20/04/2014

Pour eux, ça plane encore...

Age_tendre-2e2c7.jpg(Article du Figaro)

Le temps où les artistes se produisaient sur des cars-podiums pour 3000 euros est révolu.

Hugues Aufray, 84 ans, Nicoletta, 70 ans, et Petula Clark, 81 ans, ont la chance d'être en bonne santé et d'être réclamés par le public. Le 18 octobre à Chalon-sur-Saône, ces têtes d'affiche donneront le coup d'envoi de la tournée Rendez-vous avec les stars. Avec un cachet d'environ 5000 euros par date, leur année est assurée.

Le temps des années 1980-1990 où Patrick Juvet et Richard Anthony se produisaient sur des cars-podiums avec une sono crachotante pour 3000 euros est révolu. Le producteur à qui ils doivent de chanter devant plus de 10.000 personnes dans les Zénith se nomme Michel Algay. Avant Rendez-vous avec les stars, ce Lyonnais est devenu millionnaire grâce à la tournée Âge tendre. De 2006 à mars 2014, ce concept a changé la vie de dizaines d'artistes dont celles de Georges Chelon, 71 ans. Son nom brillera à nouveau sur le fronton de l'Olympia, en janvier 2015.

age tendre,tournée,2014Pour Dave, 69 ans, et Sheila, 68 ans, Âge tendre a mis du «beurre dans les épinards». «Avec cent dates par an et un cachet quotidien de 1500 à 15.000 euros pour les plus connus, ils ont pu respirer, revenir dans l'actualité et payer leurs impôts», explique Michel Algay. Être à l'affiche d'une croisière comme celle de Télé Mélody qui voguera de Marseille à Casablanca en passant par Malaga en septembre est aussi très couru. «Nous allons passer du bon temps et, sur la durée, nous serons mieux payés que pour un gala», explique Pascal Danel le chanteur des Neiges du Kilimandjaro.

age tendre,tournée,2014Artistes reconvertis

Sur ces paquebots, les artistes qui maximisent leur profit sont ceux qui attrapent le micro, une fois que le navire a quitté les eaux territoriales françaises. Ainsi peuvent-ils espérer échapper au fisc s'ils n'ont pas été payés par virement depuis la France. Les vedettes d'autrefois qui vivent confortablement sont aussi celles qui se sont servies de leur notoriété pour se reconvertir. La star des années 1930-1940 Marjane (Seule ce soir), doyenne des chanteuses françaises aujourd'hui âgée de 101 ans, a fait une seconde carrière dans l'élevage de chevaux à Barbizon. «Outre un gala par mois à 2000 euros qui peut être la fête à l'andouille où l'on m'accueille comme si j'étais Barbra Streisand, je me suis lancée avec succès dans la peinture naïve. Vendus entre 250 et 800 euros, mes tableaux partent comme du petit pain», témoigne la chanteuse fantaisiste Charlotte Julian qui exposera ses œuvres cet été à Carcassonne et à Cannes.

age tendre,tournée,2014D'autres ont été prudents. Ils ont investi dans la pierre. À 68 ans, Dick Rivers est un solide propriétaire foncier à Nice. Si, en plus, l'artiste est secondé par un proche qui a le sens des affaires, c'est parfait. Marcel Amont, 85 ans, peut compter sur sa femme, Marlène.

Ces jours-ci, il multiplie les dédicaces avec Lettres à des amis. «Annie Cordy, Line Renaud, Juliette Gréco et moi-même sommes des exceptions, souligne-t-il. On se maintient parce que le public nous réclame et physiquement nous sommes des survivants. Si nous tombons malades, impossible de se montrer sur scène en tremblotant. Le robinet se fermera. Je trouve normal de payer beaucoup d'impôts mais les retraites des interprètes ne permettent pas de survivre.»

age tendre,tournée,2014Effectivement, rien ne vaut d'être auteur-compositeur. Même s'ils ne bénéficient d'aucune allocation chômage, «ceux qui ont eu la chance de connaître une longue carrière et de cotiser en conséquence peuvent espérer une retraite maximum de 18.516 euros par an. S'ils ont cotisé à un régime complémentaire, la somme globale atteindra 28.930 euros par an», explique Louis Diringer, directeur des sociétaires de la Sacem. À cela s'ajoutent les droits d'auteur. «En 2012, sur nos 48.000 auteurs-compositeurs en vie, 3 411 ont touché des droits d'auteur supérieurs à 10.000 euros, détaille le trésorier Patrick Lemaître. Pour espérer recevoir plus de 100.000 euros, il faut avoir écrit des standards ou des tubes internationaux.» Évidemment, c'est un club très privé. Tout le monde n'est pas Charles Aznavour.

Source : Le Figaro.fr - Lena Lutaud

***

10:31 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : age tendre, tournée, 2014 |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.