01/04/2016

Mireille Mathieu chante Ennio Morricone

ennio morricone,2016,cdLa nouvelle édition de l'album "Mireille Mathieu chante Ennio Morricone" paraîtra le 29 avril.

Voyez Amazon.fr.

 ***

Liste des titres :

1. Un jour tu reviendras
2. J'oublie la pluie et le soleil
3. La califfa
4. L'éblouissante lumière
5. Il ne reste plus rien
6. Je me souviens
7. La donna madre
8. Da quel sorriso che non ride piu
9. La marche de Sacco et Vanzetti
10. Melodie
11. Pas vu, pas pris
12. Mon ami de toujours
13. Nata libera
14. Quando verrano I giorni

Les 4 dernières chansons ne figurent pas sur l'album précédent. 


0743216093120.jpgCommentaire de Stefan Mathieu

"Bonjour à tou(te)s, excellente idée que de rééditer sous le format CD l'un des meilleurs albums qu'ait pu nous gratifier MM ; de plus, les 4 bonus qui sont aussi de très belles chansons, motiveront des personnes comme moi qui n'auraient pas acheté ce "nouveau" CD sans ces fameux bonus ... Une belle manière de faire découvrir autrement que par les piaferies et autres colomberies débilisantes habituelles ce qu'a été la magnifique carrière de MM !" (Stefane Mathieu).

Commentaire de James

"Je ne souhaite qu'une chose à ce CD rédité, c'est que l'on mette en avant des chansons comme Da cuel soriso che non ride piu qui est à la limite du classique et qui prend une résonance tout à fait partiulière dans la vie de MM actuellement, de même que La Donna Madre ou La Califfa Sur le disque d'origine il n'y avait pas Nata libera qui est original pour le répertoire de MM. En fait je me rends compte que je ferais la promotion des chansons interprétées en italien plutôt que les autres qui sont connues et qui n'apporteraient rien de plus à Mireille à ce stade de sa carrière". (James)

lu sur Amazon pour l'édition précédente  

Un des plus beaux albums de Mireille, sorti en 33 tours à la fin de l'année 1974. A l'époque, Ennio Morricone avait comparé la voix de Mireille à un instrument aux multiples nuances dans les commentaires qui agrémentaient, au même titre que de nombreuses photos, l'intérieur de l'album. BMG/ Ariola(Allemagne) a fini par ressortir l'album en format CD en septembre 98 (puis BMG Ariola /Japon a fait de même six mois plus tard), sans toutefois se soucier beaucoup du contenant réduit à une peau de chagrin. Heureusement que le somptueux contenu est bien restitué. Certains titres ont été enregistrés dans une église près de Rome; tous ont, bien entendu, la griffe "Morricone" et surprennent un peu dans le répertoire généralement plus populaire de Mireille. Mais surprennent dans le bon sens : la voix y est d'une pureté extraordinaire, et l'accompagnement musical à l'avenant. "Un jour tu reviendras" ("Il était une fois dans l'Ouest") est un choix judicieux pour entrer dans l'album, tant l'interprétation en est éblouissante, mais les neuf autres titres sont tout aussi surprenants, notamment "L'éblouissante lumière" ("Il était une fois la révolution") ou "Je me souviens" ("A l'aube du cinquième jour"). Les trois titres chantés en italien sont également très réussis, et "Mélodie" est une somptueuse clôture. Bref, il faut à tout prix découvrir ce chef d'oeuvre de la demoiselle d'Avignon dont les véritables possibilités sont souvent méconnues du grand public!

21:13 Écrit par JCF | Commentaires (2) | Tags : ennio morricone, 2016, cd |  Facebook |

Commentaires

Bonjour à tou(te)s,
excellente idée que de rééditer sous le format CD l'un des meilleurs albums qu'ait pu nous gratifier MM ; de plus, les 4 bonus qui sont aussi de très belles chansons, motiveront des personnes comme moi qui n'auraient pas acheté ce "nouveau" CD sans ces fameux bonus ...

Une belle manière de faire découvrir autrement que par les piaferies et autres colomberies débilisantes habituelles ce qu'a été la magnifique carrière de MM !

Écrit par : Stefane Mathieu | 01/04/2016

Je ne souhaite qu'une chose à ce CD réditeé c'est que l'on mette en avant des chansons comme Da cuel soriso che non ride piu qui est à la limite du classique et qui prend une résonance tout à fait partiulière dans la vie de MM actuellement, de même que La Donna Madre ou la Califfa
Sur le disque d'origine il n'y avait pas Nata libera qui est original pour le répertoire de MM
En fait je me rend compte que je ferais la promotion des chansons interprétées en italien plutôt que les autres qui sont connues et qui n'apporteraient rien de plus à Mireille à ce stade de sa carrière

Écrit par : James | 04/04/2016

Les commentaires sont fermés.