12/05/2016

Dictionnaire amoureux de la chanson française

41YNj-L6TeL__SX326_BO1,204,203,200_.jpg

Dictionnaire amoureux de la Chanson française

Auteur : Bertrand Dicale

Editeur : Plon

Pages : 768 

Date de parution : 4 mai 2016

Présentation de l'éditeur

"La chanson ? C'est nous. Les Copains d'abord et La Marseillaise, La Vie en rose et L'Aigle noir, La Javanaise et Mes emmerdes, Au clair de la lune et Osez Joséphine...
Nos émotions, nos joies, nos larmes, nos plaisirs, nos déprimes, nos exaltations et, finalement, nos vies entières sont écrites en chansons. Disposer d'un tel patrimoine est une singularité française, qui mêle les airs transmis en famille aux tubes radiophoniques, la chanson de poète et le commerce de variétés. Et aucun francophone n'échappe à cet héritage touffu, proliférant, inépuisable. Voici pourquoi explorer la chanson française est explorer notre pays, son âme, sa mémoire et ses passions.
Voici pourquoi explorer la chanson française consiste à rencontrer d'immenses artistes et à ouvrir des coffres à merveilles. Voici pourquoi explorer la chanson française consiste aussi à ne pas toujours comprendre les mystères du succès et de la postérité.
Ce Dictionnaire amoureux de la chanson française évoque donc Brassens, Gainsbourg, Barbara, Souchon, Piaf, Brel, Bashung, Gréco ou Delerm, mais aussi la censure, les yé-yé, Paris, l'oubli ou le bon vieux temps. Une traversée hédoniste, mélancolique, gourmande et parfois polémique pour saisir d'un même regard les grands maîtres et les petits génies, les légendes chéries et les vérités contestées, les monuments historiques et les splendeurs ignorées."  

Biographie de l'auteur

Bertrand Dicale explore les cultures populaires depuis une vingtaine d'années dans la presse, à la radio et à la télévision. Il est l'auteur de nombreuses biographies (Juliette Gréco, Serge Gainsbourg, Louis de Funès, Georges Brassens...) et de livres sur l'histoire sérieuse ou anecdotique de la chanson française.

Et Mireille Mathieu ?

Si elle est citée quelques fois dans cet ouvrage, c'est en passant et sans aucun commentaire.

Commentaires

Comme toujours ignorée et méprisée pour ce monde de bobos qui pense tout de tenir.

Écrit par : JARLAUD GERARD | 15/05/2016

La faute à qui ? aux bobos qui s'extasient devant un vache en string ou à l'artiste qui, en faisant le service minimum depuis la mort de Johnny Stark, s'est auto-détruite dans ce monde merveilleux du show-biz ?
Johnny Stark a su tirer le meilleur parti de sa vedette, il lui a d'abord enlevé toute trace qui pourrait la comparer à Edith Piaf, l'a faîte découvrir dans quasiment tous les pays de la planète, l'a imposée dans les émissions françaises, en écrasant souvent de jeunes pousses qui auraient, à terme, pu lui faire de l'ombre, l'a faite chanter dans plusieurs langues en lui ouvrant le marché de plusieurs continents, a réussi à la faire coopérer avec tant de stars ... je continue ?
Depuis le décès du Mentor, qu'avons nous sous les yeux ? Une artiste qui vit sur ses acquis accumulés durant la période Stark, qui vit recluse dans son château, entourée d'une cour de "fidèles" qui la flattent à longueur de journée, et qui, lorsqu'elle prend une initiative, se révèle être catastrophique pour son image (les colombes assassinées lors de l'élection de Sarkozy, les concerts devant des dictateurs décatis, le discours tellement bien rôdé depuis toutes ces années, que le moindre fan le connait par coeur et pourrait le réciter encore mieux, la pauvre maman mise systématiquement en avant dès que l'artiste paraît en public ...) je continue ?
Alors oui, je comprends parfaitement que même des personnes sincères aient pu se détacher de cette personne et ne plus l'inviter sur leurs plateaux et shows, la privant d'une couverture médiatique obligatoire pour figurer toujours en tête du peloton !
Bertrand Dicale aura eu au moins l'élégance de citer l'artiste sans en faire le moindre commentaire ...

Écrit par : Stefane Mathieu | 16/05/2016

Les commentaires sont fermés.