26/08/2016

Moscou - Festival des Musiques

3281449682_1_9_SO8A7imN.jpg

Mireille est l'invitée d'honneur du Festival des Musiques, pour la huitième fois consécutive, sur la Place Rouge à Moscou, les 2, 3 et 4 septembre 2016.

Le Festival «Spasskaya Bashnya»

La neuvième édition du Festival International de musique militaire «Spasskaya Bashnya» aura lieu du 27 août au 4 septembre 2016 à Moscou sur la Place Rouge.

Les meilleures musiques militaires Russes et étrangères, groupes folkloriques et les gardes d'honneurs de chefs d'état y prendront part. A la fin de chaque spectacle une musique unie, composée de tous les musiciens – 1500 personnes environ – entrera sur la Place Rouge pour jouer les accords finals accompagnée de feux d'artifices et de show de lumières sur la cathédrale de St Basile.

Comme les années passées, en 2016 le Festival coïncidera de nouveau avec la Fête de la ville de Moscou. Le premier jour, samedi, les musiques qui participent au Festival feront un défile le long de la rue Tverskaya, et dimanche elles donneront des concerts gratuits dans les parcs de la ville.  Comme de tradition, dans le cadre du Festival sur la Place Rouge sera élevé un manégé où les chevaliers de l'école équestre du Kremlin se produiront. Pour les petits spectateurs le projet «Spasskaya Bashnya pour les enfants» construira une ville des enfants où ils pourront participer à de nombreux divertissements tout en apprenant quelque chose de nouveau.

Vous pouvez suivre les nouveautés sur la vente des billets sur le site Kremlin-Military-Tatoo (cliquez ici). 

mouscou,russie,festival des musiques

12:01 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : mouscou, russie, festival des musiques |  Facebook |

25/08/2016

Jacqueline Pagnol - Hommage

jacqueline-pagnol13.jpg22 août 2016. - À 95 ans, Jacque­line Pagnol a rendu son dernier souffle, entou­rée de sa famille. Elle fut l'épouse de l'écri­vain et cinéaste Marcel Pagnol, auprès duquel elle va être enter­rée.

Une céré­mo­nie se tien­dra le vendredi 26 Août à 10h30 en l'église Saint Honoré d'Eylau à Paris puis au village de la Treille, où Jacque­line Pagnol va être enterrée aux côtés de Marcel Pagnol.

C’est une bien triste nouvelle que nous apprend l’écri­vaine Karin Hann. Spécia­liste de Marcel Pagnol et membre du jury du Prix Marcel Pagnol, l’au­teure française a révélé sur son compte Twit­ter le décès de Jacque­line Pagnol, épouse du regretté drama­turge. Une infor­ma­tion confir­mée par le petit-fils de l'actrice, qui a annoncé son décès ce lundi 22 août 2016, à Paris. Elle s'est éteinte à 95 ans auprès des siens.

Marcel Pagnol rencontre cette jolie jeune femme aux boucles lors d’un casting, auquel Jacque­line audi­tionne pour le rôle d’une lycéenne. Elle a alors 18 ans. Le long-métrage tombe à l’eau et tous deux ne se retrouvent que cinq ans plus tard. Elle fut sa muse, puis son épouse, malgré leurs 25 années de diffé­rence. “J'avais vingt-trois ans quand j'ai commencé à vivre avec Marcel, et je ne l'ai plus quitté, a-t-elle confié en 2011 au Figaro. J'ai choisi cette vie, près de lui, et je ne l'ai jamais regretté. Je n'ai plus fait autre chose qu'être à ses côtés, dans la vie quoti­dienne, bien sûr, mais aussi au cinéma, puisque je n'ai pratique­ment plus tourné que pour lui…”

Pour elle, il écrira le scéna­rio du film Manon des sources (1952). “C'était la plus belle des décla­ra­tions d'amour! Parce que Manon des Sources, c'était moi. J'avais raconté à Marcel qu'enfant, je gardais les chèvres de ma tante en Camargue. C'est pour ça qu'il m'a écrit ce rôle magni­fique de bergère”, avait-elle expliqué à Var Matin en 2013. Person­nage mythique qu’en­dos­sera ensuite Emma­nuelle Béart en 1986, sous la direc­tion de Claude Berri.

Née Jacque­line Bouvier, elle a vu le jour en 1920 à Ribaute-les-Tavernes dans le Gard. De son mariage avec Marcel Pagnol, elle a eu deux enfants, Frédé­ric et Estelle.

Source : Gala

 Pour voir le film "Manon des Sources", cliquez ici.

13:15 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : jacqueline pagnol |  Facebook |

Mille fois bravo (le 45 tours)

45 tours,mille fois bravo,priez pour moi,acropolis,adieu,automne,1971,barclay

Hugues B. - Pour moi, il est un des meilleurs 45 tours avec deux chansons incontournables : "Mille fois bravo" et "Priez pour moi". Quelle émotion, quelle force ! La chanson vedette, qui fut l'un des plus grands tubes de Mireille, est "Acropolis adieu", que je trouvais simplement gentillette à l'époque. Je me rappelle que ma mère adorait cette chanson. Moi c'était l'amour trahi, l'amour absolu qui m'emportaient et Mireille était sublime sur "Mille fois bravo" et sur "Priez pour moi". De quoi faire regretter un peu plus qu'il n'y ait pas d'intégrale.

45 tours,mille fois bravo,priez pour moi,acropolis,adieu,automne,1971,barclay

"Mille fois bravo" est le 20e super 45 tours de Mireille Mathieu chez Barclay (réf. 71.470M).
Il est sorti en 1971.

Orchestre sous la direction de Christian Gaubert*, Christian Bruhn** et Ivan Jullien***

Face A

Mille fois bravo (Dousset/Bracardi) 3'04 *
Priez pour moi (Dousset / Gaubert / Pratx) 2'37 * 

Face B

Acropolis adieu (Desage / Buhn) 3'24 **
Quand vient l'automne (Carli / Missir) 2'10 ***

Prise de son : Francis Miannay
Photo recto : U; Skoruppa-Bunte
Photo verso  : A. Marouani
Producction-Mondial-Télé-Show

mayerling,bal,cour,vienne,violons 

Deux grands succès : "Mille fois bravo" et "Acropolis adieu".
"Priez pour moi" (face A) et "Quand vient l'automne" (face B) n'ont pas connu de
succès commercial bien que les deux titres soient appréciés par le fans.
Sauf erreur, ces deux chansons de la face B n'existent pas sur CD.

01:42 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : 45 tours, mille fois bravo, priez pour moi, acropolis, adieu, automne, 1971, barclay |  Facebook |

22/08/2016

Ce lundi 22 août, cérémonie à Avignon

MM ENDDL AV.jpg

(Pour entrer dans le site Aujourd'hui je reviens, cliquez sur l'image.)

Ce lundi 22 août 2016, à 19 heures, en l'église Notre-Dame de Lourdes, dans le quartier de la Croisière, toute la famille Mathieu (qui célèbre ici ses défunts chaque année) était réunie autour du père Gabriel pour une messe particulière. Mireille y a présenté une œuvre religieuse qu'elle a financé, et qu'a réalisé l'artiste Marina, basée à Morières. Son Christ Pantocrator, niché à huit mètres de hauteur est, selon Mireille, d'un talent et d'un travail extraordinaire. Une plaque commémorative en l'honneur de la maman de Mireille Mathieu a également été installée en l'église, à droite de la Vierge. (D'après un article de 'La Provence")

13576672_1694292380832165_843043027667450990_o.jpg

13528880_1694292244165512_8988022535245195423_n.jpg

13612199_1694863987441671_7377820818673944036_n.jpg

Source : Catéchisme pour adultes Avignon

113439037_1694292514165485_4928333487250828880_n.jpg

09:21 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) |  Facebook |

21/08/2016

Coup de chapeau

100_0977b.jpgJuillet 2016 - Coup de chapeau à Mireille Mathieu par  Philippe Laxague, présentateur de l'émission "Croisière romantique" (RADIO PLURIEL).

Mireille Mathieu est une chanteuse de variétés française née le 22 juillet 1946 à Avignon (Vaucluse).

Elle est la fille de Roger et Marcelle Mathieu et l’ainée de quatorze enfants. Son père était maçon tailleur de pierre. A l’âge de quatorze ans, pour aider sa famille, Mireille commence à travailler dans une usine d’enveloppes.

Dès son enfance, la petite Mireille s’éveille à la chanson. Son père qui a une voix de baryton est fan d’opéra et de grandes voix. C’est en entendant Edith Piaf que Mireille rêve de devenir chanteuse. Avec obstination, elle se présente en 1962 au concours « On chante dans mon quartier » organisé par la mairie d’Avignon. Elle finit deuxième juste derrière Michèle Torr. Elle remporte avec succès ce concours en 1964 avec « La vie en rose ». Cette chanson d’Edith Piaf est sa chanson fétiche qu’elle interprète toujours avec bonheur sur scène. Raoûl Colombe, alors adjoint au maire d’Avignon, décide de soutenir la vocation de la jeune Mireille. Avec l’accord de ses parents, il la fait participer à de nombreux galas locaux et l’inscrit au fameux « Jeu de la Chance », le télé-crochet de l’émission « Télé Dimanche » de Raymond Marcillac qui la révèle au public le 21 novembre 1965.

Johnny Stark la remarque et, flairant tout le potentiel de cette jeune fille d’Avignon, à la voix puissante et pure, lui propose un contrat. Il va se consacrer entièrement à la carrière de Mireille. Johnny Stark va imposer à la jeune chanteuse un rythme de travail très dur. Le succès arrive très vite, d’abord en France, puis, rapidement, à travers le monde.

