19/11/2015

Jeu de la chance - Quand le coeur de la France balance

le jeu de la chance,jeu,chance,1965

Histoire et légende...

C'était en 1965, Mireille Mathieu montait à Paris. Quand elle entame "Jezebel" au Jeu de la Chance, des milliers de téléspectateurs tombent sous son charme et son talent. C'est le début dune ascension vers la gloire, qui ne la quittera jamais.

le jeu de la chance,jeu,chance,1965Le Jeu de la Chance du 21 novembre 1965 a fait couler beaucoup d'encre, mais bien téméraires sont ceux qui, aujourd'hui, prétendraient savoir ce qui s'est réellement passé dans les coulisses du studio 102. Les principaux témoins : Roger Lanzac, Raymond Marcillac et Raoul Colombe, ont emporté avec eux une vérité qui devrait s'écrire au pluriel, tous les protagonistes ayant donné de leur vivant une version différente du déroulement de ce jeu qui passionnait la France.
Johnny Stark, une personnalité influente, sans être un témoin direct, mettra "sa" légende en place, une légende que la presse, mystifiée, prendra comme argent comptant sans pousser plus loin ses investigations. Mais pour en arriver il fallait une faille dans le déroulement du jeu ; cette faille, c'était manque de rigueur dans l'application de son règlement. Un autre "bonheur" s'y ajoutera : l'incompréhensible disparition de l'enregistrement des archives de l'INA. A-t-on voulu supprimer toute trace du Jeu de ce jour-là ?
Si le chaos a été propice à entretenir une légende, il est indéniable que deux candidates au talent exceptionnel se sont confrontées le 21 novembre dans l'ombre d'Edith Piaf et que toutes deux y ont trouvé leur chance, autrement dit, on gagné le jeu. En effet, Georgette Lemaire et Mireille Mathieu ont toutes deux bénéficié par la suite d'un succès considérable jusqu'au début des années 70. La suite, vous la connaissez.
A l'aide des témoignages et du travail de recherche affichés plus bas, amusez-vous à (re)créer 50 ans plus tard votre version de cette journée qui a ouvert avec éclat un nouveau chapitre dans l'histoire de la chanson française. 
Quelques visiteurs avaient apporté leur contribution à cet article au moment de sa création en 2010. N'hésitez pas à y apporter vous aussi votre témoignage ou des précisions en citant vos sources si nécessaire. 

L'article plus bas a été entièrement écrit par le blog "Avignon" avant 2010. Il a été revu par la suite. Certains sites en ont copié jadis des extraits.

le jeu de la chance,jeu,chance,1965

1965. C'est au cours d'un crochet, sur le plateau de Télé-Dimanche, que Roger Lanzac
découvre une candidate anonyme : Mireille Mathieu, qui s'affronte avec une autre
candidate, Georgette Lemaire, en chantant le répertoire d'Edith Piaf. Et aussi avec
un autre candidat ancien OMN à Air Inter (4e à partir de la gauche), Christian Jeantard.     

Roger Lanzac.jpg"Le jeu de la chance" consistait à présélectionner cinq chanteurs et à les présenter à l'antenne, en leur donnant la possibilité d'interpréter une chanson dans son intégralité. Après quoi, les téléspectateurs désignaient leur candidat préféré, par lettre uniquement. La semaine suivante, le vainqueur revenait affronter quatre autres candidats inédits. (Emmanuel Bonini, "La véritable Mireille Mathieu").

16 mars 1965, train pour Paris à 13 h 13. Il arrive à 20 h en gare de Lyon.

17 mars 1965, audition Télé-Dimanche avec Roger Lanzac. Après l'audition elle s'entend dire : "Très bien c'est terminé. Vous pouvez rentrer chez vous, on vous écrira."

Juillet 1965, Mireille chante en lever de rideau dans un gala, Enrico Macias est vedette. Johnny Stark est dans la salle, la remarque, lui donne sa carte, puis… silence.

20 novembre 1965 : audition "Palmarès des Chansons" à l'Olympia pour Guy Lux avec Jacqueline Duforest (ORTF). Johnny Hallyday est dans la salle. Mireille ne participera cependant pas au Palmarès car elle marque sa préférence pour Télé-Dimanche.

21 novembre 1965 : "Télé-Dimanche - Le Jeu de la Chance". Mireille chante Jézabel (Piaf). Mireille Mathieu et Georgette Lemaire son ex-aequo.

28 novembre 1965 : Georgette Lemaire se désiste au profit de Mireille Mathieu. Johnny Stark la voit sur le petit écran, prend un taxi vers le Théâtre 102 et lui propose de s'occuper de sa carrière.

