03/05/2017

Une chanson pour Dalida

dalida,dix-huit ans,18 ans,pascal sevran

Il venait d'avoir 18 ans n'était pas destinée au départ à Dalida. Elle lui a été proposée en dernier recours par ses auteurs devant son refus pour les chansons qui lui étaient soumises.

Les auteurs de ce titre ont pris la musique de Comme ils disent de Charles Aznavour pour écrire les paroles. On peut s'en rendre compte en chantant les paroles de l'une sur la musique de l'autre. Ce cas n'est pas unique : Serge Lama a composé "Une Ile" sur la musique de La Quête, de Jacques Brel.

Jacques Brel... et il pleut aujourd'hui sur Bruxelles.

Monsieur Guillaume BIRO, le père adoptif de Pascal Auriat, raconte dans son hommage à Pascal Sevran dans quelles conditions la chanson "Il venait d'avoir 18 ans" a été présentée à Dalida. Témoignage du 11 mai 2008.

Un ami depuis plus de 45 ans... (extrait)
Mon Pascal, j'espère que tu as vraiment rejoint Stéphane, mais aussi, mon fils, Pascal Auriat qui s'est envolé, lui, en janvier 89 à peine agé de 40 ans, grâce auquel je t'ai connu il y a plus de 45 ans.
Je suis fier d'avoir pu donner un coup de pouce au démarrage de votre carrière de façon si inattendue : rappelle-toi, [la chanteuse] Jacqueline Danno m'avait demandé en 1972 que "mes petits protégés" lui fassent "une chanson pour une femme de 40 ans, car, m'a-t-elle précisé, personne ne voulait travailler pour elle".
En se faisant prier un peu car il ne croyait pas à ce projet, 6 mois plus tard, Pascal [Auriat] me dit: ta chanson pour Danno est finie. C'est Pascal Sevran et Serge Lebrail qui ont écrit les paroles. Après m'avoir fait entendre leur oeuvre à la maison chantée par Auriat assis au piano, je leur ai dit enflammé: ce chef d'oeuvre n'est pas une chanson pour Danno, mais pour Dalida !
Impossible ! Dites-vous, c'est Orlando qui décide du choix de tous ses titres... Sur le champ et devant eux, j'appelle Dali qui me dit qu'elle fera une exception pour mes protégés et leur donne un rendez vous chez elle, rue d'Orchamp, à Montmartre.
48 heures plus tard en l'absence d'Orlando. T'en souviens-tu? Vous sautiez de joie tous les deux comme des enfants auxquels l'avenir apparaît soudainement sans nuage ! Votre pressentiment n'a pas été démenti et on se réjouissais à chacune de vos victoires...

Source : Hommage à Pascal Sevran (cliquez ici)

La chanson révèle un secret tragique...

Après le suicide de son compagnon Luigi Tenco, la chanteuse d'origine égyptienne a vécu une passion avec un jeune étudiant italien, Lucio, alors âgé de 18 ans. Durant leur relation, Dalida a connu une grossesse non désirée et a avorté clandestinement, la rendant stérile.
La chanteuse décide de passer sous silence cet épisode dramatique de sa vie. Jusqu'à la proposition de Pascal Sevran et l'enregistrement du titre, Il venait d'avoir 18 ans, en 1974. La chanson est devenue l'un de ses plus grands succès et est devenue la chanson numéro 1 dans 9 pays, avant de remporter le prix de l'Académie du Disque français en 1975. À propos du titre, André Manoukian, le présentateur de l'émission La vie secrète des chansons, a déclaré au Parisien: «Cette chanson a été un baume qui a transformé la cicatrice en tatouage».

Source : Le Figaro

09:43 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : dalida, dix-huit ans, 18 ans, pascal sevran |  Facebook |

Dalida, l'intemporelle

81Udcp61RSL._SL1423_.jpgDalida 30 ans déjà !

