18/10/2011

Spécial Emmanuel Bonini & Jean-Jacques Goldman

JJGBONINI.JPG

Emmanuel Bonini entretient un contact amical avec le bog "Avignon" depuis 2005. C'est donc avec plaisir que je vous présente sa toute nouvelle biographie : "Jean-Jacques Goldman, le vent de l'histoire", un livre préfacé par Roland Romanelli.
 
Remarqué par Bernard Pivot dès sa première biographie sur Joséphine Baker, Emmanuel BoninI également romancier, est un auteur d’investigation rigoureux et passionné, doté d’une plume exigeante.

Cet admirateur de la première heure, fort de sa correspondance passée avec Goldman se propose d’éclairer sous un jour nouveau le destin de ce monument de la chanson française.
 
Jean-Jacques Goldman a soixante ans !
Auteur-compositeur-interprète, mais aussi arrangeur, éditeur, producteur, parolier, et même chef d’orchestre des Restos du Cœur, il se montre aussi à l’aise dans l’ombre que dans la lumière.
Cet éternel adolescent solitaire devenu un père de famille nombreuse reste l’anonyme le plus célèbre de France. Ses parents, deux immigrés d’origine juive, profondément communistes et athées, l’élèveront en banlieue parisienne comme un petit bourgeois, nourri de valeurs humanistes. Secret et pudique, d’apparence docile et enclin au mystère, la lecture devient un refuge, la musique une seconde peau. Violon.
Piano. Guitare. Premiers groupes Rock. Après des études en commerce et un mariage réussi, socialement établi, il frôle le succès avec Taï Phong, ce qui fait naître en lui l’espoir d’une reconnaissance solo. Quand elle survient, de manière brutale, inattendue et définitive, sa maturité, son équilibre et son intelligence lui permettront de la dompter d’emblée en fixant ses règles vis-à-vis du public et des médias.
 
Le livre peut être commandé sur amazon.fr (cliquez ici). 
 
Emmanuel Bonini vous présente son ouvrage "Goldman, le vent de l'histoire".

Emmanuel Bonini est l'auteur de plusieurs autres livres, dont des biographies.
Web TV culture l'avait remarqué pour deux ouvrages :
"Piaf, la vérité" (2008)
- "Par amour... et c'est tout " (2000 - en collaboration avec Brigitte Bardot)

 

 

livre,jean-jacques goldman,emmanuel bonini,bonini,emmanuelInterview de Emmanuel Bonini par la Dernière Heure (journal belge)
 

GOLDMAN : "UN HOMME QUI SAIT CE QU'IL VAUT !"

Pas d’album nouveau pour les 60 ans de Goldman, mais une nouvelle biographie

BRUXELLES. - L’unique actualité pour les 60 ans du chanteur est une biographie, Jean-Jacques Goldman, Le vent de l’Histoire, signée par Emmanuel Bonini qui, lorsqu’il était un jeune fan, en 1982, eut une correspondance avec le chanteur. Mais, en 2010, lorsque l’auteur se mit à travailler sur ce livre, Goldman resta fidèle à ses principes de non-participation : “Je m’en doutais. Il a toujours été très frileux face à ce genre d’initiatives. Il considère qu’un chanteur ne mérite pas une biographie.”

Son père est un juif polonais communiste. Mais la famille que vous décrivez semble plutôt bourgeoise.

“Goldman l’a dit lui-même : J’ai été élevé comme un petit-bourgeois. Ce n’est pas parce qu’on est communiste qu’on doit vivre comme un clochard. Ces gens ont aussi envie d’argent et de sécurité.”

Il y a quand même le cas de son frère, Pierre Goldman, qui a été un révolutionnaire, puis un gangster et qui a fini assassiné en rue…

“Ils étaient demi-frères. Ils n’avaient pas la même mère et celle de Pierre était une pasionaria à grosse souche. Pierre Goldman avait été un enfant déjà fragile et, au lieu de l’apaiser, sa mère a fait le contraire. Je pense que c’est un homme qui n’a pas eu de chance.”

