c est que MM est simplement une merveilleuse chanteuse populaire. Il est regrettable de la voir ainsi si souvent denigrée. Même si l'on demeure insensible à son talent vocal et à son répertoire, MM appelle au moins le respect. Peu dans le domaine de la chanson auront eu son envergure vocale et pour en revenir aux propos de STARK, STARK n'aurait pas choisi n importe qui à promouvoir alors."

Ricochet à Patrick. - Johnny Stark a fait Mireille Mathieu. Mireille a elle-même insisté sur ce point. MM doit être une des seule artiste qu'il a fallu modeler de A à Z à ce point  alors qu'elle était déjà vedette (chant, culture, maintien, diction, etc.). Johnny Stark a tout misé sur elle et a gagné, parce que son écolage était à la spartiate et qu'il n'y a aucun autre imprésario qui aurait osé prendre ce risque. Rejeté par d'autres artistes qui refusaient ses méthodes de travail - je pense en particulier à Michèle Torr, pépé Jo s'est rendu compte que son agenda d'imprésario resterait vide avec le départ de Johnny et Sylvie Vartan. Dernier recours : MM. Rappelons que JS n'appréciait pas Mireille Mathieu au départ ; il la considérait comme une imitatrice de Piaf au même titre que les autres. 
C'est vrai, Mireille a droit au respect grâce à son énorme travail, sa grand discipline et sa détermination de vaincre. La soumission totale dans les larmes, pour ne pas dire l'esclavage, était le prix à payer. Mais MM elle aussi nous doit le respect pour l'avoir suivie avec confiance pendant toutes ces années malgré les moqueries dont nous faisions et faisons encore l'objet. Nous aussi nous avons eu du courage, le courage de croire en son avenir. Depuis vingt ans nous croyons à son retour... Vous admettrez que nous avons du mérite dans notre espérance et notre ténacité !

Patrick. - Oui cher Ricochet, étant un lecteur assez regulier de votre blog depuis de nombreux mois dejà je sais tout ce que vous tentez de mettre en oeuvre pour défendre MM et cela mérite grandement d'être apprecié vu le peu de defenseurs actuels de la petite avignonnaise. Soyez donc loué et remercié. Et ne vous decouragez pas completement, même si parfois vous ressentez un manque de reconnaissance , de gratitude de la part de la principale interessee.

Ricochet à Patrick. - Manque de reconnaissance ? Peut-être, mais l'intéressée ne me l'a jamais fait savoir. Faisons valoir le bénéfice du doute. Ce blog a été ouvert à mon initiative ; je pourrais comprendre qu'il déplaise à l'intéressée, mais jusqu'à présent je n'ai subi aucun désagrément ni aucune pression émanant d'elle. Comme l'a dit Matite, "tant que vous n'avez pas de nos nouvelles c'est que tout est bien". C'est, en ce qui me concerne, une reconnaissance en soi.

Philippe (Don). - De retour de vacances, j'apprends avec surprise l'annonce d'un nouvel album allemand! Si l'info est vraie, je m'en réjouis car j'avais bien aimé l'album précédent, je trouve qu'il comporte quelques très jolis titres. Je trouve que des titres comme 'Nah bei dir' ou 'Das Licht' lui vont très bien et correspondent bien à sa voix actuelle. Et les chansons dont elle a aidé à la composition lui vont comme un gant. Ce troisième album allemand en moins de cinq ans soulève quand même des questions et, le premier sentiment de joie passé, peut même inquiéter. Pourquoi un nouvel album aussi vite, sachant que le précédent n'a pas marché et s'est mal vendu? Et pourquoi rien en France?
Ma crainte, c'est que MM n'a toujours pas trouvé d'accord avec une nouvelle maison de disques en France et se retrouve bloquée; les rayons des disquaires sont désespérément vides et la compil annoncée (sans doute la même que celle vendue lors de la tournée allemande) n'est jamais sortie. Faute de mieux, et pour se donner une actualité discographique, elle se tourne vers la seule maison de disques qui lui reste, en Allemagne. Tant mieux pour les allemands!
Certains argueront que MM est trop dénigrée en France et veut ainsi en quelque sorte punir le public français et récompenser son public allemand, le plus fidèle, etc... Qu'elle soit dénigrée en France est, hélas, incontestable, mais cela n'explique pas tout. Sans maison de disques derrière elle, l'ambassadrice de la chanson française est une expatriée - qui trouve refuge en Allemagne. Heureusement aussi que la Russie est là. Le public russe toujours aussi fidèle, mais qui attend en vain un album qui lui serait destiné...