MM Roger Lanzac Télé dimanche.jpgPassages de Mireille Mathieu à Télé-Dimanche :

- 21 novembre 1965 (Jézebel)
- 28 novembre 1965 (Soudain une vallée)
- 5, 12, 26 décembre 1965 (Exodus)
- 24 avril 1966 (Hymne à l'amour)
- 26 juin 1966 (La vie en rose)


img650X.jpgChristian Page ("Mireille Mathieu") : "Et ce dimanche là [21 novembre 1965], la France entière découvre une petite fille vêtue d'une robe noire [...] Dans un appartement parisien, un homme est devant son poste de télévision. Il regarde l'émission. Mû par son instinct qui ne l'a jamais trompé, il n'attend pas la fin. [...] Quelques instants plus tard, il fait irruption sur le plateau du théâtre 102 et se dirige droit sur Mireille : "Je vais m'occuper de vous ! Je suis la chance de votre vie ! [...].
Raymond Marcillac et Roger Lanzac se consultent, Mireille vient de remporter un triomphe sans précédent, mais Georgette Lemaire  n'est déjà plus une inconnue, elle est célèbre. Il ne peuvent décemment pas proclamer le véritable score de Mireille." [...] Georgette Lemaire parle d'abandonner. Roger Lanzac propose une meilleure solution : "Dimanche prochain vous chanterez toutes les deux et, sans attendre le résultat, tu annonceras officiellement que tu te désistes en faveur de Mireille."

Note. - Ce texte tient difficilement la route. Voyez le deuxième paragraphe : Mireille gagne... Georgette Lemaire, découragée, parle d'abandondonner (pourquoi parler d'abandonner puisque qu'elle a perdu et était donc d'office exclue par le règlement). Toutes deux chantent à nouveau le dimanche suivant : ce serait donc après avoir perdu le 1er dimanche que Georgette Lemaire aurait annoncé son désistement le dimanche suivant, après le résultat du jour !

dyn004_original_303_475_pjpeg_2586430_241373c3d3afb1a253b95d9819a1edd6.jpgMireille Mathieu/Jacqueline Cartier ("Oui, je crois"), p. 117 : Un grand monsieur se fraye un chemin jusqu'à moi. Je le reconnais tout de suite, ce colosse, avec des favoris, des yeux bleu ciel, une allure de cow-boy... [...] Si je le reconnais ! Johnny Stark !  [...] Ca fait des mois que j'attends sa lettre ! [...] "Ah ! si Johnny Stark veut bien s'occuper de vous... c'est une chance, me dit Nanou [Taddei]." Roger Lanzac s'avance dans les lumières et annonce comme un fait unique "Georgette Lemaire et Mireille Mathieu sont ex aequo..." Nous reviendrons toutes les deux le dimanche suivant. Donc, je n'ai pas encore gagné."

le jeu de la chance,jeu,chance,1965A la page 126 de "Oui je crois",  on trouve la mention d'une possible victoire de Mireille Mathieu et non d'un ex-aequo. Seule source : Johnny Stark ! Il aurait en effet dit à Mireille :  "Vous aviez tout de même quinze points d'avance." Nous savons que Johnny Stark était aussi joueur que menteur (il avait tendance à s'en flatter), mais soulignons quand même la réflexion de Mireille Mathieu plus lucide qu'on pourrait le penser : "Il plaisante encore, ou il dit ça pour me donner confiance ?". Le chapitre se termine sur ces mots : "Je suis sûre que je gagnerai."
Ce qui est étrange dans l'affaire, c'est que plusieurs sources - et Mireille Mathieu ultérieurement - diront que Johnny Stark ne s'est présenté au studio 102 que la 2e semaine ! Que s'est-il passé le dimanche suivant. Toujours selon "Oui, je crois" : Georgette parle d'abandonner. Elle discute avec Roger Lanzac. On me maquille. Je pense : "Ah non ! si elle abandonne où sera ma victoire ?" [...] "Elle a déjà signé avec une maison de disques", dit quelqu'un. Je n'ai pas le trac. Seulement de la volonté. "Pense à une seule chose Mimi, au public. Défonce-toi" me souffle pépé Jo.
On n'en saura pas plus, sinon que la biographie prend parfois des licences de roman.
Autre chose. Mireille Mathieu indique que Johnny Stark s'était entretenu avec Line Renaud au studio 102 après lui avoir adressé quelques mots. Or ce n'était pas Line Renaud mais Rika Zaraï qui était l'invitée vedette du dimanche 21 novembre. Line Renaud était-elle l'invitée vedette du dimanche 28 novembre ? Ici Roger Lanzac déclare que le 28 novembre, avant l'émission, Georgette Lemaire est venue le voir, très ennuyée car elle avait chanté tout son répertoire : "Jezebel", "Milord", "L'Hymne à l'amour", "La Vie en rose". Faut-il qu'elle reprenne la chanson de son premier dimanche : Le Dénicheur ?
Roger Lanzac indique que Georgette Lemaire en avait sur le coeur et pensait abandonner. "Non, n'abandonne pas. Chante comme les autres candidats. Puis, au moment  où je m'apprêterai à annoncer les résultats, tu avanceras sur scène et tu diras : "Je laisse la place à Mireille Mathieu !". Toujours selon "Oui, je crois", Raoul Colombe serait allé lui-même vers Mlle Lemaire : "Je lui ai demandé d'annoncer sur le plateau de télévision qu'étant à égalité avec Mireille, elle se désistait en sa faveur." Où Roger Lanzac avait-il ses esprits au moment de sa déclaration car, à bien compter, le 28 novembre 1965, Georgette Lemaire serait passée 6 fois à Télé-Dimanche :  Le Dénicheur - Jezebel - Milord - L'hymne à l'amour - La vie en Rose - Le Dénicheur (à nouveau) ?
Or à lire Georgette Lemaire, son 1er passage date du 7 novembre. Cette déclaration de Roger Lanzac figure également dans le livre de Emmanuel Bonini. Roman plus que biographie ? "Oui, je crois" est plus proche du roman car il contracte le temps et écarte le détail. C'est la raison pour laquelle "Oui, je crois" est très agréable à lire. 