Il semble que Jean-Jacques, lui, ait perçu plutôt le côté solidarité de cet héritage communiste…

Je ne le vois pas comme quelqu’un de très généreux. Il y a les Restos du Cœur, bien sûr. Mais il n’y met rien de sa poche et, par ailleurs, le rendez-vous des Enfoirés est un tremplin médiatique extraordinaire. Par contre, je pense que quand il aime quelqu’un, comme Patrick Fiori, par exemple, Goldman peut l’entourer, l’aider et le conseiller.”

C’est quelqu’un qui a une réflexion sur la vie…

“Sans aucun doute. Il a un discours qui est fluide et certainement honnête. Mais il est capable aussi de dire une chose et son contraire. Ce sont d’ailleurs dans ses contradictions qu’on trouve le moyen de savoir qui est le vrai Jean-Jacques Goldman. Il peut être humble, mais certainement pas modeste. C’est un homme qui sait ce qu’il vaut. On parle de son manque supposé d’ambition, mais quand il a fallu avoir de l’audace, il en a eu. Le dernier round, c’est toujours lui qui l’a remporté. C’est un homme qui en voulait ! Mais, par la suite, ses discours ont aussi été parfois vainement vindicatifs, avec des saillies révélatrices. Goldman est un cérébral. Je crois qu’il se fait facilement des salades de crâne. Et il porte sur son visage creusé les traces des difficultés qu’il a vécues à ses débuts et le poids des trahisons.”

Il en a affronté beaucoup ?

“Oui. Beaucoup d’attaques, notamment dans la presse. Il dit qu’il a du mal à gérer tout l’amour qu’on lui porte mais qu’il vit très bien avec la haine. Ce doit être vrai. Il peut haïr ceux qui l’ont attaqué autant qu’ils le haïssent. Mais, en même temps, il reste un homme très fragile. Je crois qu’inconsciemment, il en veut beaucoup à ceux qui lui ont refusé des chansons à ses débuts et qui, aujourd’hui, rampent à ses pieds pour en avoir une.”

Vous dites qu’il a modifié la manière de chanter de Céline Dion.

“Elle a dit : Jean-Jacques m’a appris à déchanter. Je crois que la grande qualité de Goldman a toujours été de sentir les tendances, d’être à l’affût, de savoir quand quelqu’un en fait trop… Mais il aime les voix. Il a écrit pour Hallyday, pour Maurane, pour Fiori… Et c’est quelque chose qui l’épanouit tout à fait. Goldman, c’est quelqu’un qui aime cette cuisine-là.”

Interview Eddy Przybylski (Dernière Heure 2011 - cliquez ici)

livre,jean-jacques goldman,emmanuel bonini,bonini,emmanuelAxelle. - J'ai lu ce magnifique livre. Bravo Emmanuel, vous avez fait un travail formidable et on sent a travers vos pages toute l'estime et l'admiration que vous avez pour lui... comme nous ! On comprend mieux le personnage que l'on devinait dejà dans ses chansons. Une petite note : Alter veut dire ancien en yiddish et pas mojse, Moche étant Moïse (tiré de l'eau) en hebreux. Merci."

Commentaires

J'ai lu ce magnifique livre,Bravo Emmanuel vous avez fait un travail formidable et on sent a travers vos pages toute l'estimation et l'admiration que vous avez pour lui... comme nous!!!!

on comprend mieux le personnage que l'on devinait deja dans ses chansons.

Une petite note : Alter veut dire ancien en yiddish et pas mojse, Moche etant moise (tire de l'eau) en hebreux.

Merci.
Axelle.

Écrit par : Axelle | 01/01/2012

Je lis "un livre préfacé par Roman Romanelli et Maxime Le Forestier"

Roman Romanelli n'existe pas, même si c'est plutôt joli à lire et à dire.

Écrit par : Philippe Robin | 08/10/2013

Mea culpla, mon romantisme l'a emporté... il faut lire Roland Romanelli. Il en reste donc un sur deux. Merci pour votre message.

Écrit par : Ricochet | 08/10/2013

Les commentaires sont fermés.