2171091433_1.jpgMireille Mathieu fait ses débuts sur scène à l’Olympia en décembre 1965 en lever de rideau de Dionne Warwick et Sacha Distel. Dès 1966, elle retrouve l’Olympia mais cette fois en vedette. Elle est accompagnée par Paul Mauriat et son orchestre. Elle interprète sur scène ses tous premiers succès : « Mon crédo », « Qu’elle est belle » sans oublier « Viens dans ma rue ». Ses ventes de disques sont phénoménales pour l’époque. Le succès de Mireille en France est immense et dépasse rapidement les frontières et dès 1966, elle participe à l’émission « Ed Sullivan Show » aux Etats-Unis.

Maurice Chevalier devient son parrain dans le métier et lui prédit une brillante carrière. Le cinéaste et documentariste François Reichenbach tourne « Le Conte de fée de Mireille Mathieu » qui est diffusé fin 1966 à la télévision française. Ce film montre en particulier sa rencontre avec Maurice Chevalier et son premier voyage aux Etats-Unis.

En 1966, elle enregistre « Paris en Colère » une chanson écrite par Maurice Vidalin sur une musique de Maurice Jarre pour le film de René Clément « Paris brûle-t-il ? ». La chanson est, dès sa sortie, un immense succès et reste associée symboliquement à la libération de Paris.

En 1967, Mireille Mathieu enregistre l’adaptation française de « The last waltz » un succès d’Engelbert Humperdinck. La chanson devient « La dernière valse » en français et lui ouvre les portes des charts du Royaume-Uni et l’honneur de participer pour la première fois au gala « Royal Performance » devant la reine Elizabeth II. Mireille aura l’honneur de s’y produire deux autres fois au cours de sa carrière.

A la fin des années 1960, Mireille se produit très régulièrement au Royaume-Uni, au Canada ainsi qu’aux Etats-Unis.

Après de nombreux succès en français tels « J’ai gardé l’accent », « La première étoile », Mireille se fait connaître du public allemand en 1969 avec « Hinter den Kulissen von Paris ».

1235072124.jpgDurant toutes les années 1970, Mireille Mathieu enregistre d’énormes succès en allemand avec la collaboration de Christian Bruhn. Quelques-uns de ses succès allemands sont également des tubes en France et dans d’autres pays tels : « Accropolis Adieu » (1971) ou bien encore « Mille colombes » (1977) et « Santa Maria de la mer » (1978) enregistrés avec le concours des Petits Chanteurs à la Croix de Bois. La chanson « La paloma adieu » restera pendant 27 semaines classée dans les charts allemands et atteindra même la première place des ventes de disque en Allemagne en 1973.

C’est à Mireille Mathieu que Francis Lemarque et Georges Coulonges font appel pour interpréter la chanson titre de leur fresque musicale sur Paris, « Paris Populi ». En 1973 deux réalisateurs français la sollicitent pour apparaître dans leurs films : Jacques Demy la filme à Bobino chantant « Mon Paris », sur une musique de Michel Legrand, devant Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni dans « L’évènement le plus important depuis que l’homme a marché sur la Lune » et Claude Lelouch lui offre une apparition dans son film « La bonne année » avec Françoise Fabian et Lino Ventura.

coup de chapeau,biographieLa collaboration entre Francis Lai et Mireille Mathieu date de 1966 alors qu’il était son accordéoniste avant le succès mondial de « Un homme et une femme », chanson interprétée par Nicole Croisille et que Mireille a également contribué à populariser. Francis Lai a composé pour Mireille plus d’une trentaine de chansons dont « C’est ton nom » (1966), « Je t’aime avec ma peau » (1978), « T’aimer » (1986), « La vie n’est plus la vie sans nous » (2002), ou encore « Un peu d’espérance » (2005). Mais c’est « Une histoire d’amour » (1971), sa création en français de la chanson du film « Love Story » qui est leur plus grand succès en commun. Cette chanson, dont les paroles sont de Catherine Desage, a en effet été classée parmi les 100 plus grands succès français des cinquante dernières années.

En 1974, Mireille enregistre en français et italien « Mireille Mathieu chante Ennio Morricone ». Mireille est la seule, avec la chanteuse italienne Milva, à avoir eu les honneurs d’un album complet avec Ennio Morricone qui lui a écrit deux chansons originales.

Mireille connaît de nombreux succès populaires notamment avec la chanson « Tous les enfants chantent avec moi » écrite par Eddy Marnay sur une musique de Bobby Goldsboro. En 1977, elle enregistre « Le silence » et « Le strapontin » écrites par Serge Lama et Claude Lemesle sur une musique d’Alice Dona. De grand succès anglo-saxons sont adaptés spécialement pour elle tels « A Blue Bayou » (1978) de Roy Orbison et « Une femme amoureuse (Woman in love) » (1980) de Barbra Streisand.

33MMPARICO.jpgEn 1979, Mireille Mathieu enregistre deux albums (en français et en anglais) avec Paul Anka. Elle interprète sur scène ou dans les shows de Maritie et Gilbert Carpentier les succès de comédies musicales américaine comme « Over the Rainbow », « La chanson du Trolley », « People » ou « Sweet Charity ».

Au début des années 1980, Mireille Mathieu parcourt le monde et chante en Allemagne, au Japon, au Canada, au Mexique ou bien encore au Carnegie Hall de New York. Mireille est sollicitée à diverses occasions. En 1981, elle enregistre « Bravo tu as gagné », l’adaptation de « The winner takes it all », un des grands succès du groupe Abba. En 1983, c’est en duo avec Patrick Duffy, qu’elle interprète « Together we’re strong ». Au cours d’un « Grand Echiquier » de Jacques Chancel, elle chante en duo avec Placido Domingo « Tous mes rêves » composé par Michel Legrand, sur des paroles de Jean Dréjac. C’est à ce moment là qu’elle débute une longue collaboration avec Janine Reiss, répétitrice de chant d’Opéra qui lui permet de renforcer sa maîtrise vocale.

En 1986, après 13 ans d’absence, elle effectue un retour sur scène à Paris au Palais des Congrès pour ses vingt ans de carrière.

mm jc.JPGLa fin des années 1980 est marquée par une tournée en Chine en 1986 et une autre en URSS en 1987 au cours de laquelle elle est accompagnée par les Chœurs de l’Armée Rouge. En 1986 également, elle chante la chanson officielle de la France pour le centenaire de la Statue de la Liberté en duo avec Andy Williams à New York devant les présidents Ronald Reagan et François Mitterrand. En 1987, Jacques Chancel lui consacre un « Grand Echiquier » spécial où elle interprète plusieurs mélodies classiques. Cette même année, Jacqueline Cartier lui rédige sa première autobiographie « Oui, je crois ».

En 1988, Mireille enregistre la chanson « L’enfant que je n’ai jamais eu ».

Le 24 avril 1989, elle perd son imprésario Johnny Stark. Elle lui rend hommage avec un album intitulé « L’américain » qui sort en fin d’année. Sur ce disque figure également le titre « Je suis née pour chanter » composé par Yves Duteil.

En 1990, Mireille chante à nouveau sur la scène du Palais des Congrès. Elle reprend le chemin des studios et enregistre en 1991 un album avec un dessin original de Jean Marais dans lequel figure la chanson « L’amour viendra » sur le thème du film « Autant en emporte le vent ». En 1993, elle enregistre « Mireille Mathieu chante Piaf ». En 1995, à l’occasion de ses 30 ans de carrière sort « Vous lui direz ».

En novembre 1996, c’est sur la scène de « l’Universal Amphithéâtre » à Los Angeles qu’elle donne un concert unique. Mireille est salué par la critique américaine qui la compare à Edith Piaf et Judy Garland.

En décembre 1998, Mireille se produit à Paris sur la scène de l’Olympia.

En août 2004, à l’invitation de Bertrand Delanoé, maire de Paris, Mireille interprète « Paris en colère » dans un spectacle marquant le 60ème anniversaire de la libération de Paris mis en scène par Jérôme Savary.

En avril 2005, elle sort un coffret réunissant ses plus grands succès. En mai 2005, elle se produit sur la Place Rouge à Moscou dans le cadre des cérémonies de célébration des soixante ans de la victoire des alliés sur l’Allemagne.

OlympiaRicochet.jpgEn septembre 2005, elle enregistre « Une place dans mon coeur » extrait de son 38e album en français.

En novembre 2005, Mireille fête ses quarante ans de carrière à l’Olympia. Elle y reçoit des mains du directeur de l’Olympia et au nom de la SACEM et de l’ensemble de la profession un « disque de rubis », créé uniquement pour elle, récompensant 122 millions d’albums vendus dans le monde depuis ses débuts. Après l’Olympia, Mireille part en tournée en France avec un passage en Suisse.

En 2006, Mireille offre un beau cadeau à ses fans avec la sortie d’un double cd « Films & Shows » réunissant de grands standards de musiques de films ainsi que des chansons inédites créées pour ses shows télévisés produits par Maritie & Gilbert Carpentier.

En janvier 2007, elle est l’invitée d’honneur d’un show télévisé allemand durant lequel lui est remis le prix de la meilleure chanteuse internationale en Allemagne pour l’année 2006. En novembre 2007, elle chante en Russie à Saint-Pétersbourg pour la fête nationale russe devant 12 000 personnes.

En 2008, Mireille effectue une tournée en Allemagne.

En septembre 2009, Mireille retrouve à nouveau le public russe à Moscou sur la Place Rouge devant 20 000 personnes et part ensuite pour l’Allemagne pour la promotion de son nouvel album composé de 14 nouvelles chansons.

En 2010, Mireille chante en Allemagne, en Autriche, au Danemark sans oublier la Russie, ou encore la Pologne.

En 2011, elle se produit à Moscou ainsi qu’en Lituanie et Estonie.

En octobre 2012, Mireille a réédité un album hommage à Edith Piaf en ajoutant deux titres qu’elle n’avait pas encore enregistrés « A quoi ça sert l’amour » et « La goualante du Pauvre Jean ».

51ETdb+1PSL.jpgPour fêter ses 50 ans de carrière, début octobre 2014, est sorti un album de 3 disques « Une vie d’amour » composé de ses plus grands succès (dont certains jamais réédités en cd) et de quatre nouvelles chansons. Les 24, 25 et 26 octobre 2014, Mireille s’est produite sur la scène de l’Olympia avant d’effectuer une tournée dans toute la France.

