27/11/2017

Comme d'habitude, histoire d'une chanson

MM1545.jpgAlors que les paroles de la célèbre chanson aux 1327 versions, Comme d’habitude, ont été écrites au moulin de Claude François, la musique a été composée en Haute-Savoie par Jacques Revaux.

C’est en villégiature à l’hôtel Canada, que Jacques Revaux venait se ressourcer chaque année au printemps pour trouver des idées de compositions. En 1967, il n’imaginait pas écrire sur une partition, ce qui allait devenir, quelques années plus tard, un tube planétaire.

De retour à Paris, il dépose à la Sacem, sous le numéro 300, la chanson qui a pour titre à l’époque « For me ». Proposée à Pétula Clark, Dalida, Mireille Mathieu, Michel Sardou, Hervé Vilard et Claude François lui-même, personne ne donna suite, et la chanson manque de partir aux oubliettes.

Une seconde chance pour Claude François

À Cannes, en juillet de la même année, il rencontre Claude François qui lui reproche de ne composer que pour Johnny Hallyday ou Richard Anthony. Jacques Revaux lui rétorque qu’il lui a proposé deux chansons, en vain. Un rendez-vous est donc pris au Moulin de Dannemois, propriété de Claude François. En réécoutant la chanson, Claude modifia quelques notes du refrain et chantonna, ces premiers mots « Je me lève et je te bouscule… » en pensant à sa rupture avec France Gall.

L’écriture du texte complet sera confiée au parolier Gilles Thibault et l’enregistrement sera effectué dans la foulée et le 45 tours sera écoulé à 300 000 exemplaires. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque Paul Anka, chanteur canadien à succès, alors en vacances en France, repère le titre, mesure tout l’intérêt du crescendo de la mélodie, et en achète les droits d’adaptation. Avec un texte en anglais de Paul Anka, spécialement adapté pour Frank Sinatra, la musique de Jacques Revaux est devenue « My Way » et sera enregistrée à Los Angeles le 30 décembre 1968, pour ce qui deviendra le plus gros succès d’une carrière qui en compte déjà beaucoup.

Mais la bonne étoile pousse la chance encore plus loin, en effet l’adaptation américaine est enregistrée par Elvis Presley peu de temps avant sa mort et le 45 tours qui en est tiré atteint les sommets des hit-parades en novembre 1977 peu de temps avant sa mort. Dès lors, le triomphe planétaire est en route.

Les reprises se multiplient, par une pléiade d’artistes de toutes provenances et d’allégeances musicales les plus variées. Si plusieurs se réfèrent à la version du « King », d’autres rendent « My Way » à la manière punk (Sex Pistols, Nina Hagen), flamenco (« A mi-manera » par les Gipsy Kings) ou encore classique (Pavarotti).

En 1977, Claude François, qui rêve depuis longtemps d’une carrière américaine, enregistre un album en anglais dans les studios des Beatles, à Londres, et grave « My Way ». La boucle est bouclée…

Source : Le Messager

 

13:25 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : comme d'habitude, claude françois, chanson |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.