DGiéuf.JPGDenis Goise "Il était une fois". - Le 28 novembre, soit huit jours après le premier triomphe de Mireille Mathieu sur la scène du studio 102. Johnny Stark a pris place devant sa télévision. [...] Sur l'écran apparaît soudain Mireille [...] ce visage rappelle quelque chose à Johnny Stark. [...] Il laisse la chanteuse terminer Jézabel puis, sans réfléchir davantage, bondit sur on pardessus, l'enfile et se précipite à la Maison de la Radio. 

Note. - Denis Goise ne peut s'appuyer que sur le témoignage de Johnny Stark pour savoir ce qu'il a éprouvé et connaître la manière dont il a enfilé son pardessus. Etrange : 1. Mireille chante la chanson d'Aznavour, Jézebel, la deuxième semaine. 2. Ce visage rappelle quelque chose indique que Johnny Stark n'a pas vu Mireille à son premier passage à Télé-Dimanche. Autrement dit, paradoxalement, contrairement à la France, il n'a pas vécu ce "moment historique" de l'histoire du music-hall.

dyn006_original_361_529_pjpeg_49341_3a011b0cab97f6547cb7bad466814be6_modifié-1.jpgEmmanuel Bonini "La véritable Mireille Mathieu" : La légende veut que le 21 novembre, sans attendre la fin de l'émission qui lui aurait permis de redécouvrir la jeune fille qui chantait Piaf l'été précédent à Avignon et dont il affirme avoir perdu les coordonnées, Stark fonça tout de go au studio 102 sur le plateau de l'émission Télé-Dimanche. Là, il serait allé droit vers Mireille et l'aurait félicitée avant de lui sortir le grand jeu. A une nuance près : Stark attendit la semaine suivante pour daigner se déplacer (le troisième dimanche [n.d.r. 5 décembre], selon Raoul Colombe). Stark voulait d'abord s'assurer du crédit de Mireille auprès des téléspectateurs. [...] Mireille Mathieu mineure et sous contrat avec Raoul Colombe, Johnny Stark veut discuter affaires avec Colombe...  "Il fut vite refroidi quand je lui ai rappelé ses paroles le jour du spectacle d'Enrico Macias et le procès Johnny Hallyday que j'avais perdu, se souvient celui-ci. Comment pouvait-il faire des ronds de jambe à Mireille après avoir déclaré que des filles comme elle, qui chantaient Piaf, il en avait autant qu'il voulait !". Dimanche après dimanche, Mireille Mathieu gravit les échelons du Jeu de la Chance en remportant toutes les manches contre des adversaires chaque fois différents. Ses victoires successives n'aiguisent pas seulement l'appétit de Stark... (p. 69).