Le 11 octobre 2014, Stéphane Bern a consacré une soirée à Mireille sur France 2 avec son émission « C’est votre vie ».

Mireille a retrouvé son public allemand et autrichien en mars 2015 pour une nouvelle tournée triomphale.

En juillet 2015, Mireille s’est produite à Byblos au Liban devant une public heureux de la retrouver 41 ans après son premier concert dans ce pays.

Fin 2015 est sorti son album « Mireille Mathieu chante Noël » où l’on retrouve 18 succès de Noël déjà enregistrés par Mireille dont un titre inédit « La colombe de Noël » ainsi que « Petit papa Noël » en duo avec Tino Rossi.

003cef82.jpgPour le plus grand plaisir de ses admirateurs, Sony Music a réédité, en avril dernier en coffret collector « Mireille Mathieu chante Ennio Morricone » sorti en 1974.

Mireille retrouvera son public sur scène en octobre prochain. Elle se produira à Bratislava le 14 octobre et à Prague le 16 octobre. Elle chantera également en Pologne les 18, 20 et 22 octobre prochains.

Cette année, Mireille a perdu sa maman Marcelle à l’âge de 94 ans. Le 22 août prochain, la chanteuse sera présente, entourée de sa famille, à la cérémonie d’inauguration d’une peinture du christ en l’église de Notre Dame de Lourdes à Avignon.

Mireille a enregistré plus de 1 200 chansons en 9 langues (français, allemand, anglais, espagnol, italien, russe, finnois, japonais, chinois). Mireille est une des rares artistes française à être connue aux quatre coins du monde. Elle a vendu à ce jour 130 millions d’albums et de plus de 55 millions de simples dans le monde. Bien que discrète en France, elle reste une artiste populaire qui a su fidéliser son public au delà des modes et ce depuis plus de 50 ans.

rubon205.jpg

22:49 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : coup de chapeau, biographie |  Facebook |

19/08/2016

Who's who ?

guy drut,1977,hélène martini

Mireille Mathieu et Guy Drut - Paris, 13 janvier 1977

Madame Martini a réuni tous ses amis pour fêter le Nouvel An russe dans les célèbre
restaurant "Rapoutine". Les invités parmi lesquels on reconnaissait Mireille Mathieu,
Annie Cordy, Mort Schumann, M. Peyrefitte, et bien d'autres personnalités, ont tous passé
une folle soirée, sous des amoncellements de guirlandes et de confettis.

Guy Drut, né le à Oignies, dans le Pas-de-Calais, est un athlète français devenu
homme politique et membre du Comité international olympique.
Wikipédia

guy drut,1977,hélène martiniHELENE de CRESSAC est née en Pologne. Son père est fusillé par les allemands durant la guerre et sa mère meurt dans un bombardement. A la libération elle débarque à Paris, travaille comme manœuvre et réussit à être engagée aux Folies Bergère.
La chance alors lui sourit : elle gagne 3 millions de francs à la loterie nationale, fait la connaissance de Nachat Martini, né en Syrie en 1910, avocat, professeur de droit et agent secret ayant été obligé de s'exiler en France en 1947. Nachat Martini possède des cabarets à Pigalle.
Hélène Martini, s'occupe des costumes et de la chorégraphie avec un certain talent artistique. Après la mort de son mari le 21 decembre 1960, c'est elle qui est à la tête de ces boites de nuit. Elle a alors trente-cinq ans et sait faire prospérer son héritage; en 1967 son autorité s'étend à Pigalle (le Pigall's, les Folies Pigalle, le Sphynx et le Narcisse, le Fifty-Fifty) mais aussi hors de ses frontières avec la comédie de Paris et les Bouffes-Parisiennes, un grand garage rue de Berri, les cabarets L'aiglon, le Schéhérazade, le Raspoutine, le Palladium et le Bataclan à Genève.

Source : Cabarets-world

00:28 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : guy drut, 1977, hélène martini |  Facebook |

18/08/2016

Mireille Mathieu - Concerts 2016/2017

concerts,2016,2017

09:49 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : concerts, 2016, 2017 |  Facebook |

16/08/2016

Mireille Mathieu à St-Tropez

Mireille-Mathieu_max1024x768.jpg

Mireille Mathieu a profité du weekend du 15 août pour aller passer quelques jours à Saint-Tropez.
Elle y était vêtue d'une robe des plus originales.

Mireille Mathieu est une légende de la chanson française. A 70 ans, celle dont la carrière l'emmène encore aux quatre coins du monde en plus de 50 ans a profité du weekend du 15 août pour passer du bon temps à Saint-Tropez. L'occasion d'offrir aux photographes des clichés où elle porte une robe, et surtout un chapeau assez original.

Mireille-Mathieu_max1024x7683.jpgLa chanteuse à la légendaire coupe au bol a déjeuné dimanche 14 août au Club 55, une des adresses emblématiques de la cité tropézienne. Elle s'y est rendue entourée de quelques amis et si elle comptait être incognito, c'est raté. La "faute" à une tenue d'une blancheur immaculée qui aurait eu toute sa place dans les fameuses soirées d'Eddy Barclay. Une tenue surprenante pour Mireille Mathieu, elle qui est toujours vêtue de noir lors de ses concerts.

Si le haut brodé est aussi joli que sophistiqué, c'est son chapeau et surtout l'énorme voile qui entoure son visage qui est insolite. Mireille Mathieu ressemble plus à une apicultrice ou à une mariée voilée se rendant vers l'autel qu'à une vacancière qui se rend au restaurant. Où une manière d'éviter les moustiques si Zika arrivait en France, qui sait...

Quoi qu'il en soit, Mireille Mathieu va bientôt reprendre ses tours de chant. Malgré son âge et la perte récente de sa mère, elle court toujours le monde pour des tournées et ses fans restent très présents autour d'elle.

Source : Télé Star - P.M. Leprovost
Photos : Didier Ferey / KCS presse

23:12 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : st-tropez, 2016, vacances |  Facebook |

L'amour est passé (le 45 tours)

Sans%20titre%206.jpg

"L'amour est passé" est le neuvième 45 tours EP Barclay de Mireille Mathieu.
Il est sorti en 1968, réf. 71.277M.

Mireille Mathieu y est accompagnée par les orchestres de Les Reed* et Paul Mauriat**.

Face A
L'amour est passé* (P. Michelangeli - Les Reed) 3'03
Cent fois ma vie** (H. Giraud - Jean Broussolle) 2'23

Face B
Una Canzone** (A. Pascal - F. Bracardi) 2'35
A force de rêver** (Pierre-André Dousset - Christian Gaubert) 2'33

Direction musicale : Paul Mauriat
Ingénieur du son : G. Lehner
Réalisation artistique : G. Côte
Photos : Hugues Vassal

mayerling,bal,cour,vienne,violons 
A la fin de l'année 1966, à vingt ans seulement, Mireille Mathieu est devenue la
chanteuse préférée des Français, d'une certaine France traditionnelle. Il y a tant de
fraîcheur dans ce petit être. Tant de beauté, de jeunesse, d'innocence, qu'elle devient
comme une eau de source (Maurice Chevalier). Cette eau de source va enregistrer
d'innombrables chansons qui donneront beaucoup de tubes.

(Sources : Fabuleuses années 60-70 ; le 45 tours) 

u

11:47 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) |  Facebook |

11/08/2016

Biarritz : le Miramar de Mireille Mathieu

2462010_911_stark_800x633p1.jpgLa chanteuse a ses habitudes dans la cité biarrote. Une histoire d’amour qui dure toujours

Elle est une habituée. Une inconditionnelle. Chaque année depuis 1988, Mireille Mathieu séjourne à l'hôtel Miramar, bulle dans la thalasso de l'hôtel. Promène ses guêtres sur la promenade. Son visage barré par d'imposantes lunettes de soleil. Que sait-on de ses séjours ? Rien. Des bribes. Un halo de mystère entoure ses vacances.

Flash-back. Nous sommes en 1966. De Gaulle est à l'Élysée, Pompidou à Matignon. La jeune Mireille Mathieu s'apprête à fêter ses 20 ans. Elle est à Biarritz. C'est la première fois. Les photos la montrent tour à tour jouant avec des enfants, tenant un singe dans ses bras.

Ses 20 ans dans un palace

Depuis novembre 1965 et sa première apparition à la télévision, elle est la jeune fille qui monte. Une ascension fulgurante. L'Olympia en décembre 1965. Un premier succès avec le titre "Mon credo". Son premier 45 tours se vend à plus d'un million d'exemplaires en seulement quelques mois.

Le 22 juillet 1966, c'est dans le restaurant d'un palace de Biarritz qu'elle s'apprête à souffler ses 20 bougies. Johnny Stark son impresario est là. Jacques Dutronc, en tournée dans la région, se dandine. Quelques heures plus tôt, elle a été invitée à se produire en public aux côtés de Christophe et d'Hervé Villard. L'invitation était lancée par Eugène Vallanet, personnage incontournable dans la région. Il deviendra son ami.

Monique, son inséparable

biarritz,miramar,vacancesSon histoire biarrote débute. Elle revient régulièrement. En 1973, c'est elle que l'on retrouve sur la plage. Sourire aux lèvres. Maillot noir une pièce. Casquette vissée sur la tête. Elle tient la main de Monique, l'amie fidèle qui l'accompagne à chaque séjour basque [voir la précision plus bas]. "Emmène-moi demain avec toi" est en boucle sur tous les transistors. Et la chanteuse apparaît rayonnante. Une image à peine écornée par un jet de tomates lors de la Fête de l'Humanité en septembre 1972.

Quinze années s'écoulent. En 1988, André Gaüzère est derrière les fourneaux du restaurant de l'hôtel Miramar, passé depuis sous pavillon Accor. Il développe une cuisine diététique, subtile et appréciée. Mireille Mathieu y séjourne pour la première fois. Depuis, la thalasso de l'hôtel est un incontournable de son calendrier.

