09/09/2016

La valse à mille rêves - Eddy Przybylski

1765377277.jpg

Titre : La valse à mille rêves
Auteur : Eddy Przybylski
Editions : L'Archipel
Date de parution : octobre 2008
Pages : 765
Vendu, entre autes, sur Amazon

Présentation de l'éditeur

Brel rêvait de partir sur les traces de Vasco de Gama. Patron d'une cartonnerie, son père eut préféré que le fils cadet, comme l'aîné, prenne sa succession. Mais Jacques avait du talent. Et " le talent, c'est avoir l'envie de faire quelque chose "... Jeune chanteur, il a rêvé d'être entendu. Vedette de la chanson, il a relevé d'autres défis. Monter une comédie musicale, faire du cinéma, partir en bateau pour un tour du monde, piloter son avion... Une valse à mille rêves ! Cette enquête sur les lieux où Jacques Brel a vécu, de Bruxelles aux Marquises, en passant par Paris, la Suisse ou la Côte d'Azur, nous fait revivre une existence tourbillonnante. Pendant trois ans, Eddy Przybylski a posé ses pas dans ceux du " grand Jacques " (1929-1978). Pour décrypter ses influences et ses racines, ses failles et ses contradictions, il a étudié ses brouillons, rencontré sa famille, ses amis, les femmes de sa vie. Il a interrogé ses copains d'enfance, ses voisins, les artistes avec lesquels il a travaillé. Plus de cent vingt témoignages éclairent les facettes multiples d'un monument de la chanson qui n'a pas fini de livrer ses mystères. 
 
Biographie de l'auteur
 
Né à Liège en 1953, Eddy Przybylski passe une journée sur le plateau du Far-West, le film que tourne Brel à l'automne 1972. Depuis, journaliste au quotidien La Dernière Heure et chanteur sous le nom d'Eddy Barsky, il se passionne pour l'oeuvre de Brel. On lui doit de nombreux spectacles hommages, parmi lesquels, " Dans l'ombre de son ombre ", joué dans six pays. Il est l'auteur de Brel à Bruxelles (Le Roseau Vert, Bruxelles, 2002).

La valse à Mille rêves, Jacques Brel, Martine Baujoud

Voir aussi : "Projecteur sur Martine Baujoud", suivi de "Jacques Brel Hé M'Man ! 1967" (cliquez ici)

Commentaires

"Hé M'man" : Jacques Brel songea l'offrir à MM, mais Johnny Stark, beau joueur (lol), préféra la confier à Martine Baujoud, qui d'ailleurs l'interpréta brillamment avec des intonations de JB. MM lui a bien merveilleusement rendu hommage en interprétant sa chanson "La Quête". Je qualifierai MM comme une chanteuse "interprète vocale"; elle, qui avec ses qualités vocales, prononce avec insistance sur les syllabes des paroles du texte de ses chansons (c'est d'ailleurs la raison de son insistance sur la prononciation des "RRRR" qui indispose certain, mais qui ne me gêne pas, au contraire, si cela est bien dosé, sans exagération).

Écrit par : Andrès | 10/09/2016

Les commentaires sont fermés.