13/04/2015

RicoLundi

RubLun3.jpgptr.jpg

RL1.JPGPuisque la parodie "Money, money" fait frôler le coup de sang, remplaçons-la par un autre sujet plus sérieux car d'actualité : le disque vinyle.
En 2014, le marché du disque aurait baissé, en Belgique, d'envion 20 % par rapport à 2013. Mais la vente des vinyls (33 tours) aurait, elle, triplé par rapport à 2010. Avec 3 % de part du marché, le vinyle reste cependant une niche de marché dans le chiffre d'affaire total de l'industrie du disque.
Bonne nouvelle donc pour les fans de Mireille Mathieu qui désespéraient trouver encore une platine pour faire tourner les "vieux marchins" si chers à notre coeur ! BioSea doit être passé par là puisqu'ils retrouveront à présent une nouvelle jeunesse grâce aux platines qui nous sont proposées à des prix raisonnables. 
Les vinyls, ça craque bien évidemment, mais le son est tellement plus chaleureux et puis, la présence d'un saphir, d'un diamant, bref d'une pointe de lecture sur un 33 tours c'est tellement beau... quand il tourne. Vous verrez, bientôt nous récrirons avec un stylo plume, abonnerons l'e-book et redécouvriront le téléphone fixe. Déjà il y de nouvelles K7 ! Oui, le souvenir est un poète... 
(Source : www.deredactie.be)

ptr.jpg

pcdf.JPGsans-titre.pngEn passant sur le site de Philippe, j'ai lu un extrait d'interview de Mireille Mathieu où elle déclare : "Comme celle d'Edith Piaf, ma carrière est un vrai conte de fées." Au vu de la question du jour, ce doit être vrai pour le parcours de Mireille. Quant à Edith Piaf, c'est peut-être vrai aussi, à condition que l'on considère qu'elle fut frappée à la naissance par une malédiction de la fée Carabosse et qu'elle n'en a jamais été délivrée. Le site fançais signale un beau livre consacré à Edith Piaf accompagné d'un CD, je rappelle qu'il existe aussi l'excellent livre d'Emmanuel Bonini : "Piaf, la vérité" (cliquez ici).

ptr.jpgPiaf... encore ! Une exposition qui déjà fait du bruit.

Capturepiaf.JPG

http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_exposition...

ptr.jpg3938265355.jpgDans l'article de ce jeudi (cliquez ici), aurais-je mal interprété une phrase de la chanson "La violence, celle qui tue avec les mots". En effet plutôt que "Elle est dans la main de celui qui ne la tend pas", Google lyrics écrit : "Elle est dans la main de celui qui ne l'attend pas". 
Je garde ma version car le sens de l'autre m'échappe. Merci de me l'expliquer éventuellement.

ptr.jpgCapturev.JPGRumeurs et manigances, deux mots (maux) courants dans notre univers souvent impitoyable. Je n'ai pas trouvé de sketch des Frères ennemis sur ces thèmes mais bien l'excellente chanson de Yves Duteil, "La Rumeur", et Ricet Barrier, "La Manigance". Si rumeur et manigance font parfois chanter les pauvres hères que nous sommes, elles nous donnent ici toutes deux une folle envie de danser.

ptr.jpg71PNYO6G87L.jpg71CMWeMYSBL.jpgHerman Koch est un auteur néerlandais qui mérite de figurer sur votre liste de lectures pour l'été.  "Le Dîner" a été élu livre de l'année aux Pays-Bas en 2009 ; "Villa avec piscine" est son deuxième roman traduit en français. Il vient de paraître en édition de poche (Editions 10/18).
Le Diner. - S'inspirant d'une historie vraie, Herman Koch convoque une lourde affaire de famille à un dîner entre deux frères que tout oppose.
Récit malin inspiré d'une histoire vraie, Le dîner pose sur la table un dilemme majeur : jusqu'où peut-on aller pour protéger ses enfants ? Avec une écriture au cordeau, et un humour très noir, Herman Koch signe le portrait glaçant d'une société en pleine crise morale, où les monstres ne sont définitivement pas ceux que l'on croit. (Source : l'Express/Lire. Pour en savoir plus, cliquez ici.)
Villa avec piscine. -  Copieuse dose d'humour aussi, mais grinçant, dans "Villa avec piscine" (Belfond). Herman Koch, renoue avec le ton troublant de son best-seller "Le Dîner", agrémenté d'un regard cynique sur les médecins, la paternité, le sexe, la société du spectacle... L'auteur dissèque au scalpel tous les vilains petits arrangements avec la morale. Vengeance, drame et hypocrisie bourgeoise sur fond de ciel bleu.  (Source : L'Express, cliquez ici)

ptr.jpgCaptureab.JPGNous retrouvons ce lundi Brice Depasse avec une "Story Nostalgie" intitulée "Alain Bashung : Les Boules et les Frites"
Le premier succès de Bashung appartient à la légende du showbiz : un miracle aussi inattendu qu'inespéré.

ptr.jpgsans-titretaf.pngVoilà, c'est tout pour aujourd'hui. N'hésitez pas à alimenter cette rubrique de quelle que façon que ce soit (commentaires ou e-mail).

Prochain RicoLundi dans une semaine, un mois ou un an.

Bonne semaine à tous ! 

00:21 Écrit par JCF | Commentaires (3) | Tags : ricolundi |  Facebook |

Commentaires

Salut Rico,
A première vue je préfère la tienne, à l'autre on peut tenter cette explication : elle est imprévisible, elle peut venir à tout moment, selon les évènements et les réactions propres à chacun.
Bonne journée.

Écrit par : Andrès | 13/04/2015

"la chanteuse-entrepreneuse pèserait près de 185 millions d'euros" : pour une croyante ça semble contradictoire, elle veut le beurre et l'argent du beurre, soit le Paradis sur terre et au Ciel. Si on écoute les paroles de ses chansons elle est loin de se comporter comme une sainte (elle doit confondre l'amour du prochain et la passion amoureuse), mais comme une a-mante religieuse, lol. N'étant pas croyant je l'absous de ses péchés.

Écrit par : Andrès | 13/04/2015

Holà Andrès, n'allons pas lui reprocher une fortune sagement gérée, donc économiquement utile. Quant aux affaires célestes, misons sur l'infinie bonté et la miséricorde du Créateur.

Écrit par : RicoSouvenirs | 13/04/2015

Les commentaires sont fermés.