18/05/2015

RicoLundi - 18.05.2015

RubLun3.jpg

ptr.jpg55533f9535704bb01c454d18.jpgCatherine Deneuve a mis les points sur les i lors de la conférence de presse de La tête haute.
Sous le feu des critiques depuis ses propos sur la célébrité ("Il n'y a plus de star en France"), Catherine Deneuve a mis les points sur les i lors de la conférence de presse de "La tête haute", le film d'Emmanuelle Bercot présenté en gala d'ouverture du Festival de Cannes. Elle a critiqué vertement les réseaux sociaux, responsables à ses yeux d'un impact démesuré.
"Avec les réseaux sociaux, les choses prennent une importance et un relief inimaginables, souvent négatifs d'ailleurs, explique-t-elle. Il pourrait y avoir des stars en France, mais les réseaux sociaux et la médiatisation actuelle empêchent de rêver sur des gens. La vie privée est devenue partie prenante de la vie professionnelle. Il y en a qui se photographient tout le temps. Cela ne fait pas rêver. Etre star, c'est garder du glamour, du mystère. Mais je tiens à préciser qu'il pourrait encore y avoir des stars en France." (Source : La Libre
Catherine Deneuve redéfini ici le mot "star" car le dico donne à ce terme moins de "glamour". En effet, une star est selon le dico une vedette de cinéma ou du monde du spectacle et, dans un sens plus ironique, de la politique, de la finance, etc. Mais bon, s'il y a actuellement au moins une star française, n'est-ce pas Catherine Deneuve ?

ptr.jpgginetterenoprlbefr.JPGElle est bien une star à sa façon, Ginette Reno et mérite donc un petit coup de pub d'autant que cela fera plaisir à mon ami Bob qui participe à la gestion active d'une page facebook qui lui est consacrée : "Pour les Fans en Belgique et en Europe". Cliquez ici ou sur l'image pour découvrir la page.

  

ptr.jpg

Bellini 1983 MM Monaco.JPG

Emprunt au site Aujourd'hui je reviens

Emmanuel Bellini, né le 26 mars 1904 à Monaco et mort le 15 décembre 1989 à Cannes, est un peintre français.

Emmanuel entre au cabinet de l'architecte Charles Delmas, qui réalisera entre autres le Palais de la Méditerranée à Nice. Il s'établit en tant qu'architecte dans le Var puis à Cannes. Peintre autodidacte il réalise sa première toile en 1948. En 1949 il expose à Cannes dans le hall de la compagnie Grosso. Les peintres Louis Pastour et Jean-Gabriel Domergue le couvriront d'éloges. Ses huiles et ses nombreuses aquarelles ont des couleurs intenses dont les tonalités ont des accents de fauvisme et d'impressionnisme.
Emmanuel Bellini est prolixe : pas loin de 40 thèmes abordés au cours de ses cinquante années de créations. Un thème fétiche : la carriole ou la calèche, son emblème, souvenir de son enfance lorsqu'il soignait les chevaux qui rentrait le soir après leur journée de travail.
Ensuite, les clowns, le cirque, les fleurs, les éléments d'architecture, les dômes, Venise la rouge, Paris, Nantes, Monaco, la Révolution française, Eugenio Lucas Velázquez, les paysages oniriques, et bien d'autres, le tout placé à la Belle Époque.
Pour son 80e anniversaire, le prince Rainier de Monaco lui offre une exposition au Sporting. Elle sera l'occasion de présenter une série sur le Cirque, passion commune du peintre et du Prince, ainsi qu'une variation sur Velázquez.
Source : Wikipédia

MM & le peintre Bellini cd.jpg

ptr.jpg

La photo sympa du jour : Le prince Harry en Nouvelle Zélande... La communication ? Une affaire de langues.

La photo sympa.JPG

ricolundi,2015mmcb.JPG 

Emprunt au site Aujourd'hui je reviens

Au fil du temps la coupe Louise Brooks a cédé la place à la coupe au bol, très populaire dans les
années 80, mais tentative de retour esthétiquement réussi mais commercialement raté en 1990.

LBCB02rs.jpg

ptr.jpg

Capture93.JPGLe livre du jour sera Quatrevingt-treize de Victor Hugo. Mais de là à vous inciter à le lire... 

