28/02/2017

Drôle de Frimousse

frimousse.JPGAh Frimousse ! Le bimensuel des jeunes filles... Sauf que dans les années 60 j'en étais un des plus fidèles lecteurs. Pourquoi j'ai découvert ce magazine chez mes grands-parents reste un mystère, mais peut-être y avait-il un rapport avec la publicité liée aux feuilletons radophoniques de radio Luxembourg : "La famille Duraton", "42 rue Courte", "Noëlle aux Quatre-Vents" et les commentaires avisés de Ménie Grégoire qui battait alors les records d'audience.

Séries Frimousse

La série complète des Frimousse compterait 252 numéros, dont le premier est sorti en avril 1959. Il s'agit d'une revue de bandes dessinées de petits formats (13 x 18 cm) parue aux Éditions de Châteaudun. Le sous-titre de la revue était "Le magazine illustré de la jeune fille". La revue prend la suite de Mes Histoires Illustrées Préférées et commence donc au numéro 17...

Les récits étaient donc orientés pour une clientèle de jeunes filles, jugez-en par ces quelques titres : Angélique - Autant en emporte la haine - Aventures - Callie - Captaine Kate - La chasseresse du roi - Croisière Sans Escale - Elisabeth Fry - La Fille La Plus Riche Du Monde - La filleule du roi Henri - Gladys Aylward - La Guêpe  - L'impératrice Eugénie - Jane et son poulain - Jannick L'infirmière - Le rêve de la Ballerine - Juliette Détective - Mado en Italie - Marie Stuart Reine et Martyre - Les Joyeux Copains - Jeux dangereux - Echec à Cromwell - Rivièra, Mystère hôtel - Fantôme équestre à vendre - Le mystérieux mannequin, Liliane hôtesse de l'air, etc.

Accroc à Frimousse, entre autres, je me rendais donc tous les quinze jours à la librairie de mon quartier, le coeur léger et le sourire aux lèvres, jusqu'au jour où s'inquiétant de ce jeune homme, normal en apparence mais préférant les aventures de "Liliane hôtesse de l'air" à celles de "Bob Morane" et des "Quatre jeunes en croisière" à "Vingt-mille lieues sous les mers", le libraire attira l'attention de mon père sur cette lecture "suspecte". Frimousse, pour les jeunes filles, soit, mais pour un jeune homme ! Aucune suite fâcheuse ne s'en est suivie car il s'est avéré qu'à la maison le magazine avait d'autres lecteurs insoupçonnés.

Tout ceci pour présenter l'article concernant Mireille Mathieu et paru dans le Frimousse n° 210 ou Frimousse capucine (n° ?) des années 60.

Source : Pour voir les nombreux numéros de Frimousse, cliquez ici : Comicbd ou ici : bedetheque.

frùùcm.jpg

Plus haut, à gauche, le n° 210 (21 sur la courverture) qui mentionne Mireille Mathieu ;
à droite, le n° ? de 1968 duquel l'article plus bas est extrait.

Frimousse MM1 (2).JPG

15:10 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : frimousse, magazine |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.