06/01/2011

Deux, comme pour les lunettes

mml.jpg

(Pour lire l'article sur l'album "Bonjour Mireille", cliquez ici.)

Voici le troisième volet de cet album 33 tours "Bonjour Mireille" de 1971. Deux autres chansons de cet album font partie de vos favorites (C'était dimanche etQuand vient l'automne), mais au train où vont les choses, toutes les chansons devraient y passer. Pitié pour le webmaster ! Merci.

L'album "Bonjour Mireille" fait lui-même fait l'objet d'une appréciation unanime, ce qui est assez remarquable dans l'histoire du blog "Avignon". Ceci amène une question : pourquoi ces très belles chansons ne figurent-elles pas sur CD ou plus exactement, pourquoi cet album n'est-il jamais sorti sur CD ?

Les chansons à présent. Tout d'abord C'était dimanche , ou les illusions perdues. Petit suspens, qu'est-il arrivé exactement ? A entendre la musique j'imagine qu'un James Bond de quartier a séduit, puis détruit, le coeur de notre Mimi. Ah le salaud ! C'est Wolfgang qui va être heureux à la fin de cette chanson réaliste, car Piaf n'aurait pas mieux conclu le fait divers. 

Le légendaire lunatique que je suis avait mis comme seconde chanson On y revient toujours, une chanson qui semble s'adresser au fans de Mireille qui vont qui viennent, qui s'en vont, qui reviennent. En effet, avec le temps qui passe tout change de couleur, mais comme le dit la chanon, on y revient toujours et même longtemps après, le bonheur pouvant finir mais pas les souvenirs. N'est-ce pas un hommage indirect de Mimi au blog belge dont elle la fan numéro 1 ? Cet hommage m'a ému au point de me faire oublier que je l'avais déjà joint à une vidéo précédente : Il est trop tard.  J'aurais pu râler sec, mais je ne l'ai pas fait, préférent prendre mon courage à deux mains pour votre plus grand plaisir.

A présent que la vidéo est prête, vous pouvez écouter une autre chanson de "Bonjour Mireille" (1971) : Quand vient l'automne. Une chanson poétique s'il en est, car la saison sert de belle métaphore pour souligner la pérennité de l'amour sincère, vrai et fidèle. Peut-on encore vivre un tel amour à notre époque ? Я не знаю (je ne sais pas), mais si c'est le cas pour Mireille, nous savons enfin pourquoi elle fréquente assidument les pays de l'Est. Bien qu'elle soit souvent coupée en deux (sic Tu ne m'aimes pas), notre Mimi affirme aussi être toujours entière. Alors docteur, syndrome ou pas ? Diagnostic : Mireille, qui est déchirée entre la France et les pays de l'Est, est restée entière dans le coeur des fans. Mais revenons à Quand vient l'automne.  Ô temps, suspends ton vol, et vous heures propcice, suspendez votre cours .. voilà ce qu'à inspiré un certain lac au romantique Lamartine. Patricia Carli et Léo Missir ont plutôt été faire un tour du côté du bois de Boulogne pour s'inspirer des couleurs et impressions si chère à notre Barbara. Peut-être ont-il rencontré l'adorable Georgette Lemaire ou son coquin de pianiste... mais c'est Mimi qui a eu droit à leur poème : "Quand vient l'automne, mon coeur frissonne de te voir un jour partir et de ne pouvoir te retenir."

N.B. - Bien que la diction de Mireille soit parfaite, nos amis étrangers auront peut-être quelques difficultés à bien comprendre le texte (la qualité 33 tours n'est pas la qualité CD). Voyez plus bas la mention "pour lire la suite cliquez ici").