Note. - Il s'agit de la biographie sur Mireille la plus récente. Pour lui il ne fait aucun doute que Johnny Stark n'est apparu qu'au deuxième passage de Mireille et non au premier "comme le veut la légende" et rien n'était engagé après la rencontre au studio 102. Rappelons que MM est montée seule à Paris, le 21 novembre et que c'est le dimanche suivant que Raoul Colombe l'accompagnera. 
Il est intéressant de lire les témoignages qu'il a relevé lors de l'écriture du livre :
1. Raoul Colombe : "L'émission terminée, le dépouillement par Nanou Taddei me fait connaître en coulisse que Mireille a perdu de quelques points. Je suis effondré."
2. Roger Lanzac. - "Roger Lanzac" croira se rappeler de tout dans les moindres détails... "Ce jour-là, confessera-t-il en 1969 pour Paris-Jour, [...] j'ai menti ! En réalité, Mireille l'emporte sur Georgette. Oh, de très peu : de quinze points." [...] "Mais Georgette a tant fait pour la réputation de notre émission que Raymond Marcillac, le responsable, a décidé de tricher un peu. En plein accord, nous annonçons le match nul." 
Perdante selon Raoul Colombe, gagnante selon Roger Lanzac, la paternité de l'ex aequo est revendiqué aussi bien par l'un que par l'autre, mais pour des raisons différentes puisque Raoul Colombe a déclaré : "Je lui fais connaître [à Raymond Marcillac ] que j'ai apprécié la nouvelle performance de Georgette Lemaire, mais que le peu d'écart qui sépare les deux candidates provient de la notoriété acquise par Georgette Lemaire, en ayant passé quatre fois consécutives à Télé-Dimanche [Raoul Colombe confirme ici la victoire de Georgette Lemarie]. [...] Je suggère  à Raymond Marcillac de mettre les deux candidates à égalité de points..." Mathieu et Lemaire s'affronteront donc le dimanche suivant avec le nouveau candidat. (E. B. p. 66).
Petit souci : Raoul Colombe parle du 4e passage de Georgette Lemaire, c'était selon moi le 3e.   

MM LIVRE VANCE.jpgVick Vance. ("Mireille Mathieu")  - Elle [Mireille Mathieu] passera cinq semaines des suite à "Télé-Dimanche" et il lui suffira de quelques chansons de Piaf avec sa robe noire pour mettre la France à genoux devant elle. Ce sera la marche triomphale vers la consécration, bouleversant toutes les recettes classiques de la gloire. Pour couronner le tout, un homme se présente au studio 102. C'est l'homme du destin. Il s'appelle Johnny Stark. Avec lui, Mireille Mathieu va rapidement devenir la plus grande de toutes !

Note. - Vick Vance est dans l'ensemble peu sérieux quand à la rigueur de ses informations. J'ai relevé plus d'une vingtaine d'erreurs dans un petit livre d'une centaine de pages. Ce petit livre écrit sur commente de Johnny Stark indique que l'intervention du futur imprésario a eu lieu en guise de cerise sur le gâteau. D'après ma lecture cela signifie : après les remous du Jeu  de la Chance.   

9782810003556.jpgGeorgette Lemaire ("A m'en déchirer le coeur") - Chapitre 6. - Le 7 novembre 1965, c'est le grand jour du "Jeu de la Chance". [...] C'est moi le numéro gagnant [n.d.r. avec "L'Hymne à l'Amour"]. [...] Je dois revenir la semaine suivante afin d'affronter de nouveaux candidats. C'est sur l'air de "Padam Padam Padam" que je gagne la deuxième fois consécutive. [...] Je me retrouve chez le pianiste de l'émission afin de répéter "Le dénicheur" pour repasser la semaine d'après. [...] Le téléphone sonne : c'est un membre de l'émission qui demande à me parler. Une certaine Jeannette m'explique, d'une voix très embarassée, que je dois céder ma place à une nouvelle chanteuse. J'ai déjà gagné deux fois et c'est beaucoup me dit-elle. "Il faut laisser sa chance aux autres. Et le public appréciera de vous voir, à l'issue de l'émission, céder votre place.
Chapitre 8. - [...] La télé me donne ma chance pendant trois semaines d'affilée. [...] Ce petit succès n'échappe pas à Nanou Taddéï, la directrice des programmes de l'émission. Et accessoirement, ex-femme de Johnny Stark. Nanou décroche son téléphone pour lui vanter les mérites de la petite Georgette des faubourgs qui fait pleurer dans les chaumières en chantant du Piaf. Mais mon C.V. n'a rien pour lui plaire. [...] C'est alors qu'il repense à la petite Mathieu. 

