12/10/2013

Piaf, un répertoire sans héritiers ?

PHO1d3bbc90-30f9-11e3-bd6a-658410c190fa-805x453.jpg

(Édith Piaf, en 1955. Crédits photo : Lebrecht/Rue des Archives)

Article du "Figaro". Piaf : un répertoire sans héritiers légitimes.

Synthèse.

À sa mort, à 47 ans, Édith Piaf disposait de deux héritières autopro-clamées: Mireille Mathieu et Georgette Lemaire. Dans les années 1980, Patricia Kaas incarnera à son tour la figure de l'exégète. Elle continue à servir le répertoire de la Môme, comme elle l'a fait récemment à New York, avec un aréopage de descendants plus ou moins légitimes, Zaz, Nolwenn Leroy, Emmanuel Moire ou Christophe Willem. Mais sont-ce de vrais hommages?

L'héritage Piaf est en question. Bien peu de jeunes chanteurs se réclament aujourd'hui de l'interprète. Elle est ressentie avant tout comme une interprète, même si elle a écrit quelques chansons, analyse Robert Belleret, auteur de Piaf, un mythe français . Si elle est entrée dans l'histoire, c'est parce que sa voix a franchi le mur des ans. À l'heure de se chercher des modèles, les chanteuses actuelles revendiquent plutôt l'influence de Barbara.

Le film La Môme a «démomifié» Piaf, mais on entend plus souvent ses chansons à New York qu'à Paris. Plus qu'une inspiratrice, l'artiste est devenue un symbole de la culture française dans le monde. La dimension tragique de la fin de sa vie a brouillé la perception que l'on a de l'artiste aujourd'hui. «Elle renvoie l'image d'une femme perdue, scandaleuse et sulfureuse qui s'est autodétruite. Les photos de son dernier mariage, où elle a l'air d'une vieillarde, ont sûrement terni sa réputation», conclut Robert Belleret, lucide.

avis_modifié-3.jpg

9782213668819_1_75.jpg

Piaf, un mythe français (Robert Belleret)

EDITEUR : FAYARD 
PARUTION : 28/08/13

SYNOPSIS :

Octobre 2013 marquera le cinquantième anniversaire de la mort d'Edith Piaf : un immense mythe français auquel nous sommes tous attachés d'une manière ou d'une autre - la voix prodigieuse, la destinée extraordinaire, les chansons qui appartiennent à notre mémoire la plus intime. Ce mythe méritait une biographie : Robert Belleret a relevé le défi et a accompli un travail à la fois pionnier et définitif, à la recherche de la plus précise vérité sur la vie et l'oeuvre de la chanteuse. Il exhume pour ce faire une impressionnante somme d'archives qui apportent un éclairage nouveau sur sa naissance, ses origines familiales, et son enfance, sur chaque épisode de sa carrière à la scène, dans le disque et au cinéma, sur le complexe entrelacs de passion, d'ambition et de désespoir qui préside à la construction de sa légende. En décryptant un flot de correspondances, largement inédites, dans lesquelles la chanteuse s'épanche, se confie ou se confesse, il dévoile un caractère d'une extrême singularité, mais aussi des réalités insoupçonnées sur les aventures amoureuses de Piaf, sur son attitude sous l'Occupation ou sur les circonstances de sa mort. A la mesure d'un destin démesuré, "Piaf, un mythe français" explore la vérité de la femme et de l'artiste.

10:40 Écrit par JCF | Commentaires (0) | Tags : edith piaf, livre, presse, belleret, figaro, le figaro |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.