21:55 Écrit par JCF | Commentaires (4) | Tags : cd, olympia, johnny stark, l'aurore |  Facebook |

08/08/2011

Le diamant brut de pépé Jo

mmjsccm1cda.jpg

Aujourd'hui deux chansons interprétées par Mireille Mathieu en public : 

C'est ma première chanson d'amour
Je sais comment

N'ayant aucune information sur ces enregistrements mes infos se limiteront à signaler
qu'ils m'ont été envoyés amicalement par Bernard, que je n'ai aucune trace de l'auteur et
du compositeur de "C'est ma première chanson d'amour" et que 
"Je sais comment" est une chanson empruntée au répertoire d'Edith Piaf.

Ces enregistrements ont une valeur d'archive.
C'est la Mireille Mathieu des tous débuts.
Johnny Stark s'apprêtait à tailler le diamant brut qu'il nous laisserait en héritage.
 

 

29/03/2011

Johnny Stark, etc.

 
jsmmnairieb.jpgRICORETROptf.jpg
On peut dire ou écrire n'importe quoi sur moi, pourvu qu'on orthographie mon nom convenablement, et qu'on n'y ajoute pas de "c".
 
Oui, n'en déplaise à mes "amis", je m'appelle vraiment Stark, Roger, Oscar, Johnny. J'ai vécu en Corse jusqu'à l'âge de 11 ans. Puis dans le Midi. J'ai été engagé volontaire en Afrique du Nord. Mais voyez-vous, je n'évoque pas ces années-là pour servir ma publicité...
 
Johnny Stark est né le 29 août 1922, à 5 heures et 15 minutes. ("La véritable Mireille Mathieu", Emmanuel Bonini, pp. 75 - 76.)

Johnny Stark"Pépé Jo" ne possédait pas de téléphone, mais il avati investi dans un triporteur et parcourait ainsi les rues en collant lui-même les affiches. Emu et séduit à la fois par la volonté et l'efficacité du jeune homme, Loulou Gasté lui demanda de devenir l'imprésario de Line Renaud, peu après la participation de celle-ci au Tour de France 1949 (en qualité de chanteuse...). Son épouse Nandette (Nanou Taddei), s'improvisa elle secrétaire de la triomphatrice de Ma cabane au Canada et lui servi de témoin lors du mariage surprise offert à Line par son Loulou providentiel, à la mairie du XVIIe arrondissement de Paris, le 19 décembre 1950.

("La véritable Mireille Mathieu", Emmanuel Bonini, p. 77 - photo : blog dodi17) 

01:24 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : johnny stark, 1949, 1950, line renaud, loulou gasté |  Facebook |

10/03/2011

D'un livre à l'autre

les 'piaf'.JPG

piaf la vérité.JPGDe nombreux livres consacrés à la chanson française voient le jour. Lorsque l'on est fan de Mireille ou de tout autre artiste, le premier réflexe est de voir ce que l'auteur a écrit à leur sujet. Dès lors vous ne vous étonnerez pas que j'en avais de même en octobre 2008 pour le livre d'Emmanuel Bonini "Piaf, la vérité" (Pygmalion/Flammarion - 2008).