Biarritz, Miramar, vacancesQue fait-elle pendant ses séjours ? Difficile à dire. Évoquer ses vacances, c'est aussitôt se confronter à un mur de silences. Deux, trois choses égrenées de-ci de-là : le dimanche, très pieuse, Mireille Mathieu se rend à Lourdes. Elle a longtemps fait un crochet par Nay où vivait son vieil ami, Eugène Vallanet. L'après-midi, elle se promène le long de la côte. Jusqu'en 2007, elle profitait de son passage en ville pour saluer Jacques Martin venu se retirer à l'Hôtel du Palais.

Le 22 juillet dernier, la chanteuse a eu 70 ans. Endeuillée par la perte récente de sa mère, elle n'a pas souhaité le fêter. La lettre que lui a adressée Poutine a enflammé les réseaux sociaux, lançant la polémique. 1966-2016. Un autre temps, une autre époque.

Sources : Article paru dans l'édition Pays basque du mardi 9 août 2016  - Martine Le Gohébel et proposé par le site "Aujourd'hui je reviens".

biarritz,miramar,vacancesPrécisions apportées par le site Aujourd'hui je reviens : 

*  Le "Sud Ouest" parle de Monique en indiquant "l'amie". Il s'agit bien évidemment de Monique (Matite), la soeur de Mireille.
* Mireille venait déjà à Biarritz depuis 1966 pour y faire des galas et profiter de la plage avant ses concerts comme le montre la photo plus haut (31 juillet 1973), mais c'est depuis 1988 qu'elle y a pris ses habitudes. Avant, Mireille allait généralement se reposer à Quiberon.   

biarritz,miramar,vacances

16:25 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (2) | Tags : biarritz, miramar, vacances |  Facebook |

10/08/2016

Mayerling (le 45 tours)

mayerling,bal,cour,vienne,violons

"Mayerling" est le onzième 45 tours EP Barclay de Mireille Mathieu.
Il est sorti en 1968, réf. 71.305M.

Arrangements et direction musicale : Christian Gaubert et son Grand Orchestre Viennois.

Face A
Mayerling (J. Plante - F. Lais) 3'03
Le grand bal (version instrumentale Francis Lai) 2'10

Face B
Les violons de Vienne (J. Plante - F. Lai) 2'36
Valse à la cour (version instrumentale Francis Lai) 3'07

Direction musicale : Paul Mauriat
Ingénieur du son : Gerhard Lehner
Réalisation artistique : Gérard Côte
Dessin recto : Vanni Tealdi
Photo verso : Hugues Vassal

La chanson "C'est à Mayerling" a connu un grand succès.
La très belle chanson "Tous les violons de Vienne" a été bien accueillie, mais 
est restée dans l'ombre du titre principal qui avait un éclat particulier.
Les deux autres titres du disque sont instrumentaux : "Le grand bal" "Valse à la cour".
Ce 45 tours est donc consacré entièrement au film franco-britannique de Terence Young, dont
les acteurs principaux sont Catherine Deneuve, Omar Sharif, Ava Gardner,
James Mason et Geneviève Page.

"Mayerling" retrace la tragique histoire d'amour de l'archiduc Rodolphe d'Autriche et
sa maîtresse Marie Vetsera.

mayerling,bal,cour,vienne,violons

mayerling,bal,cour,vienne,violons

mayerling,bal,cour,vienne,violons

mayerling,bal,cour,vienne,violons

10:01 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : mayerling, bal, cour, vienne, violons, discorico |  Facebook |

09/08/2016

MUSICORAMA - 14 décembre 1966

musicorama,1963,1964

musicorama,1963,1964

Musicorama est le nom d'un spectacle musical présenté le plus souvent à l'Olympia de Paris, entre 1957 et 1974, organisé et diffusé par Europe 1. Il accueille des grands noms de la chanson française et de nombreux représentants des variétés internationales.

Le tour de chant est retransmis sur Europe 1, soit en direct, soit en différé, en partie ou dans son intégralité.
Exceptionnellement, le Musicorama de Johnny Hallyday en novembre 1967, est organisé à sa demande au Palais des sports de Paris, au grand dam de Bruno Coquatrix qui se retire du projet.

La programmation musicale est d'abord assurée par Bruno Coquatrix, Lucien Morisse et Pierre Delanoë (directeur des programmes de 1955 à 1960), puis par Jean-Michel Boris et Christian Brunet.

Mireille Mathieu y a participé en 1966 selon l'article ci-dessus. Si vous en savez plus au sujet de la participation de Mireille, n'hésitez pas à le faire savoir par courrier ou via les commentaires.

Source : Wikipédia

08:43 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : musicorama, 1963, 1964 |  Facebook |

08/08/2016

Echo Actualités

echo actualité,1968,presse

Echo Actualités - Janvier 1968

00:31 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : echo actualité, 1968, presse |  Facebook |

06/08/2016

Mon impossible amour - Le 45 tours

mm 45 tours Mon imp. am..jpg

mon impossible amour,45 tours,barclay, discorico

Mon impossible amours est le 15e 45 tours EP Barclay de Mireille Mathieu.
Il est sorti en 1969.

"Toi, moi, nous", "Pour deux cœurs qui s'aiment" (face A)
"Monsieur Lilas", "Mon impossible amour" (face B)
 
MM est accompagnée par J.C. Vannier - C. Bolling - C. Gaubert (direction musicale)
Les photos sont de B. Leloup (s.l.c.)

Ces chansons se trouvent également sur le 33 tours "Mireille Mathieu Olympia" contenant
les célèbres dessins d'Aslan et enregistré en studio.

Je n'ai  trouvé aucun de ces enregistrements studio sur mes CD et c'est bien dommage. Abilène Disc nous propose beaucoup de compilations qui bien souvent, hélas, reprennent les mêmes titres. Espérons que les chansons de ce 45 tours sortiront bientôt des oubliettes de manière à remplacer favorablement les chansons reprises systématiquement - et parfois sans raison - sur tous les "Best of".

Mon impossible amour, 45 tours, Barclay

A noter qu'en 2015, Abilene Disc a uni sur CD (2 disques) les concerts Olympia de Mireille Mathieu de 1967 et 1969. L'album est également intitulé "Mireille Mathieu Olympia" (voir plus bas). A la différence de l'album studio de 1969, l'enregistrement est public et propose 16 chansons au lieu de 12. Toutefois on n'y trouve pas "Toi, moi, nous" et "Pour deux cœurs qui s'aiment".   

Mon impossible amour, 45 tours, Barclay

12:16 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : mon impossible amour, 45 tours, barclay, discorico |  Facebook |

05/08/2016

1966 - The Fabulous French Singing Star

discorico,1966,fabulous,french,singng star,33 tours,je veux,jack hobson,je suis là,merveilleux,quelque chosediscorico,1966,fabulous,french,singng star,33 tours,je veux,jack hobson,je suis là,merveilleux,quelque chose

 

En 1966, le premier 33 tours de Mireille Mathieu "En direct de l'Olympa" a connu une version américaine sous le titre "The Fabulous New French Singing Star".

Les deux albums nous offrent douze chansons, à la différence que l'album français (Barclay) contient "Celui que j'aime", "Est-ce que tu m'aimeras", "Un homme et une femme" et "Et merci quand même" ; l'album américain (Atlantic) : "Quelque chose de merveilleux", "Je suis là", "Mr. Jack Hobson" et "Je veux".

Une version israélienne proposait les mêmes titres que l'album Atlantic, mais avec une photo différente ; idem pour le "UK pressing on FONTANA".

Les quatre chansons absentes sur l'album français sont reprises dans la vidéo plus bas. Je ne pense pas qu'elles aient jamais figuré sur une compilation ou un quelconque 45 tours. Who knows ?

discorico,1966,fabulous,french,singng star,33 tours,je veux,jack hobson,je suis là,merveilleux,quelque chose

discorico,1966,fabulous,french,singng star,33 tours,je veux,jack hobson,je suis là,merveilleux,quelque chose

ligne rouge.jpg

mm4s copie copie.jpg

04/08/2016

Premiers 33 tours et 45 tours en 1966

 discorico,historico,disque,cd,33 tours

discorico,historico,disque,cd,33 toursMireille sort son premier 33 tours, "En direct de l'Olympia", chez Barclay. Paul Mauriat s'était chargé des arrangement musicaux des douze chansons. Il dirigeait également l'orchestre. Il s'agit d'un enregistrement en studio.
A présent que les platines vinyle reviennent en force, Abilene Disc nous aurait fait un beau cadeau en rééditant cet album historique à l'occasion du 50e anniversaire de sa sortie.  

FACE 1

Mon Credo
(A. Pascal - P. Mauriat)
Celui que j'aime
(Charles Aznavour)
Est-ce que tu m'aimeras
(J.- L. Chauby - B. du Pac)
Pourquoi mon amour
(A. Pascal - P. Mauriat)
Le funambule
(Jacques Plante)
Et merci quand même
(Chaumelle - B. Kesslair)

FACE 2

Viens dans ma rue
(A. Pascal - P. Mauriat)
Un homme et une femme
(P. Barouh - F. Lai)
Ne parlez plus
(Jil - Jan)
C'est ton nom
(F. Dorin - F. Lai)
Ils s'embrassaient
(S. Lebrail, G. Magenta)
Qu'elle est belle
(P. de la Noë - Ahlert - Snyder - Gérald)

ligne rouge.jpg

discorico,historico,disque,cd,33 toursQu'il est loin le temps où Mireille m'a fait sa première dédicace et donné les "grosses bises à l'entrée de l'Ancienne Belgique de Bruxelles. Je l'avais attendue avec impatience, tout nerveux d'avoir croisé Michel Delpech qui rêvait probablement de sa Laurette chez qui c'était si bien, chez qui c'était si chouette.
Sorti en 1966 ce premier 33 tours était une petite perle que je n'aurais échangée contre rien au monde. Qu'il en a fait des tours sur ma platine ce vinyle !
A l'époque, Mireille passait souvent à la radio, notamment dans "Salut les Copains" (Daniel Filippachi) et "Dans le vent" (Hubert Wayaffe). La radio belge quant à elle ne se lassait pas de passer "Qu'elle est belle" dans une émission très populaire : "Les disques demandés". 
Cet album est varié et remarquablement authentique. Il contenait toutes les promesses d'une belle carrière... Avec Johnny Stark aux commandes les diamantaires d'Anvers avaient trouvé un redoutable concurrent.