Note. - A lire ceci, GL indique qu'elle est passée au "Jeu de la Chance" les 7, 14 et 21 novembre et que Nanou Taddéi a contacté Johnny Stark la semaine précédant le 3e passage de Georgette Lemaire et le 1er passage de Mireille (21 novembre). Elle ne nous dit pas quand Johnny Stark est passé au studio 102, ni si la décision de Johnny Stark était prise avant ou après son 3e passage.
Autre problème, Georgette Lemaire indique qu'elle répétait "Le Dénicheur", or à son 3e passage, le 21 novembre donc, elle aurait interprété "La Vie en Rose" (voir plus bas). Le coup de téléphone aurait donc eu lieu après le 21 novembre, ce qui me paraît impossible. Il se peut aussi que Georgette Lemaire se soit trompé de titre de chanson répétée. Ah ! pour un passé encore si proche que de contradictions !
La vie en rose ou Le Dénicheur ? Citons Roger Lanzac dans Paris-Jour du 3 octobre 1969 : "Avant l'émission, Georgette est venu me voir, elle paraissait très ennuyée : "Roger, j'ai chanté mon répertoire. J'ai changé Jezebel, Milord, L'Hymne à l'amour, La Vie en rose. Je n'ai plus rien. Faut-il que je reprenne la chanson de mon premier dimanche : Le Dénicheur ? Non, je vais abandonner !"
Il y a de quoi perdre la tête, non ? A croire Paris-Jour, où plutôt Roger Lanzac, Georgette Lemaire serait passée 5 fois au Jeu de la chance (il cite 5 chansons) avant de se désister... (voir La véritable MM p. 67).
En 2015 encore, le livre "Les bonnes chansons ne meurent jamais" (Flammarion) indique que Georgette Lemaire avait été plébiscitée 5 fois... et a été contrainte de se désister. 
Ce n'est pas tout. Au cours de mes recherche je lis à deux reprises la phrase : Georgette Lemaire et Mireille Mathieu ont créé l'exception à la suite de l'intervention de Raymond Marcillac. Les deux chanteuses ont en effet participé deux fois de suite ensemble au très populaire "Jeu de la Chance". Deux fois ensemble. Georgette Lemaire serait donc revenue le dimanche 28 novembre. Avec quelle chanson ?  

Télérama (février 1967). - Or une autre débutant apparut. On dit même que le présentateur d'alors à Télé-Dimanche, Guy Lux ou Lanzac ou un autre dit à Georgette Lemaire : "Tu es encore en tête cette semaine. Il faudrait laisser la place à la suivante." La suivante, c'était Mireille Mathieu.

Wikipédia. - Télé-Dimanche : Pendant 5 semaines Georgette [Lemaire] est plébiscitée par les téléspectateurs ! Le 21 novembre 1965, [Mireille Mathieu] interprète [...] "Jezebel". Elle est plébiscitée sept semaines de suite par le public et l'imprésario Johnny stark prend en main sa carrière.

Ricochet. - Plébicitée 7 semaines de suite me laisse sceptique, car c'est contre le règlement du "Jeu de la Chance". Il est vrai que Thierry le Luron aurait gagné 6 fois. Si vous vous souvenez du règlement ou en avez une trace... à vos plumes.

Théâtre 102.jpgRaoul Colombe (juin 2007). - Avec le Comité de Coordination des Activités Avignonnaises nous éditions des bandes magnétiques de Mireille Mathieu que nous envoyions à toutes les maisons de disques. Je m'occupais de monter de modestes concerts de variétés qui ont eu beaucoup de succès. J'y faisais chanter Mireille.
Ont permis à Mireille de faire carrière dans la chanson : le Comité de Coordination des Activités Avignonnaises composé de personnalités bénévoles dont j'étais le président ; la presse Avignonnaise ; Jacqueline Cartier, qui était déjà là et qui a fait un très bon travail. Mais la bonne fée de Mireille Mathieu c'est Régis d'Arcourt, directeur de spectacle. Je lui ai expliqué mes difficultés à la présenter au métier. Grâce à Régis d'Arcourt, Mireille part auditionner le 19 novembre 1965 au "Palmarès de la chanson". Malgré mes appels, "Télé dimanche" ne voulait pas l'auditionner avant 1966. Comme par hasard, je reçois un télégramme me disant que Mireille est attendue le 20 novembre 1965 au studio 102. Mireille Mathieu doit également beaucoup à Raymond Marcillac et Nanou Taddei. Johnny Stark était un homme qui avait beaucoup d'envergure et d'influence sur Paris. [Ma] deuxième rencontre se fera à "Télé dimanche". Je cherchais un véritable manager pour la carrière de Mireille Mathieu. Lucien Morisse, en qui j'avais confiance, avait bien compris ce que je recherchais. Il est malheureusement tombé malade. J'étais inquiet pour son avenir. Je ne trouvais personne. Nanou Taddei m'a dit que Johnny Stark souhaitait me voir. Notre entente était froide ayant eu des désaccords ensemble antérieurement, j'hésitais. [...] La famille Mathieu me délègue comme mandataire par écrit et par un notaire. Ma tâche était de veiller au bien être de Mireille. Ce fut mon rôle jusqu'en 1971.

TV5 "Monde". (www.TV5.org) - A 18 ans, elle remporte un radio crochet local. Cette victoire lui ouvre les portes de la télévision nationale. En effet quelques mois plus tard, en novembre 1965, elle participe au « Jeu de la chance de Télé Dimanche » présenté par Raymond Marcillac et Roger Lanzac. La France tombe alors sous le charme de cette jeune chanteuse et le public la plébiscite pendant cinq semaines consécutives.

