06/07/2017

Auto-Tune - La machine à chanter juste

auto-tune,2017,cd,album,2018Le nouveau CD annoncé par Mireille l'année dernière et enregistré au printemps 2017 sortirait à l'automne 2018. Pourquoi reporter d'un an le lancement de cet album ?

J'écrivais tout récemment (cliquez ici) que Mireille Mathieu, qui semble être considérée en Slovaquie comme la dernière étoile de la chanson française, avait choisi d'enregistrer son nouvel album à Prague et que cet album sortirait en octobre 2017. Pour cet enregistrement, Mireille était entourée d'excellents choristes qui travaillent régulièrement pour le cinéma et des enregistrement CD de productions mondiales.

Enregistrer un disque de mélodies classiques n'est pas sans risque pour une chanteuse de variétés. Il n'est dès lors pas impensable que le matériel a été confié à un au magicien d'un quelconque studio pour corriger quelques cavatines disgracieuses, retardant ainsi la sortie d'un album que l'on croyait prêt à être lancé sur le marché.

Ajout du 18.07.2017. - Le site officiel indique à présent que Mireille est à Prague au mois de juillet pour l'enregistrement du CD ! Je n'arrive plus très bien à suivre. Il nous reste à attendre l'automne 2018 sans trop se poser de questions.

**************

AUTO-TUNE, UN LOGICIEN UTILE SEULEMENT AUX VIRTUOSES ?

C'est le plus grand secret de la Pop. Mais un secret de polichinelle. Auto-tune est un logiciel qui corrige la voix. Un “photoshop” pour chanteurs, massivement utilisé dans l'industrie du disque mais aussi sur scène, en live. (Nouvo)

Il est partout, dans tous les studios d’enregistrement. Auto-tune permet d’ajuster une voix numériquement lorsque l’interprétation laisse à désirer. « S’il s’agit de chanter un La mais que l’interprète se situe un peu au-dessous ou au-dessus, on peut demander à l’ordinateur, via auto-tune, de recalculer la note chantée pour qu’elle corresponde à un La absolu », explique Paul Sutin, directeur du studio Dinemec à Gland. Une pratique qui permettrait surtout de gagner du temps. « Avant ce type de technologies, on devait enregistrer quinze fois la même chanson pour choisir la meilleure prise. Aujourd’hui, une ou deux erreurs d’interprétation ne sont plus rédhibitoires puisqu’on peut les gommer », poursuit Paul Sutin.

Muriel Dubuis met en garde 

Le recours à auto-tune et à d’autres programmes similaires de correction mélodique devient presque systématique dans les productions discographiques. « Moi, Céline Dion, tout le monde le fait, s’exclame Alain Morisod, musicien et producteur genevois. C’est très pratique. Si, en enregistrement, une interprétation vocale est sublime mais qu'elle  comporte une ou deux faussetés, Auto-tune nous permet de la sauver. » Ces corrections numériques, comparables aux retouches des photographies dans la publicité, ne constituent-elles pas une manipulation de l’auditeur-consommateur ? « Il ne s’agit pas de mentir aux gens, mais plutôt de leur livrer le meilleur produit possible, poursuit Morisod. Et l’auto-tune ne fait pas des miracles. Quelqu'un qui chante mal, chantera toujours mal. »

Il n’empêche, des voix s’élèvent contre le recours abusif à ces techniques de correction. D’autant qu’aujourd’hui, de nombreux artistes y ont recours sur scène. « Le fait qu’on puisse corriger la voix en temps réel, en live, me rend folle, s’énerve Muriel Dubuis chanteuse et prof à l’EJMA. C’est presque encore pire que le playback. En concert, on attend d’un artiste qu’il se livre, sans filet. Peu importe les failles et les imperfections, elles font partie de l’art et de son histoire. »

Source : François Roulet

Seuls Dion ou Aznavour peuvent s’en passer

«L’auto-tune ne transformera jamais un mauvais chanteur en virtuose, précise pourtant Chilly Gonzales, il officie comme un correcteur mais il n’agit pas sur d’autres paramètres essentiels comme l’intention, l’expressivité, le charisme ou la prononciation du chanteur.» Pour le pianiste virtuose, lui-même adepte de l’auto-tune, «seuls Céline Dion ou Charles Aznavour peuvent s’en passer». Que les chanteurs soient au courant ou pas, leurs disques passeront de toute façon entre les mains des ingénieurs du son qui suppriment la moindre fausse note. Certains ont d’ailleurs fait de la maîtrise de l’auto-tune, assez complexe, leur spécialité. Et le succès du logiciel a inspiré la concurrence, qui a créé des programmes de correction vocale assez similaires comme Melodyne, V-Vocal ou VoiceWorks.

Source : Libération

Mieux avant ?

Si le trop-plein d’auto-tune risque de se faire sentir un jour (déjà pour certains lecteurs prêts à commenter), seule compte en fait la qualité des chansons. À chaque époque ses instruments, ses innovations, ses bon titres et ses mauvais; avec ou sans auto-tune. Et Koudlam de conclure en imaginant le futur : “Ca peut durer un moment, il y a encore des choses a faire avec, et ça permet à n’importe qui de chanter. C’est un peu l’effet/instrument d’Idiocracy, mais on finira probablement par s’en lasser. A ce moment, ça sonnera très 2015.” Et vous serez peut-être prêts à commenter pour dire que c’était mieux avant.

Source : Les InRocks

Autre article intéressant sur ce thème : Télérama.

 

10:10 Écrit par JCF | Commentaires (1) | Tags : auto-tune, 2017, cd, album, 2018 |  Facebook |

Commentaires

Très intéressant sujet mon cher Rico !

Je ne connaissais pas l'existence de ce logiciel, mais il suffit d'écouter la radio quelques minutes pour vite s'apercevoir que tout étant trafiqué, on peut désormais faire chanter l'air des bijoux du Faust de Gounod par une vache !

Quand je constate le temps que je mets à enregistrer d'une prise une chanson en entier sans trop d'erreurs (fausse note, oubli des paroles, éternuement, chat dans la gorge, erreur de note ...) je me dis qu'après tout là au moins c'est du sans trucage, son direct sorti de la voix, avec simplement un peu de réverb pour enrober la voix avec la mélodie ... et basta !

Ah, il n'y a pas à dire, vive les artisans ! hahaha

Écrit par : Stefane Mathieu | 12/07/2017

Les commentaires sont fermés.