N.B. - Le Funambule (celui que j'aime est poète, lui non plus n'a pas les pieds sur terre, lui aussi fait de la corde raide) et Ils s'embrassaient (dans un théâtre de province, un soir j'ai vu deux amoureux, elle était belle, elle était mince et lui la dévorait des yeux) sont des chansons un peu oubliées qui passaient assez souvent à la radio belge. Elles sont à redécouvrir.   

ligne rouge.jpg

discorico,historico,disque,cd,33 toursPrésentation par Johnny Stark

Voici le permier grand disque de Mireille Mathieu. C'est évidemment un important évènement dans sa jeune carrière, mais c'est aussi un anniversaire puisqu'il est la consécration de sa première année d'efforts dans le métier de la chanson.
Il y a un an Mireille Mathieu chantait comme un oiseau sauvage. C'était un diamant brut plein de merveilleuses promesses, mais dont la taille se révélait fort délicate si l'on voulait en faire le plus beau joyeau de la chanson. Ce disque a une valeur historique dans le sens où je peux dire que la première facette du diamant est tailléee.
Mireille Mathieu a fait des progrès considérables aussi bien dans la maîtrise de sa voix que dans l'affermissement de sa personnalité, mais le chemin est encore long avant d'aboutir à l'extraordinaire perfection dont elle est capable. C'est dire que pour moi, Mireille Mathieu n'est qu'une débutante, il ne saurait d'ailleurs en être autrement après une aussi brève carrière.
Ce disque est bon parce qu'il est vrai; il est émouvant parce qu'il est le fruit du travail acharné d'une jeune artiste parfaitement résolue à n'arriver que par son talent.
Mireille Mathieu n'a pas de fans, elle n'a que des amis. Je sais qu'elle les touchera au coeur pendant les douze chansons que voici. Je fais entièrement confiance à la sensibilité et à l'instinct prodigieux du public pour savoir, mieux que quiconque, apprécier les qualités profondes de ce 33 tours.
 

*** 

discorico,historico,disque,cd,33 tours

C'est ton nom est le tout premier disque 45 tours de Mireille Mathieu publié en mars 1966 chez Barclay. Ce 45 tours est tiré de son tout premier album 33 tours, "En direct de l'Olympia", publié également en 1966 chez Barclay. La photo de la pochette est de Gérardin. 
Dès sa sortie, en mars 1966, le disque atteint la première place des ventes de 45 tours. Le mois suivant, elle est de nouveau à la tête des ventes de 45 tours devant Sheila et Adamo.
En mai 1966, le disque descend à la seconde place des ventes, puis arrive à la 8ème place en juin. Le mois de juillet sera le dernier mois où le disque sera classé dans les 15 meilleures ventes de 45 tours en France car il sera à la 14ème place. Etant classé pendant 5 mois, ce disque sera la 15ème meilleure vente de 45 tours de cette année 1966.
Selon l'autobiographie "Oui, je crois" publiée en 1987 chez Robert Laffont, MM aurait vendu 1.335.000 exemplaires en cinq mois.
Source : Wikia

C'est ton nom - Mon Credo - Ne parlez plus - Ils s'embrassaient  

discorico,historico,disque,cd,33 tours

00:54 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : discorico, historico, disque, cd, 33 tours |  Facebook |

03/08/2016

Olympia 1966

historico,olympia,roger pierre,jean-marc thibeault,1966,george chelon

HISTORICO43.jpg(Article du 28.12.2011) - Bruno Coquatrix a décidé d'offrir à Mireille Mathieu la tête de l'affiche à partir du 15 septembre au 4 octobre 1966. Georges Chelon,Roger Pierre et Jean-Marc Thibault sont affichés en première partie (ordre de passage sous réserve, voir texte, remarques et commentaires). Le couturier Louis Féraud s'est chargé de sa garde-robes et Paul Mauriat dirigera l'orchestre.

historico,olympia,roger pierre,jean-marc thibeault,1966,george chelonhistorico,olympia,roger pierre,jean-marc thibeault,1966,george chelonL'Olympia est plein à craquer et lui réserve un accueil de reine. Le Tout Paris est dans la salle : Maurice Chevalier, Aznavour, Eddy Barclay, Fernand Reynaud, Lucien Morisse (qui a découvert Dalida et tant d'autres), Jean-Claude Pascal et bien d'autres artistes. Elle reçoit des télégrammes de Frank Sina, Sammy Davis Jr, Bing Crosby, Fred Astaire, Joan Crawford, Sacha Distel, Adamo, Line Renaud, Dalida, Petula Clark, Hervé Villard et, bien sûr , de ses parents.
Quinze rideaux et des applaudissements frénétiques annoncent la consécration définitive de Mireille Mathieu qui n'imite plus Piaf, mais la continue.

Mireille Mathieu :"J'apparais toute petite sur la grande scène de l'Olympia, le 15 septembre 1966. Bruno Coquatrix m'accueille dans les coulises. J'ai gagné ce soir ! Quelques jours après j'enregistre "Mon Credo", mon premier disque.

"Oui, je crois" (p. 255) : "Bruno Coquatrix a affiché en première partie Georges Chelon, qui est un chanteur délicat, et deux champions de l'Olympia, Roger Pierre et Jean-Marc Thibault. Ils ont un tonus qui déborde de la scène dans les coulisses."

Emmanuel Bonini ("La véritable Mireille Mathieu) :A l'Olympia on se souvient de son carton pour son premier passage en vedette, au début de l'automne 1966.

Chansons interprétées :

Mon Credo / Celui que j'aime / Est-ce que tu m'aimeras / Pourquoi mon amour / Le funambule / Et merci quand même / Viens dans ma rue / Un homme et une femme / Ne parlez plus / C'est ton nom / Ils s'embrassaient / Qu'elle est belle.

Remarques
1. Le propos est de Vick Vance, reporter de Paris-Match, et confirmé dans "Oui, je crois" (Editions Laffont, p. 255). Jean-Marc Thibault indique dans son livre "Champagne tiède et biscuits mous" que Mireille passait en vedette américaine. Cette affirmation est corroborée par le programme de l'Olympia.]
2. L'album "Olympia - 50 ans de music-hall (Les Editions Hors Collection, 2003) mentionnent MM pour l'année 1967 qui serait l'année où Mireille se voit confirmée vedette à part entière grâce à l'Olympia 67-68. Je cite "... cette fin d'année (1967) lui permet d'accéder au rang des leader de la chanson populaire française, comme l'avait voulu son mentor." Et plus loin :
"Mireille Mathieu en décembre (1967) : le grand écart d'une programmation ouverte à tous les styles."

Sources : Vic Vance "Mireille Mathieu" (Vedette à la une) - Programme Olympia - Jean-Marc Thibault "Champagne tiède et biscuits mous" - "Oui, je crois" (Editions Robert Laffont) - "Olympia - 50 ans de Music-Hall). Site israélien "Mon Credo", Emmanuel Bonini ("La véritable Mireille Mathieu").

historico,olympia,roger pierre,jean-marc thibeault,1966,george chelon
Première dédicace de MM pour "Ricochet".

historico,olympia,roger pierre,jean-marc thibeault,1966,george chelon

James. - Il me semble qu'en 1966, Mireille Mathieu était vedette américaine de Roger Pierre et Jean-Marc Thibault. Avant son passage il y avait Georges Chelon et après elle le duo Roger Pierre et Jean-Mart Thibault. Mireille est souvent passée dans des émissions de RP et JMT par la suite comme dans "Les grands enfants" et a ensuite elle-même accueilli le duo dans ses propres émissions pour des scénettes plutôt inattendues.
Quelques scènes pour illustrer les propos ci-dessus http://www.youtube.com/watch?v=LCtOLiPsxdM, http://www.youtube.com/watch?v=fQ1fEeA8TAQ et http://www.youtube.com/watch?v=nEqFQtuEb3c&feature=re..."

Ricochet & James. - Cela confirme ce qui est écrit dans l'article et en remarque. Christian Page semble être très mal à l'aise pour parler de cet Olympia. Dans son livre il semble faire un amalgame avec l'Olympia 1967 pour étouffer la vérité dans l'oeuf. Je n'y retrouve en effet ni la mention de Georges Chelon ni de RP et JMT, malgré la longueur de l'article (mais peut-être est-ce dû à ma lecture en diagonale). Idem pour le livre de Vick Vance. On dirait d'ailleurs que Christian Page à recopié mot à mot le texte de Vick Vance en l'étoffant un peu. Rien d'étonnant à cette "désinformation" possible si l'on sait que ces deux biographies ont été écrite sur commande de Johnny Stark. "Oui, je crois" est aussi écrit sur commande, mais Jacqueline Cartier ose avancer les premiers pions... L'approche de Mireille Mathieu chez Emmanuel Bonini différente et très laconique, puisque j'y lis la phrase suivante : A l'Olympia on se souvient de son carton pour "son" premier passage en vedette, au début de l'automne 1966. Sans doute a-t-il eu autant de mal que mal pour s'y retrouver... Le Plus étrange, je pense que tous les spectateurs de cette période doivent être au paradis ou ignorent l'existence d'internet car aucun d'entre-eux ne semble avoir assisté au concert. Peut-être faudra-t-il lancer un appel à témoin via Facebook. :-) 

James. - Bon, je ne vois pas ce qui peut diminuer le mérite de passer en vedette américaine moins d'un an après avoir débuté, surtout à l'époque! Je crois me souvenir que les premiers Olympia de Mireille étaient des Musicorama et le premier "vrai' Olympia de MM était avec Sacha Distel et Dionne Warwick, où MM levait le rideau. Par contre en 67 elle était en vedette avec en première partie Michel Delpech, me semble-t-il.

