15/07/2016

Laurette Goubelle

301903811.jpgricoreporise.jpgAprès nous avoir introduits dans l'univers de Piaf avec son premier album "Quand la môme inspire", Laurette Goubelle nous invite à nouveau dans l'univers qui est le sien, celui de la bonne chanson réaliste. On y danse, on y rêve et s'y aime aussi tout en effeuillant la marguerite qui pourrait bien passer de la "folie" au "pas du tout".

Trois valeurs essentielles caractérisent cet album : originalité, authenticité et tradition. L'auteur compositeur, Jamy Kalbez, connaît ses classiques en matière de chanson réaliste  et ne manque pas de leur faire un clin d'oeil en passant. 

"Dans l'univers de Laurette Goubelle" confirme le talent de la "nouvelle môme" qui a déjà remporté des prix en France et à l'étranger, et à qui les médias (presse, radio, télévision) réservent de bonnes critiques.

L'album (CD) contient 14 chansons. Les 12 premières ont été composées par Jamy Kalbez. L'univers de Laurette Goubelle nous transporte au temps du bal musette, un temps qui faisait la part belle à la java, à la valse et au tango. On se réjouit d'avoir pu y croiser de talentueux musiciens : Grégory François : guitare électrique, sitar ; Jamy Kalbez : claviers ; Jehan Saison : violoncelle ; Frank Szynczweski : accordéon ; Bruno Dupont : batteries, basse, percussions, contrebasse, piano, claviers, guitares.

Photos : "Le reflet de Mina"

vacances-d-ete-2014-1024x768__n80s7r.jpg

Deux chansons du CD "Dans l'univers de Laurette Goubelle" :
Je n'ai pas eu le temps & La Mariée
Site officiel : www.laurettegoubelle.com

JE N'AI PAS EU LE TEMPS. - Il est parti trop loin d'ici / Je ne peux pas oublier son sourire / Il me manque / Il faudrait le lui dire / Je n'ai pas eu le temps. Edith Piaf a prêté son accordéoniste à Laurette Goubelle le temps de cette valse entraînante qui par sa légèreté en fait oublier le côté tragique. Qui dira mieux que Laurette Goubelle l'empreinte que laisse sur le coeur la force d'un sourire et la souffrance d'attendre et espérer le retour de celui qu'on croit perdu à jamais ?

LA MARIEE. - "La mariée" est sur ce CD comme un premier baissé de rideau qui annonce un final Edith Piaf prometteur, car déjà ça vous rentre dans la peau par le bas et par le haut. Les amants ont-ils contourné la petite église pour entrer plus vite dans la fête ? Si c'est Cupidon qui semble ici les avoir réuni, "L'hymne à l'amour" y mettra bon ordre trois chansons plus loin.

Pour lire le commentaire sur toutes les chansons
du CD, cliquez ici.

01:24 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : laurette goubelle |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.