« Le miracle, c'est qu'elle est intemporelle ! », confiait son frère et producteur Orlando.
Trente ans après sa disparition le soir du 3 mai 1987, l'interprète de “Bambino” reste bien vivante dans le cœur de ses millions de fans.
Réalisé par Orlando, le coffret Dalida, “30 ans déjà” retrace sur deux CD et un DVD les différentes périodes de la carrière de la star avec ses premiers succès, les grands auteurs, ses grandes chansons…

Vinyle

Un florilège de la carrière de l'artiste. Excellente qualité de pressage pour le vinyle (2 disques). On y retrouve l'audio et la chaleur acoustique d'origine. Pour les titres, cliquez ici : amazon vinyle.

Format CD

* France : "Dalida 30 ans déjà". Digipack 2CD + 1 DVD. Cliquez ici pour le détail. 
* Canada : "Pour vous au Québec". 1 CD (20 titres). Cliquez ici pour le commander : amazon

Dalida

Sources : Universal Music France & Amazon

mmdaigjm.png

Dalida naît le 17 janvier 1933 au Caire sous le nom de Iolanda Cris­tina Gigliotti. Fille du premier violon de l’Opéra du Caire, la jeune fille est très tôt initiée à la musique. Elle choi­sit pour­tant de s’es­sayer au mannequi­nat et remporte le titre de Miss Egypte en 1954, véri­table victoire sur son stra­bisme qui la complexe. La jeune femme parvient à décro­cher des petits rôles dans quelques films et tente sa chance à Paris alors qu’elle n’a que 21 ans.

Bruno Coqua­trix remarque Dalida dans un caba­ret et la fait parti­ci­per à un concours de chant qui se tient à l’Olym­pia. Le direc­teur des programmes d’Eu­rope 1 Lucien Morisse la découvre et lance sa carrière en 1956. Dalida enre­gistre Bambino, et le single devient immé­dia­te­ment un tube : il se vend à un demi-million d’exem­plaires et obtient le premier disque d’or de l’his­toire de cette distinc­tion. Le timbre médi­ter­ra­néen de sa voix séduit les Français et Dalida chante aux côtés d’Az­na­vour ou encore de Gilbert Bécaud. Les titres à succès s’en­chaînent, Gigi l’Amo­roso, Paro­les… Paro­les…, Salma Ya Salama ou encore Je suis malade deviennent tous des clas­siques.

Dans sa vie privée, Dalida  connaît de multiples drames qui la mettent à rude épreuve. Ses anciens compa­gnons Lucien Morisse, Luigi Tenco et Richard Chan­fray, ainsi que son ami Mike Brant se sont tous donnés la mort. Esseu­lée et épui­sée, la chan­teuse met fin à ses jours le 2 mai 1987, brisant le cœur des Français. 

Source : Gala

01:30 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : dalida |  Facebook |

26/01/2017

Dalida, on en parle...

dalida,pressedalida,presse

13:17 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : dalida, presse |  Facebook |

12/01/2017

Dalida

film-dalida-la-belle-fille-de-la-chanteuse-denonce-des-contre-verites.jpgPAR LAURE-HÉLÈNE DE VRIENDT - PUBLIÉ LE 11/01/2017

Le film "Dalida" sort le 11 janvier au cinéma. La chanteuse a eu une carrière couronnée de succès mais a connu de grands chagrins.

Dalida : 4 anecdotes que vous ignorez peut-être sur la chanteuse

C'est une icône disparue il y a presque trente ans. La chanteuse Dalida va revivre à l'écran sous les traits de la comédienne italienne Sveva Alviti dans le film Dalida de Lisa Azuelos. Pendant ses 30 ans de carrière, la chanteuse a bouleversé les codes de la chanson française et s'est hissée au rang de star planétaire. Ses tubes Gigi L'amoroso ou Il venait d'avoir 18 ans sont toujours des grands classiques du répertoire qui ne semble ne s'être jamais démodé.
En se donnant la mort en mai 1987, Dalida a voulu laisser derrière elle une vie qu'elle ne supportait plus, faite de nombreux drames personnels. Fatiguée, en dépression et se sentant extrêmement seule, Dalida a préféré mettre fin à ses jours dans son appartement parisien en avalant une dose mortelle de barbituriques. Elle avait 54 ans et une carrière couronnée de succès.

