03/03/2015

CD Olympia

71eIYjulFdL__SL1500_.jpgvotre courrier.jpgSalut Rico, - Je viens d'acheter les disques Olympia de Mireille. La qualité technique est irréprochable alors que j'avais un peu peur, les enregistrements live étant d'ordinaire moins bien que les enregistrements studio.
Mais surtout quel plaisir de retrouver ces chansons magnifiques que, par la force des choses, on avait un peu oublié : "La chanson de mon bonheur", "Toi, moi, nous", "Il pleut toujours quand on est triste", la poésie des paroles et même un humour que l'on ne connaissait pas chez Mireille, dans la chanson "Pierre, Paul et compagnie" par exemple.
La chanson qui me touche particulièrement et dont je désespérais de l'entendre un jour sur CD, c'est "Mon amour me revient", quelle émotion, que de souvenirs !
Mireille devrait la reprendre dans ses tours de chant actuels, avec la sensibilité qu'elle peut déployer parfois, ce serait un grand moment.
J'ai une seule réserve, ne pas avoir plus de photos de l'olympia 69 : quelles robes avait-elle, pourquoi ne la voit-on pas avec Paul Mauriat.
Sinon c'est toujours un bonheur d'avoir un nouveau disque de Mireille. A bientôt, - Hugues.

***

Mireille à l'Olympia en 1969

imun14.jpg

12:50 Écrit par JCF | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour à tou(te)s, ce matin j'ai reçu le cd Olympia, et, que dire sinon que ça fait tellement de bien d'écouter ces titres en public en très bonne qualité ! On y retrouve la Mireille que j'aime, pure, spontanée, pas encore trop formatée par Tonton de La Bocca, qui chante juste (c'est tellement bon par rapport à ce que je peux entendre de nos jours et qui fait si mal à mes pauvres oreilles ...), avec une voix puissante, une élocution déjà parfaite, des chansons fraîches et originales, taillées pour l'artiste, sans compter sur les superbes orchestrations de Paul Mauriat ... oohhh que ça fait du bien ! J'en serais presque à demander à ce que cd soit remboursé par la Sécurité Sociale, tellement c'est bon ! A bientôt les ami(e)s !

Écrit par : Stefane Mathieu | 27/03/2015

Les commentaires sont fermés.