18/09/2016

Lens-Reims, une fin surprenante

TéléDimancheRL&mm.jpgPour bien raconter une anecdote il faut suivre les bons exemples. J'en ai lu tout récemment une sur le blog Le Lensois Normand qui m'a plu, non seulement parce qu'elle est bien écrite, mais aussi parce qu'elle fait référence à Télé-Dimanche, une émission qui est devenue légendaire pour tous les fans de Mireille Mathieu. J'ai demandé à son auteur la permission de la mettre sur le blog "Avignon". Celle-ci m'a aussitôt été donnée. Je l'en remercie.

J'ignore si Mireille Mathieu participait à l'émission le jour de la "mésaventure" de l'auteur, car malgré mes recherches sur internet je n'ai pas trouvé la date exacte du match de foot dont il est question ici (1965, 1966, 1967 ou peut-être avant). Mais qu'elle y participait ou non, Le Lensois Normand a eu le bon goût de mettre Mireille sur l'illustration accompagnant l'anecdote.

Si l'envie vous prenait d'écrire vous aussi quelque chose de distrayant se rapportant directement ou indirectement à Mireille Mathieu, n'hésitez pas à m'envoyer votre projet.

Le blog Le Lensois Normand est consacré à l'histoire de la ville de Lens, les mineurs, le Pas de Calais, etc. Pour y accéder, cliquez ici : Le Lensois Normand

Logo mmj_avignon.jpgTélé Dimanche

     Le dimanche après midi, il y avait une émission de télé présentée par Raymond Marcillac qui s’appelait Télé-Dimanche. Un jour, avec mon père, nous sommes allés « au match » voir Lens-Reims. C’était le Reims de la grande époque avec Kopa, Fontaine… Le stade était plein comme un œuf. Nous, on avait trouvé une place dans les populaires, le nez plaqué contre le grillage juste à côté d’un poteau de corner. A 5 minutes de la fin, Lens menait 2-1. Mon père me dit : » Allez, c’est presque fini, on s’en va sinon on va être coincé au p’ti pont ». Nous voilà donc partis, on récupère la Mobylette et on rentre. Ma mère et mes sœurs regardaient Télé-Dimanche. « Qui c’est qui a gagné? demande ma mère. - Lens par deux buts t’à un ». A la fin de l’émission, la télé passe les panneaux des résultats de foot : Reims avait marqué 2 fois dans les 5 dernières minutes et avait gagné 3-2. Après ça, mon père n’est plus jamais parti avant la fin d’un match quitte à attendre une demi-heure au « p’tit pont ».

Raymond Marcillac & MM312nb.jpg
Télé Dimanche de Raymond Marcillac qui avait découvert Mireille Mathieu.

23:16 Écrit par JCF | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.