1965,21 novembre,georgette lemaire,roger lanzac,raymond marcillac,emmanuel bonini,vick vance,christian page,télé-dimanche,jeu de la chanceLes Fabuleuses années 60-70 (CYELEditions - 2013) - "Télé-Dimanche" y est évoqué avec son légendaire "Jeu de la chance".  Les auteurs nous confient qu'on a un peu forcé la main à Georgette Lemaire [...], mais  [que] son geste sportif - elle s'est désistée au profit de Mireille Mathieu alors que les deux jeunes apprenties chanteuses avaient terminé ex aequo -, lui a valu à jamais la sympathie du public hexagonal. Comme Raoul Colombe (*), les auteurs précisent que Georgette Lemaire l'avait emporté de peu.

(*) Raoul Colombe : "L'émission terminée, le dépouillement par Nanou Taddéi [n.d.r. ex-femme de Johnny Stark] me fait connaître en coulisses que Mireille a perdu de quelques points. Je suis effondré." (Cf. "La véritable Mireille Mathieu" - Emmanuel Bonini)

le jeu de la chance,jeu,chance,1965

Comme l'indique plus haut Raoul Colombe, c'est Nanou Taddéi qui lui a signalé que Johnny Stark souhaitait le voir.

Mireille Mathieu. - A tout seigneur tout honneur, le mot de la fin à MM, le 12 décembre 2005 sur Radio Bleu Vaucluse : La première fois que j’ai rencontré Johnny Stark… quand j’ai gagné Le Jeu de la chance - je l‘ai gagné 7 fois... La deuxième fois il m’a dit, Mademoiselle, vous voulez que je m’occupe de vous ? Ô, je dis, oui, oui…Monsieur... Je n’avais jamais rencontré ce genre de personnage, moi, en Avignon, puisque pour moi Paris c’était déjà le bout du monde et que je n‘avais jamais voyagé de ma vie..."

Notes. - Manque de rigueur de la presse : y a-t-il meilleure preuve que la photo ci-dessus. Le journal indique le 7 novembre pour cette photo qualifiée d'historique, alors qu'elle a été prise le 21.
"Je l'ai gagné 7 fois" dit Mireille Mathieu qui doit confondre avec les sept mouches du petit tailleur de Grimm. Rappelons les passages de Mireille Mathieu à Télé-Dimanche : 21 novembre 1965 (Jézebel) - 28 novembre 1965 - 5, 12, 26 décembre 1965 - 24 avril 1966 - 26 juin 1966. Mireille aura voulu dire qu'elle y a été présente 7 fois. Cinq fois au plus en tant que candidate, donc deux fois en tant qu'artiste confirmée.

1965,21 novembre,georgette lemaire,roger lanzac,raymond marcillac,emmanuel bonini,vick vance,christian page,télé-dimanche,jeu de la chance

Sources : Vedettes à la une" (Vick Vance) - "Oui, je crois" (MM/Jacqueline Cartier) - "Mireille Mathieu" (Christian Page) - Radio bleu Vaucluse - Télérama - Rencontres de Fans (témoignage de Raoul Colombe) - "Il était une fois" (Denis Goise) - Wikipédia (G. Lemaire / M. Mathieu) - TV5 Monde - "A m'en déchirer le coeur" " (Georgette Lemaire), Radio France.
Recherche : Blog Avignon - RicoSouvenirs

1965,21 novembre,georgette lemaire,roger lanzac,raymond marcillac,emmanuel bonini,vick vance,christian page,télé-dimanche,jeu de la chance

le jeu de la chance,jeu,chance,1965

Arthur. - Grand bravo pour ce travail ! que de recherches et de recoupements bien rébarbatifs (pour moi) pour au final restituer tous ces articles et témoignages ! Moi je m'y perds ! 1re ou pas ? je n'en sais rien ! mais en tout cas MIREILLE EST PREMIÈRE DANS MON CŒUR et dans celui de nombreux fans !"

Sylvain T. - La vérité est sûrement un peu au creux de chacune de ces versions ; les deux chanteuses se sont affrontées pour faire match nul et terminer ex-aequo. Ce qu'il faut retenir, c'est l'impact immédiat et fulgurant du talent de Mireille sur le studio et le public. En revanche, ce qui me gêne beaucoup plus, c'est le passage du livre de Georgette Lemaire consacré à Johnny Stark et où celui-ci est ouvertement comparé à un mafieux... qu'il est donc facile de s'en prendre à des disparus et d'essayer de réécrire une version des faits plus conforme à son imagination... Si Georgette Lemaire a découragé les producteurs d'émissions, c'est parce qu'elle leur a constamment fait faux bond et a refusé, par convenance personnelle, la carrière qui lui était alors ouverte : se dédiant au dernier moment, préférant les éclats au travail, refusant d'enregistrer, son pire ennemi n'a été qu'elle-même et il me paraît bien lâche de s'en prendre à un personnage unanimement salué comme un grand "seigneur" dans le métier, tant par le respect qu'il imposait autour de lui que son sens du devoir et de la justice... Mireille a beaucoup travaillé, rien n'est arrivé seul par la baguette d'une fée et d'autres chanteuses travailleuses ont aussi reussi en même temps qu'elle (n'en deplaise à la mémoire quelque peu déformée de Georgette Lemaire : Michele Torr, Nana Mouskouri, Celine Dion)...L'histoire du Music-hall retiendra heureusement l'acharnement et le talent 2blouissant de la grande Mireille...