Ricochet. - Moi non plus je ne vois pas ce qui peut diminuer le mérite. Tout le monde ne doit pas penser comme nous... A l'Ancienne Belgique (Bruxelles), Michel Delpech faisait effectivement partie de la 1re partie du spectacle, en 1967, avec Gérard Majax et d'autres artiste du music-hall. Pour l'Olympia, attendons l'article suivant.

Ajout du 03.08.2016

historico,olympia,roger pierre,jean-marc thibeault,1966,george chelon

10:48 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (4) | Tags : historico, olympia, roger pierre, jean-marc thibeault, 1966, george chelon |  Facebook |

02/08/2016

Prochains concerts : Slovaquie, Rép. tchèque et Pologne

mireille_mathieu_2454.jpg

Slovaquie
Brastislava - 14.10.2016

République tchèque
Prague - 16.10.2016

Pologne
Wroclaw : 18.10.206
Varsovie : 20.10.2016
Gdynia : 22.10.2016 

concerts,2016,pologne,slovaquie,république tchèque

18:15 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : concerts, 2016, pologne, slovaquie, république tchèque |  Facebook |

30/07/2016

L'Europe la fait chanter

7774990521_mireille-mathieu-le-24-octobre-2014-a-paris-archives.jpgÉDITO d'Isabelle Morini-Bosc (22.7.2016)

Ce vendredi 22 juillet c'était l'anniversaire de la chanteuse. De nombreuses  chaînes étrangères lui ont  consacré des émissions à cette occasion.

C'est fou le nombre de personnalités qui nous semblent incontournables alors que, passé le périphérique, elles passion-nent autant nos concitoyens qu'un rapport de Bruxelles. C'est tout aussi fou le nombre de vedettes qui, a contrario, nous semblent sorties des écrans-radars alors qu'elles continuent à en imposer, sans que l'intelligentsia ne le sache. Vous voulez un exemple ? Mireille Mathieu, ou Mimi. Vous en avez entendu parler ce vendredi 22 juillet sur RTL. Pourquoi ? C'est l'anniversaire de la demoiselle d'Avignon...

"Dommage qu'elle ne chante plus", ponctuait alors un camarade. Comment ça ? Mais si ! Elle a rempli l'Olympia il y a quelques mois, et le théâtre de Vienne quelques semaines plus tard, avec un public au bord de l'hystérie dans une salle comprenant aussi de nombreux jeunes. Et tous connaisseurs, puisque l'on compte là-bas autant de beaux organes qu'il y avait de poils sur le torse de Demis Roussos. Ce qui les fascine, c'est sa voix intacte, entretenue comme un athlète non dopé entretient ses muscles, avec une volonté et une humilité forçant le respect. En tout cas le mien.

C'est même pour cela que je me suis d'abord intéressée, il y a quelques années, au phénomène Mireille Mathieu. Cela s'est complété par de l'affection quand j'ai découvert que, dans un milieu où la norme est d'être faible avec les forts, et fort avec les faibles, elle était exactement l'inverse. Je ne l'ai jamais vue humilier un sans-grade fragile, je ne l'ai jamais vue se laisser humilier par un nanti hostile. Mon ami Thierry Le Luron, qui la malmenait dans ses imitations, était d'ailleurs fasciné par sa faculté de rire et laisser dire. Thierry n'est plus là et Mimi, qui l'aime toujours, chante encore. Sans que le public déchante.

Un anniversaire célébré aux quatre coins de l'Europe

Ses dernières soirées spéciales, avec Stéphane Bern, ont été des succès. On attend donc avec impatience l'hommage aux Carpentier (France 3) où elle apparaît souvent, puisqu'elle a participé à 12 de leurs shows. Ce soir, c'est en revanche à l'étranger qu'on va fêter son anniversaire-jubilé : toutes les télés allemandes lui rendent hommage dans les JT, et plusieurs chaines vont rediffuser l'un de ses spectacles. Idem en Pologne, en Slovaquie, en République tchèque, quant à la plus importante chaîne russe, elle lui consacre demain un long documentaire tourné à Paris les 29 et 30 juin derniers. Vladimir Poutine le regardera, vu qu'il vient de lui écrire pour l'occasion. 

Alors soyons francs. Moi, Poutine, j'ai autant envie de le rencontrer que de tomber dans l'escalier. Mais pourquoi lui reprocher à elle une marque d'attention qu'elle n'a pas sollicitée, et alors que nos dirigeants, si je ne m'abuse, n'ont pas coupé le contact avec lui ? Difficile également de reprocher au dirigeant russe d'être mélomane, attendu que c'est supposé adoucir les mœurs. Ajoutons au passage que de nombreux chefs d'État avaient envoyé au clan Mathieu de touchants messages lors du décès de Marcelle, la maman, une femme d'exception qui, quelque part, accompagnera encore Mireille dès la fin août. Démarre en effet à cette date une nouvelle tournée, puisque toute l'Europe veut une nouvelle fois la faire chanter. 

Source : Isabelle Morini-Bosc - RTL.fr/culture
Crédit photo : BERTRAND GUAY / AFP

10:44 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (1) | Tags : isabelle morini-bosc, 2016, anniversaire, europe |  Facebook |

29/07/2016

Le pont d'Avignon

lbmc2.jpg

"Le Dauphiné - Vaucluse matin" publiait , le 2 juin 2006, un article consacré à Mireille Mathieu, ou faut-il écrire plus précisément à quelques-uns de ses fans que vous avez peut-être eu l'heur de croiser à Paris, à Sisteron, à Avignon ou en Allemagne, en Russie, en Chine, voire au Japon. On a beau être postier, pompiste ou sans emploi, quand on est fan on ne ménage pas sa monture... et on n'hésite pas à prendre la plume pour demander de donner le nom de Mireille Mathieu à une rue d'Avignon ou à écrire au président de la République pour lui donner la légion d'honneur parce que Johnny Hallyday l'avait déjà alors que Mireille "n'avait que l'ordre du mérite" !

Grâce au Dauphiné, nous savons, depuis 2006, qui remercier pour les honneurs rendus à la Demoiselle : Martine Cavaglia, Laurent Moussu, Laurent Bidaut, Christophe Blanc et Roger Roth que nous retrouvons sur la photo plus bas ! Des honneurs qui ne laissent pas Mireille indifférente, puisque, sitôt qu'elle aperçoit ses "adorateurs", elle fait arrêter sa voiture pour leur adresser mille baisers ! Après la légende Saint-Bénézet, voici celle de Mimi-Coup-de-Frein... 

En cette période de vacances, nous revenons dix-ans en arrière avec cet article du Dauphiné qui a l'avantage de nous rappeler que le 1er juin 2006, Mireille Mathieu et le maire d'Avignon, Marie-Josée Roig, inauguraient un "mur sonore" près du célèbre pont, un "mur" qui permet désormais d'écouter plusieurs versions de la chanson qui a rendu ce monument célèbre dans le monde entier.

lbmc1.jpg

vacances-d-ete-2014-1024x768__n80s7r.jpgessbMM.jpg

HISTORICO43.jpgMireille Mathieu et le maire d'Avignon, Marie-Josée Roig, inaugurent le 1er juin 2006 un "mur sonore" près du Pont d'Avignon, permettant d'écouter une douzaine de versions de la chanson qui a rendu ce monument célèbre dans le monde entier.

Aménagé dans le châtelet du pont Saint-Bénézet qui enjambe le Rhône, cet espace propose la chanson en plusieurs langues et en différentes versions (a cappella, symphonique, variétés, jazz et même rap).

"Cette chanson a été la première que j'ai apprise à l'école maternelle comme tous les enfants. Ma maman Marcelle me la chantait aussi. Très souvent, on faisait des farandoles avec mes frères et soeurs, en chantant la chanson", a confié à l'AFP Mireille Mathieu, née à Avignon et qui se dit "très honorée d'être la marraine" de cette inauguration.

"Sur le pont d'Avignon", la chanson de mon pays, est connue dans le monde entier. En 1996, lors d'un concert à Los Angeles, j'ai demandé "Do you know le Pont d'Avignon ?" : toute la salle s'est levée en applaudissant et j'ai chanté la chanson avec eux !", se souvient Mireille Mathieu, qui l'a enregistrée en Français et en Allemand pour un album de comptines européennes.

La chanson de ceux qui dansent tout en rond sur le Pont d'Avignon, remonte au XVe siècle.

Sources : AFP / L'internaute : http://www.linternaute.com/
Photos de MM : Jean-Marc (pour MM-Avignon 2006)

slpa.jpg

saint-benezet-01b.jpgLa légende de saint Bénézet

Indissociable de l'histoire du Pont d'Avignon, c'est au milieu du XIIIe siècle que la légende de Bénézet se fixe et se répand grâce aux quêteurs de l'Oeuvre du Pont qui la lisaient en chaire afin d'obtenir des fonds.
Un jeune berger, du nom de Bénézet, descendit en 1177 des montagnes de l'Ardèche. Il se disait envoyé par Dieu pour construire un pont à Avignon. 
Au début, on le prit pour un fou, mais il avait entendu une voix venue du ciel lui dictant : "Bénézet, prend ta houlette et descends jusqu'en Avignon, la capitale du bord de l'eau : tu parlera aux habitants et tu leur diras qu'il faut construire un pont".
Un dimanche de fête, pendant que l'évêque d'Avignon donne sa bénédiction sur le parvis de Notre-Dame, Bénézet l'interpelle : "Seigneur Evêque, je suis mandaté par le Tout-Puissant pour construire un pont sur le Rhône"...
Raillé par les Avignonnais, le berger est mis au défi par le prélat de charger une pierre énorme sur ses épaules et de la jeter dans le Rhône. Bénézet n'hésite pas un instant, et sous le regard de la foule ébahie, soulève le bloc de pierre avant de le jeter dans l'eau, aidé dit-on depuis par une intervention divine, et même par des anges baignés d'une lumière dorée.
Bénézet a vraiment existé, il est mort en 1184 et ne put donc voir l'achèvement du pont un an plus tard. Il fonda l'ordre des frères du pont qui n'étaient pas constructeurs, mais, récolteurs de fonds, on l'a vu. Frères hospitaliers, ils apportaient aussi des bienfaits aux malades et aux miséreux.
Cette belle légende de saint Bénézet est passée dans la ferveur populaire, car la construction du pont a représenté un défi aux éléments. Le Pont Saint-Bénézet est l'ouvrage le plus ancien construit sur le Rhône entre Lyon et la mer au XIIème siècle. 