Quatre-vingt-treize est l'épopée de la Révolution française, racontée à travers trois personnages symboliques : un vieil aristocrate, le marquis de Lantenac, son neveu, Gauvain, un noble rattaché aux humbles, et un homme du peuple, Cimourdain, père adoptif de Gauvain. C'est donc les liens familiaux qui unissent ses personnages avant de les voir plonger dans la tourmente des événements, et lutter les uns contre les autres. Soit par convictions de rang et de classe, soit par raison, soit encore pour un idéal. Dans l'effervescence des actes sanguinaires, seul le peuple, consciemment ou inconsciemment, semble s'imposer en héros. Résonnant comme en écho aux turbulences de la Commune, l'œuvre délivre les préoccupations sociales et humanistes d'Hugo, son idée de la fatalité, dans une imposante lutte entre le bien et le mal.
(Céline Darner - Amazon.fr, cliquez sur la couverture)

1993vh4.jpg

ptr.jpg51vPD2LF9-L.jpgUne valeur sûre...
Sylvie Vartan, une histoire d'amour

Auteur : Solène Haddad
190 pages
En vente depuis mai 2015.

Présentation de l'éditeur :
Sylvie Vartan. Un nom qui évoque d’abord les yé-yé, ces années d’insouciance où Sylvie était « la plus belle pour aller danser ». C’est le début d’une carrière faite de millions de disques vendus, de tubes et d’histoires restées dans les mémoires. Mais au-delà de cette apparence de strass et paillettes, qui est vraiment Sylvie Vartan ? L’auteur est partie sur les traces de cette femme née en Bulgarie, qui a connu la misère lorsqu’elle était enfant. Avant de connaître le succès et le bonheur avec les hommes de sa vie, notamment Johnny et son fils David. C’est une Sylvie intime qui se dévoile au fil des pages. Une battante, une femme fragile mais déterminée, même dans les moments difficiles. Une passionnée de la vie qui a tout surmonté et tout réussi. Vartan, c’est avant tout une belle histoire d’amour. La biographie d’une artiste essentielle. 

ptr.jpgimagestaf.jpgVoilà tout pour aujourd'hui.
Prochain RicoLundi dans une semaine, un mois ou un an.
Bonne semaine à tous !

 

07:49 Écrit par JCF | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Mon cher Ricochet, je suis ravi de découvrir désormais le lundi ce que tu nous as concocté comme chronique ! Tant que ma santé me le permettra et que j'aurai des commentaires à apporter, je le ferai avec grand plaisir.
Je passerai sous silence la guéguerre entre les différents sites, je ne visite que le tien, je me suis toujours méfié des "ayatollah" qui savent tout sur tout, ne supportent aucune critique sous peine d'un bûcher immédiat, et sont tellement aveuglés par leur unique sujet, qu'ils en ont perdu toute réalité des choses, (entre autres que "leur" star prend de l'âge comme tout le monde, qu'elle n'a plus la voix de ses vingt ans, qu'elle n'est pas aussi "parfaite" que dans leurs fantasmes, et qu'au fond tout ça n'est pas bien grave, puisqu'il y a les souvenirs et surtout tant et tant d'autres artistes à découvrir !)
A propos d'autres artistes, bravo, oui mille fois bravo à Catherine Deneuve, certainement une des rares pour qui le mot "star" n'est pas galvaudé lorsqu'il est accolé à son nom et sa carrière, oui bravo pour cette mise au point, d'autant que celles et ceux qui se sentent visés sortent bien vite du bois ...
Pour finir, un mot sur la carrière époustouflante de Ginette Reno, qui, elle aussi, est une véritable star au Québec, et qui aurait mérité une autre reconnaissance sur le vieux continent. Cette femme a tout pour mériter elle aussi le titre de star : un talent prodigieux, une voix puissante et parfaitement maîtrisée, aussi bien à l'aise comme interprète qu'actrice, avec une vie privée des plus tortueuses ... bref, un personnage aussi atypique qu'attachant que les amateurs de belles voix se doivent de découvrir ! quelques titres pour vous y aider : "Ca va mieux", "Etre seule", "Au premier rang", "De plus en plus fragile", "Et moi je chante"-version live, "Je veux chanter pour toi", "The way he makes me feel"-version live, "je suis venue vous dire" ... il y en a tellement de formidables ! et puis, n'oublions pas les incontournables "J'ai besoin de parler" et "Je ne suis qu'une chanson" ... bonne écoute !

Écrit par : Stefane Mathieu | 23/05/2015

Les commentaires sont fermés.