1. Un strabisme provoqué par une infection

Comme Édith Piaf, Dalida a eu une infection oculaire lorsqu'elle était bébé et elle a dû porter un bandeau sur les yeux pendant 40 jours. Cette cécité a créé chez elle un strabisme convergent, qu'elle n'a de cesse de faire opérer tout au long de sa vie. Ce strabisme lui vaut les moqueries de ses camarades et elle porte des lunettes pour le corriger jusqu'à ses 16 ans. C'est à cet âge-là qu'elle décide de s'en débarrasser afin de prouver qu'elle peut être belle avec un strabisme explique Emmanuel Bonini dans La véritable Dalida.
Dalida se lance dans le mannequinat et travaille dans une maison de couture au Caire avant d'être élue Miss Égypte en 1953 à l'âge de 21 ans. Elle monte ensuite à Paris, où elle essaie de percer en tant que comédienne avant de se lancer dans la chanson. Elle se produit dans des cabarets de la capitale puis est remarquée par Bruno Coquatrix, alors directeur général de l'Olympia.

2. La première chanteuse récompensée par un disque de diamant

Dalida a vendu 140 millions d'albums à travers le monde et a enregistré plus de 2.000 chansons en sept langues tout au long de sa carrière. En 1974 elle établit un record avec son tube Gigi L'amoroso, celui du plus grand nombre de disques vendus dans le monde en une seule année. Elle dépasse ainsi Frank Sinatra qui détenait le titre avec sa chanson Strangers in the night.
En 1957, Dalida est la première femme à recevoir un disque d'or pour sa chanson au succès planétaire Bambino. En 1964 elle reçoit un disque de platine qui symbolise les 10 millions d'albums qu'elle a vendu. En 1981 elle reçoit des mains de Michel Drucker le premier disque de diamant de l'histoire de la chanson alors qu'elle fête ses 25 ans de carrière à l'Olympia.

3. L'histoire tragique derrière "Il venait d'avoir 18 ans"

Il venait d'avoir 18 ans est une des chansons les plus célèbres de Dalida mais aussi une des plus émouvantes. Sortie en 1973, elle a été écrite par Pascal Sevran et fait référence à un épisode douloureux de la vie de la chanteuse. En 1967 elle a une courte liaison avec un étudiant italien de 18 ans dont elle tombe enceinte et elle décide d'avorter. L'avortement est encore interdit en France et elle se rend en Italie pour y subir une intervention clandestine, qui la rendra stérile. La légende dit que Dalida a enregistré la chanson dans le noir alors qu'elle avait peur dans l'obscurité et qu'elle ne dormait jamais sans lumière.

4. De nombreux suicides autour d'elle

Dalida a dû faire face au suicide de quatre des hommes de sa vie. En janvier 1967 elle participe au Festival de chansons de Sanremo avec son compagnon Luigi Tenco. Ayant abusé de l'alcool et de la drogue, il rate sa prestation sur le titre Ciao amore ciao. Très déçu, il rentre dans sa chambre d'hôtel et se tire une balle dans la tête. Ils avaient décidé le soir-même d'annoncer à leurs proches leur choix de se marier.
En 1970 Lucien Morisse, son ex-mari dont elle est encore très proche, se suicide à son tour d'une balle dans la tête dans son ancien appartement et dans des circonstances qui n'ont jamais été éclaircies. Son très bon ami le chanteur Mike Brant met fin à ses jours le 25 avril 1975. Très proche de lui, Dalida lui avait permis de faire la première partie de ses concerts à l'Olympia. En juillet 1983, Richard Chanfray, compagnon de Dalida pendant neuf ans, se suicide avec sa nouvelle compagne en inhalant les gaz d'échappement de sa voiture. Quatre ans plus tard, le 3 mai 1987, Dalida se suicide en laissant un mot pour ses fans : "La vie m'est insupportable. Pardonnez moi".