Source : Site Avignon-et-Provence

12:34 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) |  Facebook |

26/07/2016

Chansons d'hier et d'aujourd'hui

Canevasb21.jpg

10:42 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : chansons d'hier et d'aujourd'hui, chansons, youtube |  Facebook |

23/07/2016

70 ans ! Mireille Mathieu fait la une en Russie

Mireille-Mathieu-souffle-ses-70-bougies_image_article_large.jpg

Mireille Mathieu a fêté ce vendredi 22 juillet ses 70 ans. Alors que l’événement est passé quasiment inaperçu dans les médias français, la presse russe a rendu à la chanteuse française un hommage vibrant.

La chaîne publique Koultoura lui consacre ainsi un reportage, qui la présente comme un « symbole de la France », au même titre que « la Marseillaise, la tour Eiffel ou les champs de lavande en Provence ». La chaîne cite aussi le témoignage de l’ancien soliste des Chœurs de l’Armée rouge, Viktor Kadinov, qui a chanté avec Mireille Mathieu lors d’une tournée du collectif en France, au début des années 1960. « Nous avions été impressionnés par cette jeune femme, petite, apparemment frêle et modeste, qui montait sur scène comme si elle y avait chanté toute sa vie ! », se souvient-il.

La Première chaîne, la plus populaire du pays, pour sa part, consacre à la chanteuse le documentaire En attente de l’amour, qui doit sortir samedi 23 juillet. La chaîne y promet une interview exclusive de la chanteuse, mais aussi un entretien avec Charles Aznavour, ou encore le peintre russe Ilia Glazounov, qui reviendront sur leurs rencontres avec Mireille Mathieu.

La presse écrite a également largement relayé l’événement. L’agence de presse TASS a sorti une dépêche sur les 70 ans de Mireille Mathieu, tandis que l’hebdomadaire culturel Koultoura consacre sa une du 22 juillet à une interview avec elle. Mireille Mathieu y confie avoir connu son premier grand succès à Moscou, en 1967. « Les Russes m’ont immédiatement adoptée, je suis devenue l’une des leurs. Qui aurait cru que notre histoire d’amour durerait si longtemps ? », se demande-t-elle.

Le quotidien Komsomolskaïa Pravda, qui retrace son parcours, revient aussi sur ce premier concert à Moscou, citant des souvenirs de la chanteuse : « J’ai chanté ma première chanson dans un silence complet, et puis, j’ai entendu un tonnerre d’applaudissements. Les gens s’avançaient vers la scène avec des bouquets. Le public n’a pas cassé de chaises ni hurlé hystériquement, mais je vous assure que ce jour-là, pour la première fois de ma vie, je me suis sentie devenir une idole. »

Vladimir Poutine a également tenu à adresser ses vœux à Mireille Mathieu. « En France, en Russie et dans beaucoup d’autres pays, on vous aime sincèrement, parce que vous êtes une chanteuse éclatante et incroyablement talentueuse, mais aussi parce que vous êtes une personne charmante, bienveillante et ouverte à l’Autre. Depuis toutes ces années, vous offrez généreusement aux gens vos belles chansons, et surtout la chaleur de votre âme et de votre cœur », a déclaré le président dans un message, publié sur le site du Kremlin.

Mireille Mathieu compte beaucoup d’admirateurs en Russie. Au cours des cinq dernières années, elle est venue régulièrement à Moscou participer au festival des orchestres militaires Spasskaïa Bachnia. « La place Rouge est ma scène préférée », a-t-elle déclaré récemment.

Source : Le courrier de Russie

01:17 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : le courrier de russie, 2016 |  Facebook |

22/07/2016

Mimi-Day 2016

 mm-day.jpg

Ouverture avec le "Happy Birthday" traditionnel de l'Orchestre national de Belgique.

Les principaux blogs et sites consacrés à Mireille Mathieu:

Le blog de Monika Kral "Mimachica" (cliquez ici)
Le blog de Rosa Maria "Mimirosemar" (cliquez ici)
Le site de Philippe "Aujourd'hui je reviens" (cliquez ici)
Le blog de Jean-Claude Torres "MM-Une Passion" (cliquez ici)
Le blog MM de Mounie (cliquez ici)
Le blog MM d'Anthony (cliquez ici)
Le blog Avignon-RicoSouvenirs (cliquez ici

mimi-day,2016

mimi-day,2016Il y a dix-ans déjà, le blog Avignon créait le Mimi-Day. Fixé le jour d'anniversaire de Mireille Mathieu, le Mimi-Day vise à rendre hommage à Mireille Mathieu dont nous sommes nombreux à suivre la carrière depuis le légendaire Télé-Dimanche de 1965. Si tous les artistes bénéficient d'un «Happy Birthday » le jour de leur naissance, seule Mireille Mathieu est honorée par un Mimi-Day qui transcende l'événement.

Depuis 1965, les fans de Mireille ont jalonné les étapes de leur vie avec les très nombreuses chansons de Mireille, des chansons écrites par les meilleures auteurs-compositeurs dont je vous propose de découvrir les noms à l'occasion de ce Mimi-Day, grâce au bouquet de 45 chansons sélectionnées pour cet événement. Une sélection personnelle qui, je l'espère, satisfera la majorité d'entre-vous car toutes font partie de notre mémoire collective.  Si les titres choisis ne sont généralement pas des plus récents, c'est parce qu'ils m'ont accompagnés durant de toutes ces années où Mireille occupait le point central de mon intérêt dans le vaste domaine des variétés. Une chanson n'est pas seulement aimée pour elle-même, mais aussi pour les souvenirs qu'elle évoque et les émotions qu'elle fixe à jamais dans notre mémoire. Quelques visiteurs ont souhaité revoir la sélection du Mimi-Day 2014. Je l'ai ajoutée au trio de tête sous le titre "Chansons d'hier et d'aujourd'hui". 

Deux vidéos sont diffusées en principe uniquement ce jour, à savoir un extrait d'émission allemande présentée par Florian Silbereisen en guise d'hommage à Marcelle Mathieu, la maman de Mireille, qui nous a quitté récemment ; ensuite une émission de TF1 « Mireille Mathieu en Chine » que beaucoup de fans n'ont pas eu l'occasion de voir. C'est le moment où jamais de la découvrir. 

Nous prolongerons notre plaisir en écoutant "La Dernière Valse", "Mon Credo", "Quand tu t'en iras" et "Minuit" interprétés par Marie-Christine Urbach, Stefan Mathieu, Malcolm Robert et Richard Anthony ; et nous nous quitterons ensuite ensuite sur un hommage à Edith Piaf qui est a l'origine de ce qu'il est à présent convenu d'appeler un merveilleux conte de fée.

mimi-day,2016Canevasb1a.jpg

mimi-day,2016Canevasb1b.jpg

mimi-day,2016Canevasb1c.jpg

mimi-day,2016

mimi-day,2016



mmdsér7179.jpg

Marie-Christine Urbach interprète "La dernière valse"
Site officiel de Marie-Christine Urbach : www.mariechristineurbach.com

mimi-day,2016

Stefane Mathieu interprète "Mon Credo"

Malcolm Roberts interpète "Time Alone Will Tell" ("Quand tu t'en iras)

Richard Anthony interprète "Minuit" ("Nos Souvenirs")

mmdsér7179.jpg

Mireille Mathieu chez Florian Silbereisen (hommage à Mme Marcelle Mathieu)

Mireille Mathieu en Chine - 1986 (reportage de 1 heure environ)

mmdsér7179.jpg

Hommage à Edith Piaf

Florence Fontel (J'm'en fous pas mal) - Georgette Lemaire (La vie en rose)
Stefane Mathieu (Les Amants) - Laurette Goubelle (Padam Padam)
 Marie Christine Urbach (Mon Dieu)

Mireille Mathieu
Les trois cloches - Jezebel - La vie en rose - A quoi ça sert l'amour
 L'homme à la moto - Mon Dieu - Non je ne regrette rien.

00:27 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (4) | Tags : mimi-day, 2016 |  Facebook |

21/07/2016

Mireille et la Belgique

brruxelles,grand-place,belgique

2006 - Réception à l'hôtel de ville de Bruxelles.