RicoSouvenirs @ Sylvain T. - Je suppose que votre commentaire concerne le livre de Georgette Lemaire et non l'extrait proposé, car ici elle n'énonce qu'une évidence : son C.V. ne pouvait en rien intéresser Johnny Stark. Je pense surtout qu'en conversant avec G. L., si l'entretien a jamais eu lieu, il aura constaté que leurs personnalités étaient tout à fait incompatibles pour pouvoir "travailler" ensemble. A l'époque du "Jeu de la Chance", si la personnalité de G.L. restait à découvrir, J.S. avait depuis longtemps le nez fin...
Cela dit - pour extrapoler un peu - je ne comprends pas G. L. lorsqu'elle semble dire qu'elle n'a pas fait une belle carrière, car elle était très populaire jusque dans les années 80 - malgré les obstacles probables placés par Johnny Stark (d'autres témoignages d'artistes vont dans le même sens [Michèle Torr, Nicoletta]). Ceux qui me suivent depuis 2005 savent que j'apprécie également G.L. comment n'aurais-je dès lors pas suivi sa carrière de près. Je rejoins ceux qui pensent que le "déclin" de G.L. doit être cherché ailleurs. Mais ce n'est pas ici que j'ouvrirai ce débat - à chaque église son clocher...

Philippe (Don). - La vérité est définitivement perdue. Chacune s'est créé ses propres souvenirs au fil des ans et est à présent convaincue d'être dans le vrai. Il en est de même pour les autres protagonistes qui croient se rappeler que... alors qu'en fait l'imagination a suppléé aux déficiences de la mémoire. Et ils sont sans doute tous de bonne foi. A l'époque, la petite tricherie paraissait anecdotique, un bon coup de pub pour l'émission, rien de plus; ils ne pouvaient pas se douter que MM deviendrait une star à l'échelle planétaire et que 45 ans plus tard on parlerait encore de ce score.
Maintenant, la vérité est-elle si importante que ça ? La grande gagnante a été Mireille Mathieu, incontestablement, et sans doute à juste titre. Elle avait le talent, une voix exceptionnelle, une grande sensibilité d'interprétation... et puis elle a travaillé, travaillé, travaillé - et sans doute en sacrifiant beaucoup de sa vie privée à son métier (quoiqu'elle puisse dire parfois). Je ne pense que Georgette Lemaire, même si elle avait été déclarée gagnante au Jeu de la Chance, même si Stark s'était occupé d'elle, aurait eu la carrière de MM. Et si l'on se souvient de GL aujourd'hui, c'est uniquement parce qu'elle fait partie de l'histoire de MM et qu'il y a eu une bataille médiatique entre les deux chanteuses."

RicoSouvenirs @ Philippe (Don). - Tenons compte quand même que Georgette Lemaire est arrivée au Jeu de la Chance avant Mireille, qu'elle avait enthousiasmé le public et qu'elle avait gagné plusieurs fois jusqu'au moment de l'ex-aequo. Dire que Mireille a gagné le "Jeu de la Chance" n'est vrai que par rapport à Georgette Lemaire, tout comme Georgette Lemaire, Thierry Le Luron, etc.  l'avaient gagné par rapport à d'autres candidats. Ce n'est que dans le bilan de carrière qu'on peut dire que MM a mieux réussi que sa concurrente pour les raisons que l'on a énoncé des centaines de fois. Quand on fait l'analyse du répertoire de G. L., ses fans n'ont cependant aucune raison de se plaindre car tous ses albums - et ils sont nombreux - contiennent de petites perles qui aujourd'hui encore ont gardé toute leur valeur.