Le livre de M. Bonini étant entièrement consacré à Piaf et sa vie tumultueuse s‘il en est, c'est aux dernières pages de l’ouvrage que Mireille et d'autres "ombres de la grande Edith" sont évoquées de façon clairvoyante, bien que laconique pour un livre si épais. Mais le sujet étant Edith Piaf, il ne pouvait en être autrement.

Le portrait de la demoiselle d’Avignon dans "La véritable Mireille Mathieu" du même Emmanuel Bonini, paru en 2005, est-il conciliable avec celui de la Mathieu dessiné à gros traits dans "Piaf, la vérité" ? Il est probable qu'un compliment sur le moineau d'Avignon aurait été mal perçu par les admirateurs de Piaf qui sont le public cible pour cet ouvrage… et que cela aurait pu mener notre auteur à un second boycott bien plus retentissant que celui de la cuvée Mathieu 2005 ; car que ce soit côté Piaf ou côté Mathieu, les fans extrémistes sont impitoyables vis-à-vis de ceux qui osent mettre leur star sous le projecteur de la vérité et font table rase des clichés qui l'accompagnent. Le marketing justifierait donc à lui seul cette complaisance.

dyn006_small150_189_297_jpeg_49341_5d819b65131e54e04fddbab67393158a.jpgLes lecteurs attentifs de "La véritable Mireille Mathieu" se souviendront des compliments adressé par l’auteur à notre demoiselle où le manager, Johnny Stark, faisait l'objet d'un admiration assez profonde - du moins sur le plan professionnel. Dans "Piaf, la vérité". Mireille Mathieu côtoie Fauvette, Betty Mars ; Michèle Torr, Simone Langlois et Nicole Croisille ne sont pas non plus oubliés. La grande absente est Martine Baujoud, un nom qui a compté aussi dans le monde de la chanson, mais pas assez longtemps sans doute.

Toutes ces artistes bénéficient d'un petite phrase tantôt douce, tantôt assassine qui mène droit au constat on ne peut plus vrai : malgré les gros moyens mis en oeuvre pour trouver une nouvelle Piaf, la Môme n'a jamais eu de successeur. Johnny Stark, prend quant à lui le bouillon avec plein cadavres sur la conscience… Mais rassurez-vous, Mireille y est mieux servie.

Le site de Philippe "Aujourd'hui" présentait il a quelque temps la couverture du livre "100 ans de la chanson française " de Louis-Jean Calvet (Editions de l'Archipel - 2006). Je me suis aussitôt souvenu de l'existence de l'article consacré à Mireille dans ce livre et me suis « amusé » de le relire.

georgette lemaire,michèle torr,simone langlois,johnny stark,emmanuel bonini,edith piaf,livresCe qu’on y apprend est parfois édifiant, ainsi Mireille Mathieu, qui serait née en 1947 (sic), "étonne par sa neutralité" et son "côté absent". Ses émotion et ses gestes passeraient "comme une succession de commandes mal exécutées". Mireille aurait également fêté ses 40 ans de chanson dans une indifférence généralisée.

Tout artiste, aussi bon ou mauvais soit-il, ne pouvant selon moi être remplacé, il peut tout au plus être imité. Nos fantaisistes ne s'en privent d'ailleurs pas. Mireille Mathieu a-t-elle jamais voulu remplacer Piaf ? Je ne le pense pas car comment vouloir remplacer quelqu'un que l'on admire ? Cela ne signifie pas que Mireille n'a pas eu l'ambition d'atteindre les sommets du music-hall à l’image de Piaf - et elle y est arrivée… sans être Piaf.

Piaf ne sera jamais remplacée ; Damia ou Fréhel ne l'ont jamais été non plus. Cela devrait nous réjouir, car si nous aimons un artiste c'est pour ce qu'il est et non en mémoire d'un « cher disparu ». Un artiste n’en remplace pas un autre dans nos cœurs, il s’y ajoute.

QLFCaj.jpg