Bonne écoute... Ce vendredi je vais chez l'ophtalmo. "Vous avez de beaux yeux", m'a-t-il dit un jour" - "Vous aussi, vous avez de beaux yeux" lui ai-je répondu sur le ton de Mimi. Du coup il m'a invité à passer le voir dans une autre clinique dont les "instruments" seraient plus performants... Ceci pour vous rappeler que toute anecdote sur Mimi est bienvenue et peut vous faire gagner 1 CD si elle est choisie comme la meilleure ou la moins mauvaise de toutes. Date limite : 15 janvier. J'ai reçu trois envois pour l'instant... pas beaucoup de fans semblent avoir vu Mimi ces derniers temps...  

ligne rouge.jpg

la plume légère.jpg

Wolfgang. - Relire et surtout réécouter ces chansons, c'est vraiment un plaisir. Et dans les commentaires, on voit que d'autres pensent de la même façon. On regrette ne pas trouver les chansons sur CD - le mieux serait une réédition des albums originaux sur CD.
Je pense aussi à l'album qui en Allemagne est sorti sous le titre "Merveilleuse Mireille" avec des titres "C'est la vie, mais je t'aime", "Pour t'empêcher de me dire adieu", "Pardonne-moi ce caprice d'enfant", "Un jour viendra", "Les chateaux de sable" et d'autres titres qui restent toujours parmi mes chansons préférées, comme grand nombre des chansons du début de sa carrière.
Parfois c'est dommage de trouver un seul titre sur tel ou tel CD loin de leur "contexte" et un peu "perdu" parmi des chansons populaires comme "Acropolis adieu" ou d'autres "tubes" qui, souvent, n'ont pas la même qualité ou représentent un style tout à fait différent.
Jusqu'au jour de leur publication sur CD, il ne reste qu'à se (faire) "composer" des CD personnels avec les titres préférés et à espérer et à attendre leur sortie en CD. Donc à suivre... Amitiés.


Quand vient l'automne

(P. Carli / L. Missir)

Quand vient l'automne
L'arbre s'étonne
De voir ses feuilles partir
Sans pouvoir les retenir
Quand vient l'automne
Mon coeur frissonne
De te voir un jour partir
Et ne pouvoir te retenir

Ni les pluies de septembre
Les jours gris de novembre
Ni l'orage les nuages ne pourront jamais
Effacer tout l'amour que j'ai pour toi
Que j'aime toi que j'aime tant

Quand vient l'automne
Tout s'abandonne
Les fleurs vont bientôt mourir
Sans laisser de souvenir
Au vent d'automne
Qui tourbillonne
Le jour où tu partiras
Laisse-moi venir avec toi

Dans les plis de la terre
Dans le lit des rivières
Sous l'orage les nuages je suivrai tes pas
Là où tu iras j'irai avec toi que j'aime
Toi que j'aime tant

Commentaires

Il y a quelques temps que je ne vous ai donné des nouvelles de Duke, là je peux vous dire qu’il va bien, (il commence à râler) n’est-ce pas bon signe mesdames chez un homme !!! moi je crois que oui. Je souhaite et j’espère d’ici quatre ou cinq jours vous annoncer une très bonne nouvelle, alors mes amis croisons les doigts ensembles, j’essaye les doigts de pieds, mais je n’y arrive pas.

Je vous remercie encore mille fois bisous de nous deux


Atlantica

Écrit par : DUKE and ATG | 07/01/2011

Relire et surtout réécouter ces chansons, c'est vraiment un plaisir. Et dans les commentaires on voit, que d'autres pensent de la même façon. On regrette ne pas les trouver sur CD - le mieux serait une ré-édition des albums originaux sur CD. Je pense aussi à l'album qui en Allemagne est sorti sous le titre "Merveilleuse Mireille" avec des titres "C'est la vie, mais je t'aime", "Pour t'empêcher de me dire adieu", "Pardonne-moi ce caprice d'enfant", "Un jour viendra", "Les chateaux de sable" et d'autres titres qui restent toujours parmi mes chansons préférées, comme grand nombre des chansons du début de sa carrière. Parfois c'est dommage de trouver un seul titre sur tel ou tel CD loin de leur "contexte" et un peu "perdu" parmi des chansons populaires comme "Acropolis adieu" ou d'autres "tubes" qui souvent n'ont pas la même qualité ou représentent un style tout à fait différent.
Jusqu'au jour de leur publication sur CD il ne reste qu'à se (faire) "composer" des CD's personnels avec les titres préférés et à espérer et à attendre leur sorti en CD.
Donc à suivre....
Amitiés. W.

Écrit par : Wolfgang | 07/01/2011

Pouvoir réécouter des morceaux d'antan est un plaisir immense !

Écrit par : lunettes de soleil | 03/06/2013

Les commentaires sont fermés.