Yves. - Seul Raoul Coulombe (dans "La véritable MM") semble contester l'épisode de l'audition de Télé-Dimanche en mars 1965, à l'issue de laquelle on aurait dit à Mireille "on vous écrira". Et c'est la première fois que j'entends dire que l'audition pour le Palmarès des chansons aurait eu lieu en juin. Il me semble que toutes les biographies s'accordent à situer cette audition le samedi 20 novembre. Mireille aurait été sélectionnée pour le vendredi suivant, puis, une fois avertie qu'on l'attendait à Télé-Dimanche pour la répétition, elle aurait eu à choisir entre Guy Lux et Marcillac. Selon "La véritable MM", si Rika Zaraï était la vedette de TD le 21 novembre, Line Renaud était de l'émission le dimanche suivant, ce qui semble confirmer que Stark aurait rencontré Mireille à son deuxième passage à l'émission. Quant au match nul entre les deux chanteuses, il ne me semble possible que si Geogette Lemaire avait gagné, mais de quelques points à peine. L'occasion était alors belle de fouetter l'intérêt des téléspectateurs. La question ne se serait pas posée si l'une ou l'autre chanteuse avait littéralement écrasé sa rivale. La perdante n'aurait alors eu qu'à disparaître.
Ce que je trouve bizarre dans "La véritable MM", c'est l'importance démesurée que se prête Raoul Coulombe dans le fil de ces événements. Qu'il ait donné un solide coup de pouce à Mireille, soit. Qu'il ait été mandaté par la famille Mathieu pour veiller à ses intérêts, d'accord. Mais que ce soit lui qui aurait proposé à GL de se désister au profit de MM, ça me semble tiré par les cheveux. En fait, je trouve incroyable qu'on débatte encore de cette histoire en France, 45 ans après les débuts de Mireille. Pour les Canadiens, qui n'ont connu que deux ou trois chansons de GL dans les années 1960, celle-ci ne semble exister dans le métier qu'à cause de cette rivalité (longuement entretenue par les médias) avec Mireille. Et si Mireille a fait la carrière qu'on lui connaît, c'est grâce à son professionnalisme, à sa passion dévorante pour son métier à qui elle a accordé la priorité dans sa vie. La "chance" n'explique pas tout, Mireille en sait quelque chose."

RicoSouvenirs @ Yves. - 1. - Pour l'audition "Guy Lux", j'annule le 17 juin (où ai-je pêché cette info !). En cherchant j'ai trouvé une "coquille" chez Christian page qui indique le 21 mars (!) pour Télé-Dimanche et le 20 mars pour l'audition. J'aurais évidemment dû ajouter l'audition du 20 novembre dans l'introduction. 2. - Pour les votes, il y aurait eu une différence de 15 points. 3. - Emmanuel Bonini a recueilli ce témoignage de Raoul Colombe lui-même ; il l'avait rencontré lors de l'écriture de son livre. 4. - "Nos Souvenirs" évoque le passé de Mireille Mathieu. "Le Jeu de la chance" en fait partie. Comme vous avez pu le voir, l'article ne cherche pas la vérité - il faut être naïf pour penser la découvrir - mais à relever les nombreuses contradictions relevées entre les biographies (dont 3 livres "officiels" et 1 biographie non autorisée). Je ne sais pas si cette affaire est encore débattue en France (en Belgique elle ne l'a, je pense, jamais été). Elle est cependant mentionnée dans la biographie de 2005 (La véritable MM) et le livre de Georgette Lemaire, paru en 2009.  
Personnellement cette affaire ne m'a pas jamais inquiété puisque j'aime les deux candidates et qu'elles ont toutes deux gagné plusieurs fois au Jeu de la Chance. Mireille est arrivée trois semaines (ou plus) après Georgette Lemaire, il est normal qu'elle ait pris la relève.
Dire que c'est à cause du "Jeu de la Chance" que Georgette Lemaire n'a pas pu faire la carrière de Mireille, est faux et je ne pense pas que G.L. l'ait affirmé un jour. Les années qui ont suivi, elle avait beaucoup de succès en Belgique comme en France, je présume. Cela ne signifie bien sûr pas qu'il n'y a pas eu d'obstacles de la part de Johnny Stark (voir témoignages d'autres artistes), mais les obstacles majeurs n'étaient probablement pas de cet ordre.

Tardieu. - En 1975, lors d'un concert au Théâtre de la ville, Yves Simon, en intro, parle de son arrivée à Paris, de sa participation au Jeu de la chance qu'il a perdu face à Mireille Mathieu, ce, sans animosité aucune, il va sans dire de la part d'Yves. Quelqu'un connaît-il le titre de la chanson interprétée alors, car je ne la retrouve sur aucun site concernant Yves Simon, ni même sur aucun site Internet de cette émission. Quelqu'un se rappelle-t-il également du "Chanteur Masqué" qui a du faire 1 ou 2 passages, (peut-être plus...) mais dont je ne me souviens pas de l'identité si tant est qu'elle ait été révélée par la suite. Merci à ceux ou/et celles qui détiennent ces infos de me les faire parvenir, ceci dans un but purement personnel et aucunement lucratif. Je suis tout simplement intéressé par la TV des années 50/60/70,de son histoire,des émissions et autres séries qui étaient diffusées alors. Merci.

RicoSouvenirs. - Le nom du chanteur masqué : Costa Cordalis.

22:10 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : le jeu de la chance, jeu, chance, 1965 |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.