Source : RTL - Laure-Hélène de Vriendt & Impact.fm


11:31 Écrit par JCF | Commentaires (2) | Tags : dalida, film, 2016, anecdotes, bonini |  Facebook |

11/11/2016

Dalida - Une vie pour l'amour

Dalida, livre, CD, DVDAu livre "Mon frère du écriras mes mémoires" que je vous ai présenté il y a quelques jours et dont l'auteur est Catherine Rihoit (cliquez ici), s'ajoute "Une vie pour l'amour", un ouvrage chaudement recommandé par Philippe du site Aujourd'hui je reviens. Ce livre, édité par Lienart, est sorti le 28 octobre 2016. Amazon le propose au prix de 45 euros.

Selon Philippe, ce livre est interessant car, comme cela a été fait précédemment pour Sylvie Vartan, Claude François et d'autres artistes, il contient de nombreuses photos et des fac-similés intéressants. On y trouve, par exemple, dans une pochette son premier ticket de métro, son premier contrat, une lettre d'amour, etc. Cet ouvrage donne l'impression de posséder un peu de Dalida grâce à la richesse de sa documentation. 

12004695_1038576532843089_7062764103934642124_n_1964564077.jpgA noter que le site officiel de Dalida propose une édition de 2 CD et 1 DVD au prix de 37 euros. 

Dans cette super deluxe édition, découvrez le film Dalida pour toujours accompagné de 2 CD audio :
"De Bambino au temps des fleurs" et "Best of World".
Le DVD film "Dalida pour toujours" : Version 2015.
La star sous les feux des projecteurs en tournée ou en studio, et la femme en toute intimité qui nous ouvre les portes de sa vie, chez elle à Paris, mais aussi en Corse et en Égypte où elle revient après vingt ans d’absence… Des moments d’une rare intensité, des images tournées en 1977, suivies de deux reportages, l’un sur l’exposition à la mairie de Paris, Dalida une vie…, l’autre sur l’inauguration de la place Dalida.
Ce DVD, proposé dans un magnifique livre-disque illustré de nombreuses photos, s’accompagne de deux CD audio qui vont de Bambino à de merveilleuses interprétations, en anglais, italien, grec, allemand… On déambule avec joie dans l’univers de l’artiste et on comprend mieux pourquoi les Français l’idolâtraient.

00:22 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : dalida, livre, cd, dvd |  Facebook |

08/11/2016

Dalida - Mémoires

41NW2RGQKgL__SX319_BO1,204,203,200_.jpg

"Dalida - Mon frère tu écriras mes mémoires"
Editeur Plon - 512 pages
Sortie : 3 novembre 2016 

Avant propos

Philippe, du site Aujourd'hui je reviens", signale que ce livre est une réédition (mot pour mot) de celui de 1995, il y a donc 21 ans.
Cela dit, l'ouvrage est prosthume, et comme la mémoire d'Orlando devait être meilleure en 1995 qu'aujourd'hui, les fans de Dalida n'auront pas l'inconfort de lire des mémoires altérées par le temps.
Qui dit biographie officielle dit silence sur ce qu'il est préférable de taire. D'où l'utilité des éditions non officielles qui fournissent les éléments indispensables permettant de mieux cerner, s'il se peut, la personnalité de cette artiste qui ne nous a jamais vraiment quittés.

Présentation de l'éditeur

Dalida, par sa façon de traverser l'histoire, d'en illustrer les changements, est une véritable héroïne de notre temps. La petite fille aux grosses lunettes née dans un faubourg populaire du Caire devient Miss Egypte, puis "Mademoiselle Bambino', la reine des juke-boxes. Son répertoire s'élargit aux grandes chansons à textes, ce qui lui vaut le surnom de "Callas des variétés'. Star de cinéma, meneuse de revues à grand spectacle, Dalida s'entoure aussi à la ville d'amis importants, comme François Mitterrand ou plus tard Jacques Chirac. Son suicide est un événement qui en fait par-delà la mort une icône pour la France entière. 

