03/12/2010

Mireille et le pape Jean-Paul II (1983)

 jean-paul ii,1983,pape,festival chanson religieuse

jean-paul ii,1983,pape,festival chanson religieuse

HISTORICO43.jpgMireille Mathieu dans "Oui, je crois" (Jacqueline Cartier - Robert Laffont 1987) :

La rencontre la plus grande, la plus émouvante de toutes a été pour moi celle de Jean-Paul II. Le pape m'a reçue en audiance privée après le festival de la Chanson religieuse, le 14 novembre 1983. J'avais chanté Mille colombes, Santa Maria de la mer... Il m'a dit : "Vous êtes la chanteuse de l'amour et de la paix." 

Dans "Oui, je crois" je lis plus loin une petite contraction avec ce précède (p. 465). La question qui se pose dès lors : Mireille a-t-elle été reçue en audience privée par le pape le 13 ou le 14 novembre 1983 ? Qui mène l'enquête ?

Mais le seul objet, qui ne me quitte pas, est le chapelet que me donna le pape Jean-Paul II à l'issue d'une messe privée célébrée très tôt le matin, à laquelle assistaient quelques artistes, dont Ursula Andress.
Je n'avais pas dormi de la nuit, debout à 4 heures, pour être sûre d'être au rendez-vous pieux de 6 heures. J'avais sur la tête la mantille de dentelle noire qui avait été celle de la mamet. Après le service, Sa Sainteté nous reçut en audience privée. "Vous êtes la chanteuse de l'amour et de la paix... soyez bénie."
Le lendemain soir, j'étais l'invitée d'honneur du festival de la Chanson religieuse, ce 14 novembre 1983, qui se déroulait au Vatican même. Devant Jean-Paul II, j'ai chanté Mille colombes, Santa Maria de la mer et Un enfant viendra...

Source : "Oui, je crois" (J. Cartier, Editions Robert Laffont)

Les commentaires sont fermés.