06/08/2014

Les "r" de Paris

mmeppjc.jpgSi le Jourdain de Molière ignorait qu'il faisait de la prose, nous sommes beaucoup je pense à ignorer que certain(e)s de nos artistes produisent des "r" dorso-vélaires. Voici ce que le site "monsu.desiderio.fr" écrit dans sa "Petite histoire de r".

Le r dorso-vélaire (article complet : cliquez ici)

Ce r est produit sans vibration de la luette, il est faiblement articulé et ne produit qu'un frottement. Le dos de la langue frappe le voile du palais. Il commence entre la fin du XVIIIe s. et le début du XIXe s., d'abord à Paris, puis dans les villes et enfin à la campagne. C'est notre r standard actuel et on pourrait croire à tort que ce r est grasseyé lorsqu'on le compare avec des prononciations parisiennes ou artistiques anciennes avec le r grasseyé ! Il est moins dur que ce même r grasseyé, lequel pourrait passer alors pour un r roulé puisque ce même r  roulé fait l'objet  d'un mythe. On attribue au r roulé des vertus proprement irrationnelles : lié à un passé rural, provincial, paysan, le r roulé devient le garant d'une prononciation ancestrale exempte de toute souillure citadine, intellectuelle, parisienne, c'est le mètre d'une authenticité et d'une beauté naïve qui remonterait à la nuit des temps !
La mythification du r roulé assurerait des quartiers de noblesse car le locuteur serait ancré dans sa terre et dans son histoire familiale. Ce serait la pureté du langage françois qui s'exprimerait ainsi... Or les utilisateurs peuvent fort bien employer un r grasseyé ou uvulaire et non un r roulé ou apical, mais comme on a oublié les différences entre les r... Ainsi, lorsque l'on écoute des enregistrements de Laval et de Pétain, c'est ce r grasseyé qu'ils forment et pourtant la terre ne ment pas...
Enfin, il ne faut pas confondre le r roulé avec un r uvulaire ou dorso-vélaire prolongé comme peuvent les produire Édith Piaf ou Mireille Mathieu. La longueur passe alors pour un roulement, ce r est plus expressif et dramatique.


Lol, les airs qui roulent 3.JPG

11:46 Écrit par JCF | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.