 

brruxelles,grand-place,belgique

21 juillet - Fête nationale belge
Photo : Roland Gonda

mmscène.jpg

brruxelles,grand-place,belgiqueMireille sur scène

La première fois que j'ai vu Mireille sur scène c'était donc à l'Ancienne Belgique. Je me souviens qu'il y avait en première partie Michel Delpech, Gérard Majax, les frères Sullon, des acrobates et autres artistes. Mireille passait donc en seconde partie et portait une robe bleue et une robe rouge Louis Féraud qui lui allaient à merveille. C'était aussi ma première dédicace sur le grand 33 tours "En direct de l'Olympia", enregistré en studio cependant. La photo qui illustre ce chapitre est celle de mon 33 tours qu'aujourd'hui encore je garde précieusement. C'est donc bien à moi que s'adressent ces grosses bises écrites avec application sous la vigilence de Johnny Stark et que Google affiche depuis plus de 10 ans.

mmcarteAncienneBelgiqueRico.JPGAprès 1967, j'ai revu Mireille à l'Ancienne Belgique en 1969 et 1970. Là les souvenirs s'embrouillent un peu. Je me souviens avoir y acheté le 33 tours "Sometimes" à l'issue du concert donné en 1969. Quant à l'année 1970, le souvenir est plus précis puisque j'y étais allé avec un ami de classe fort en math que j'avais "mireillemathieutisé" comme il disait alors et qui m'a remercié à sa façon en me transmettant une grande part de sa passion pour la musique classique. Bel exemple du respect des différences comme on dirait aujourd'hui. Le plus étonné de tous était sans doute le prof de math qui n'en revenait pas que  "le matheux" avoue sans rougir avoir été conquis par l'Avignonnaise.  
Cette année 1970 était aussi plus marquante car c'est par hasard que nous avions tous deux croisé Mireille Mathieu, Johnny Stark et la "petite équipe" qui se rendaient à pied de la salle de concert à l'hôtel Amigo situé à proximité. Un hôtel chic où Mireille, aujourd'hui encore, séjourne lors de ses passages à Bruxelles. 

mm carte postale.jpgMireille à Knokke et Ostende

Les années 60 finies, finie l'école aussi et finies les bouderies estivales lorsque le Kursaal d'Ostende ou le casino de Knokke affichaient le passage estival assez régulier de Mireille à des dates qui ne me permettaient pas d'y assister. Il me fallait à présent préparer ma valise pour les 15 mois de service obligatoire à l'armée. 
Il ne fallait pas, à cette époque, être fan pour connaître les chansons de Mireille Mathieu car elle était incontournable. Mireille Mathieu c'est pour les filles disaient certains mais ils s'en accommodaient très bien. 
1er septembre 1970. François Mauriac vient de mourir et me voilà donc pour trois mois à Malines essayant de démonter-remonte démonter à nouveau une arme en un temps record, une mission impossible en ce qui me concerne ! 
Les grands succès de Mireille étaient alors "Pardonne-moi ce caprice d'enfant" et "Donne ton coeur, donne ta vie".
Après ces trois mois de "formation", Beauvechain m'accueillait pour un terme de douze mois dans un état major où je consacrais mon temps à rédiger des rapports de chasse, subir les alertes de l'OTAN et faire des tours de garde soit sur le domaine proprement soit près de Wavre, dans un lieu très isolé pour ne pas dire désert. Philips avait eu la bonne idée de lancer au début des années 60 la cassette audio. Pour combler mes moments de solitude j'emportais ainsi les miennes qui contenaient essentiellement Mireille Mathieu et que je ne me lassais pas d'écouter.

 

RPHMMJB2.jpgMais ce serait aller vite en besogne qu'arrêter ici les années 70 à 76, car ce serait oublier que - l'Ancienne Belgique ayant fermé ses portes - je me suis rendu à Knokke, avec ma promise un ou deux week-end après notre rencontre. Nous étions au mois du juillet 1974 et le casino me rappelait mon énorme regret de n'avoir pu assister au concert de Jacques Brel et dont avec Françoise Hardy faisait la 1re partie.
Mais ce soir nous étions enfin - et Brel aussi en quelque sorte, puisque j'y voyais tout ce petit monde bourgeois très huppé qu'il avait si bien décrit dans l'ironique "Jacky". Je m'étonnais que Mireille chantât dans de tels endroit, car pour paraphraser Brel, je dirais que "on n'y applaudit pas, Monsieur, on n'y applaudit pas... on y fait clapote". Si la soirée, bien que courte - Knokke oblige - fut belle quand même, le vin posé sur notre table palliait la froideur irritante des spectateurs dont on ne savait trop ce qu'ils étaient venu faire. Mais une fois encore, c'était Knokke, son casino et une certaine bourgeoisie que nous venions de découvrir. 
Ai-je encore vu Mireille en public à cette époque ? Il me reste le souvenir d'une place réservée pour le casino d'Ostende en 1973, mais je n'ai pu m'y rendre. Un regret de plus s'ajoutait à mon palmarès déjà fort chargé.

 

brruxelles,grand-place,belgique

Le dernier week-end de juillet 1987 fut, en ce qui me concerne, un week-end entièrement consacré à Mireille Mathieu puisque l'artiste se se produisait le 25 juillet au casino de Knokke et le lendemain au Kursaal Ostende. Si le récital, assez court du samedi ne m'avait pas trop enchanté, le public et l'artiste semblant chacun se demander ce qui avait bien pu les amener là, celui du dimanche soir, en revanche, m'a enthousiasmé par sa qualité et le chaleureux accueil du public international (anglais, allemand, néerlandais, français...).
L'année 1987 a également été marquée par "Le Grand Echiquier" de Jacques Chancel entièrement consacré à Mireille Mathieu et la sortie du livre "Oui, je crois" écrit par Jacqueline Cartier, en collaboration avec Mireille Mathieu. Le livre a connu un beau succès de presse grâce à l'intérêt que lui ont porté les médias.
Je retiens quatre chansons de l'année 1987 : "Rencontres de Femmes", "L'enfant volant", "Ma délivrance" et "Je suis revenue vers toi" ("Un fuoco").

2977305380.jpgMireille à Forest-National

En 1988, les médias commémorait le 25e anniversaire du décès d'Edith Piaf. TF1 lui consacra, fin janvier, un très bel hommage à la Môme où nous retrouvions parmi tant d'autres artistes, Mireille Mathieu et Johnny Hallyday interprétant "A quoi ça sert l'amour". La chanson fut reprise une deuxième fois vu l'enthousiasme que ce duo inattendu avait suscité. 
Je ne vois rien d'autre de marquant pour cette année sinon que je me rendais le 18 novembre à Forest-National (Bruxelles) pour un récital Mireille Mathieu donné en faveur de l'Oeuvre Royale des Berceaux Princesse Paola. C'est la seule fois où Mireille est venue dans cette salle prestigieuse qui accueille, aujourd'hui encore, les plus grands artistes internationaux. Mireille y était au mieux de sa forme  en interprétant les chansons que nous avions pu entendre au Palais des Congrès (Paris) en 1986. Une nouvelle chanson au répertoire cependant : "L'enfant que je n'ai jamais eu".

Il faudra attendre 2002 pour que je revoie Mireille Mathieu en Belgique, au cirque royal de Bruxelles. Entre-temps, j'avais acquis quelques très beaux albums français et allemands. "Que pour toi" (1991), "Una Mujer" (1991), "Mireille Mathieu chante Piaf" (1993), "Vous lui direz" (1995), "In meinem Traum" (1996), "Alles nur ein Spiel" (1999) et "De tes mains" (2002). Sur le plan médiatique, ces années sont classées pour moi dans le dossier de l'absence. La télévision allemande accueillait cependant régulièrement la "demoiselle" dans de nombreux shows avec un enthousiasme à la fois rassurant et réconfortant ("Last Night Show", "Meine Welt ist die Musik", "Das Sommerfest der Voksmusik", etc.
Mes chansons françaises préférées pour cette période 1990-2002 ? "Non, je ne regrette rien", "L'homme à la moto", "Que pour toi", "Pour la vie", "Comme si c'était écrit", "Vous lui direz", "A la moitié de la distance", "Une chanson signée je t'aime", "C'était pas la peine", "La solitude", "Les larmes de tes yeux" et "La même histoire".

mm875.jpgMireille au Cirque Royal de Bruxelles

En 2005, Mireille Mathieu n'est pas passée par la Belgique pour fêter ses 40 ans de carrière. C'est l'Olympia qui l'a accueillie avec le succès que l'on sait. Une tournée s'en est suivie. On pouvait espérer pouvoir parler enfin de "retour" à l'avant-plan de la chanson française avec l'excellent CD "Une place dans mon coeur", dont les plus belles chansons sont peut-être "Toute une vie" et "Un peu d'espérance". Mireille Mathieu récoltera les honneurs en France à l'étranger. Elle donnera, en 2008, 2010 et 2013, de nombreux concerts en Allemagne et quelques-un en Russie, en Lettonie, en Lituanie et en Pologne.

Mireille Mathieu a
fêté en 2014, ses 50 ans de carrière avec un passage à l'Olympia suivi d'une tournée dans plusieurs pays d'Europe, dont la Belgique (Cirque Royal de Bruxelles). Pourquoi situer ses débuts en 2014 ? Parce que c'est l'année de sa victoire au radio-crochet "On chante dans mon quartier" avec "La vie en rose" d'Edith Piaf), un concours organisé par le C.C.A.A.A. (Comité de coordination des activités avignonnaises) créé à l'initiative de Raoul Colombe, adjoint au maire d'Avignon. C'est par ailleurs Raoul Colombe qui édite, après cette victoire, une bande magnétique de la "petite", qu'il s'emploie à diffuser dans toutes les maisons de disques ayant déjà eu des contacts pour la carrière de Michèle Torr, gagnante du critérium de 1962.    

DSC09430214321.jpg

10:57 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) | Tags : brruxelles, grand-place, belgique |  Facebook |

19/07/2016

Sophie Mathieu découvre et aime !

Sophie 2006 016 copieb.jpg

A la suite de l'article consacré au site de Jean-Claude Torres "Mireille Mathieu - Une Passion", Sophie Mathieu, la petite sœur de Mireille, a adressé le message suivant :

Mes amis, allez sur le site de notre ami, Jean-Claude Torres, que je viens de découvrir. Un site très classe sur Mireille Mathieu. Faites donc www.mireillemathieupassionnement.fr...
Bravo Jean-Claude Torres ! Félicitation pour ton site et ta passion.

Quant à Jean-Claude Torrès, il remercie ses visiteurs comme suit :

Je tenais à remercier les 62 235 visiteurs pour mon site : http://www.mireillemathieupassionnement.fr/ [Mireille Mathieu- Une Passion], je suis encore étonné et comblé par ces résultats , merci pour votre fidélité et vos nombreux encouragements, et celle belle passion qui nous rassemble autour de notre merveilleuse Mireille ! Je vous embrasse à tous !

Source : site Aujourd'hui je reviens.
Photo : Ricochet (tous droits réservés wink)

00:09 Écrit par RicoSouvenirs | Commentaires (0) |  Facebook |