Biographie de l'auteur

Catherine Rihoit est romancière et journaliste, auteur de plusieurs biographies. Orlando, de son vrai nom Bruno Gigliotti, est un producteur de renom, frère cadet de Dalida.

DALIDA, A LA VIE, A LA MORT
Par Martine de Rabaudy ("L'Express")

Catherine Rihoit, biographe appliquée, prête sa plume au frère de l'idole regrettée.
Pour parvenir jusqu'à elle, c'est vrai, il n'existait d'autre voie que celle qui passait d'abord par lui: Orlando, son plus jeune frère. Il lui avait voué son existence de la même façon qu'un moine lie la sienne à Dieu. Témoin le titre à l'accent testamentaire de la biographie de Dalida par Catherine Rihoit: Mon frère, tu écriras mes Mémoires. 500 pages luxuriantes pour un être qui dépassa de peu 50 années. Mais qui rencontra tout ce qui fait d'une vie un destin: la lutte, la gloire, l'amour, la solitude et le suicide. 
Au commencement était une petite fille d'origine calabraise, née en Egypte. De l'adolescence assombrie par la perte d'un père adoré, elle gardera, à l'âge adulte, un inguérissable syndrome d'abandon, qu'aucun homme ni aucun succès ne pourra jamais apaiser. Douée d'une voix très tôt remarquée, acharnée au travail, aiguillonnée par une perpétuelle insatisfaction, consumée par une angoisse permanente, Dalida fut attirée par la mystique, suivit des cures psychanalytiques et, au bout du compte, épuisée, ne trouva plus comme porte de sortie que celle qui ouvre sur la mort.  
Ce que démontre avec force et compassion Catherine Rihoit, c'est la harcelante cohabitation de deux pôles: les lumières artificielles et le soleil noir intérieur qui la brûlait. C'est aussi grâce à son incessant combat que la farouche Yolanda du Caire s'est, au fil du temps, métamorphosée en une planétaire Dalida, vendant plus de 100 millions de disques, chantant dans toutes les langues, sur les scènes du monde entier. Surnommée à ses débuts Mlle Bambino, on l'appela ensuite la Callas des variétés.
Sa popularité sans frontières, elle la devait, comme d'ailleurs Marilyn, à cet irrésistible mélange de vamp et de bonne fille abîmée par une fêlure de plus en plus visible. Elle était l'illustration de l'implacable sentence formulée par une autre femme célèbre, Germaine de Staël: «La gloire est le deuil éclatant du bonheur.»  

18:38 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : dalida, livre, biographie, plon, 2016 |  Facebook |

09/05/2015

Dalida - Best Of 70 - Compilation

61wu6u4si0L__SL1400_.jpg

Compilation "Dalida" sortie en octobre 2014 dans la série Best Of.
Elle est notamment en vente sur Amazon.fr au prix très raisonnable de 7 euros.
(cliquez ici).  

Disque 1

1. Rio do brasil - 2. Le lambeth walk - 3. Parle plus bas - 4. J'attendrai - 5. Paroles paroles
6. Génération - 7. Et de l'amour de l'amour - 8. Il venait d'avoir 18 ans 
9. Laissez-moi danser (monday tuesday) - 10. Une vie - 11. Mein lieber herr
12. Besame mucho - 13. Les feuilles mortes - 14. Ils ont changé ma chanson - 15. La vie en rose
16. Femme est la nuit - 17. Ciao come stai - 18. Darla dirladada - 19. A ma manière

Disque : 2

1. Soleil - 2. Kalimba de luna - 3. Ti amo - 4. Salma ya salama - 5. Comme disait mistinguett 
6. Il faut danser reggae - 7. Gigi l'amoroso - 8. Gigi in paradisco - 9. Fini la comédie
10. Pour ne pas vivre seul - 11. Avec le temps - 12. Si c'etait à refaire - 13. Problemorama
14. Je suis malade - 15. Des gens qu'on aimerait connaître - 16. Helwa ya baladi
17. Voilà pourquoi je chante

22:16 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : dalida, compilation |  Facebook |