06/12/2016

Une petite femme - Jean-Marc Roberts

51FeaGw2OEL__SX306_BO1,204,203,200_.jpg

Jean-Marc Roberts, La petite femmePrésentation de l'éditeur

Son vrai nom est Ada. Son fils l'appelle Peggy. Jamais " maman ". Il est son confident, son frère, son admirateur. Ou son amoureux. Souvent, elle n'est pas là. Elle mène comme elle peut sa vie de comédienne. Entre deux engagements, entre deux amants furtifs, elle espère le succès qui lui échappe. Avec elle, il découvre de bonne heure ce que c'est qu'attendre auprès d'un téléphone qui ne sonnera pas. Ils s'aiment à leur façon, pudique, passionnelle. Peut-être veut-elle qu'il soit sa revanche, plus tard. L'auteur de Mon père américain a choisi ici de parler de sa mère comme d'une femme à part entière. Et aussi de lui, et du drôle de couple qu'ils formaient. Mêlant l'impudeur et la retenue, l'émotion et l'humour, la confidence et l'ellipse, dans un récit où le " mentir-vrai " est le gage d'une bouleversante sincérité, il fait de sa vie un roman, comme s'il voulait nous dire que la vie n'est rien d'autre que le premier des romans. 
 
BIOGRAPHIE DE L'AUTEUR
 
Né le 3 mai 1954 à Paris et mort le 25 mars 2013, Jean-Marc Roberts est l'auteur d'une quinzaine de romans, parmi lesquels Affaires étrangères (prix Renaudot 1979), Monsieur Pinocchio (1991), Les Seins de Blanche-Neige (1994), Affaires personnelles (1996) et Un début d'explication (2000). Quatre de ses livres ont été portés à l'écran dont Affaires étrangères, mis en scène par Pierre Granier-Deferre sous le titre Une étrange affaire, prix Louis Delluc 1981.
 
Editions Grasset (1998) & Livre de poche (2000)
150 pages - Prix Maurice Genevoix.
 
Extrait

s-l1600gl-jclp33.jpg

00:37 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : jean-marc roberts, la petite femme |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.