12/09/2017

1970 - Mireille Mathieu aux Pays-Bas

Sucesvolle show1.jpg

concert,concerts,1970,rotterdam,amsterda,la hayeRotterdam. - Mireille Mathieu, la petite chanteuse populaire, a entamé une mini-tournée, ce mardi soir, à Doelenzaal, par un concert qui a remporté un énorme succès. Il n'est pas étonnant que, malgré le prix des places assez élevé, la salle était comble, car à près de 24 ans, l'artiste est d'ores et déjà une célébrité pour le grand public.

Ses disques se vendent par milliers, la chanteuse se produit dans le monde entier, elle a son propre show télévisé et jouit, en France, d'une popularité peu commune.

Comme une comète, Mireille a atteint les sommets de la gloire non seulement grâce à sa voix, mais aussi grâce à la compétence de son manager, Johnny Stark. C'est lui qui veille, en effet, à ce que Mireille se constitue un répertoire de chansons faciles à retenir et susceptibles de plaire à un public aussi vaste que possible.

Pas de textes intellectuels comme chez Brassens et Barbara, pas de compositions aussi brillantes que chez Aznavour ou Bécaud, seulement de fines compositions qui vont droit au coeur. Cela mérite d'être souligné, Mireille a mené son tour de chant avec flair et une grande simplicité. Ses capacités vocales sont restées à un niveau élevé pendant plus d'une heure et demie.

Il ne nous a cependant pas échappé que sa prestation était quelque peu monotone, une superficialité dont le public, il est vrai, ne semble pas se soucier, mais qui la distingue manifestement des chanteuses comme Edith Piaf et Juliette Gréco. Mais il faut bien admettre que des chansons entraînantes comme "La chanson de mon bonheur", "La dernière valse" et "Hinter den Kullissen von Paris", n'exigent pas vraiment une quelconque subtilité.

Mireille était parfaitement accompagnée d'un quintet décontracté, sous la direction de Gilbert Roussel, et trois charmantes choristes (parmi lesquelles Daniel Liciari) qui n'ont pas manqué de faire quelque peu swinguer le show. Faut-il parler de l'atmosphère du spectacle ? Le public était délirant d'enthousiasme après chaque interprétation, et frappait quasi machinalement dans les mains pour accompagner les airs connus demandés en bis. Il y a longtemps que cela ne s'était plus produit au Doelen.

Mireille se produira ce soir au Congresbouw de La Haye; demain, au Concertgebouw d'Amsterdam qui affiche complet.

Source :  Boddaert - Nieuwe Leidsche Courant | 1970 | 1 juillet 1970
Traduction : Ricosouvenirs

11:01 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : concert, concerts, 1970, rotterdam, amsterda, la haye |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.