24/02/2017

Un roman Harlequin

QLFC.jpg

RICORETROptf.jpgExtrait de "Que la fête continue"
Eddie Barclay
Editions Robert Laffont (1988)


eddy barclay,ricorétro,laffont,que la fête continue,1988,livreExtrait

L'artiste français qui marche le mieux en Chine (et dans le monde) c'est Mireille Mathieu. Notez que Mireille Mathieu a été une artiste Barclay parmi les plus importantes.
Et nous voià ce soir... chanterait Brel, nous voilà en train de parler de Mireille Mathieu, la petite d'Avignon venue tenter sa chance à Télé-Dimanche...
Mal fagotée, voûtée, sans grâce, un accent du Midi à couper au couteau, elle avait tout pour entrer dans la légende, les frères, les soeurs, le papa pauvre, la maman dévouée, Avignon, etc. Et je monte à Paris, j'ai le mal du pays. Mon idole ? c'est Piaf évidemment, j'ai un regard de biche sous la frange (soyeuse) de mes cheveux de brune... Et j'ai une très belle voix, vibrante, profonde, propre à émouvoir les foules... Elle les a bien émues en effet. Et nous avec, qui pressentions qu'on tenait là notre nouvelle Piaf puisque c'est ainsi qu'on la surnommée. Quand je dis "nous", c'est cette rafale de gens intéressés qui s'est abattue, tel un cyclone, sur la petite d'Avignon. Lucien Morisse (qui n'en ratait pas une) et un sacré malin du show-business, Johnny Stark, ex-imprésario de Johnny, et tours imprésario de Mireille. Sans oublier Maurice Siégel, qui lui aussi flairait les bonnes affaires. On aurait dit une mêlée de rugby, un soir de grand match, lorsqu'il y a de l'électricité dans l'air. Et du pognon ! Finalement, nous nous sommes sous mis d'accord : Stark serait son imprésario, Mireille signerait chez Barclay [Eddie Barclay], et Europe 1 [Lucien Morisse] en aurait l'exclusivité.

En fait, Mathieu n'était pas Piaf. Elle s'était présentée, morte de trac, face à Georgette Lemaire (que l'on comparait elle aussi à Piaf ; il n'y a qu'une seule Piaf, c'est Piaf !). Georgette Lemaire n'était pas une inconnue pour les professionnels, on l'avait entendue un peu partout en studio, et sur scène, vaguement... Mireille avait la fraîcheur, et chantait extraordinairement juste. De plus elle avait un joli visage et elle était docile, elle écoutait gentiment les conseils de Stark ou les miens, elle était travailleuse, avec une volonté de fer. Contrairement aux légendes qui ont la peau dure, elle n'a jamais enregistré la moindre chanson de Piaf pendant les cinq années où elle est restée chez Barclay. Elle a vendu des millions de disques, elle correspondait à un désir du public, un rêve absolu de midinette, être pauvre, devenir célèbre, faire vivre sa famille, ses treize frères et soeurs : un roman Harlequin.

Les commentaires sont fermés.