21/11/2013

Olympia 1965

1965,historico,sacha distel,dione warwick,olympia,henri byrs,charles aznavour,johnny stark 

HISTORICO43.jpgTous les débuts sont difficiles. C'est assez craintivement que Mireille se tient derrière le rideau de l'Olympia, le 28 décembre 1965, cinq semaines à peine après avoir été découverte au "Jeu de la Chance" (Télé-Dimanche).
Sacha Distel passe en vedette et assiste sa jeune "collègue" à faire les premiers pas dans le célèbre music-hall de Bruno Coquatrix.

(Photos : Dossier Ariola)

Extrait de "La véritable Mireille Mathieu" (Emmanuel Bonini) - Citation Danièle Lors (Marie-Claire)

L'Olympia !
Parce que Paris est l'épicentre, parce que c'est là que tout se passe, au fil des jours la pression monte et le Butch [n.d.r. Johnny Stark] se fait un sang d'encre. Fût-ce en lever de rideau, un passage chez Coquatrix revêtira toujours une influence stratégique que dix galas provinciaux en vedette. Cette première aventure de Mireille , boulevard des Capucines, dans le programme de Sacha Distel et Dione Warwick, a valeur de test pour la suite des bonnes affaires de "Pépé Jo". Sa pouliche ayant à concourir sans répertoire personnel, il puise dans celui de Piaf, suffisamment achalandé, et en extrait trois chansons : Je sais comment, Noël de la rue, L'Hymne à l'amour. Commencent alors les répétitions avec Henri Byrs, le pianiste attitré de Charles Aznavour. Elles vont bon train.  
[...]
Elle est entrée sur scène dans une mini robe de dentelle noire, à collerette, plus apeurée qu'un enfant grondé. Et puis, elle a relevé la tête. Et puis elle ouvre la bouche. Et puis, de ses lèvres, s'est élevé, venu on ne sait d'où, un chant qui n'avait pas de frontières.
 

1965,historico,sacha distel,dione warwick,olympia,henri byrs,charles aznavour,johnny stark
Mireille Mathieu et Sacha Distel chantent "Un homme et une femme" à la télévision
(FashionLiveTv - YouTube)
 

1965,historico,sacha distel,dione warwick,olympia,henri byrs,charles aznavour,johnny stark1965,historico,sacha distel,dione warwick,olympia,henri byrs,charles aznavour,johnny stark

Les commentaires sont fermés.